Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Mon combat contre les banques

Couverture du livre Mon combat contre les banques

Auteur : Daniel Richard

Date de saisie : 15/03/2007

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Max Milo, Paris

Collection : Mad

Prix : 16.00 €

ISBN : 978-2-35341-005-7

GENCOD : 9782353410057

Sorti le : 15/03/2007

Francois Attia - 03/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 26/03/2007

«David contre Goliath.» L'Express
«Un Zorro pour les particuliers grugés.» Marianne
«Bonne nouvelle pour les petits porteurs.» Le Journal du Dimanche

Combien de fois vous êtes-vous senti impuissant face à votre banquier ? Daniel Richard est le premier avocat en France à avoir attaqué les grands établissements financiers. Ses procès gagnés depuis 1987 lui ont valu dans la presse le surnom de «Zorro de la défense des épargnants». Les plus grandes banques françaises, Le Crédit lyonnais, la BNP ou encore La Poste, gardent toutes un souvenir cuisant de leur confrontation avec l'avocat. Contrairement à beaucoup de ses confrères, Daniel Richard n'a pas choisi de servir les grandes puissances économiques, mais de dénoncer leurs abus et d'aider les clients à se défendre.
Mais qui est l'homme derrière le masque de Zorro ? Quelles sont ses méthodes ? Comment est-il devenu en vingt ans la bête noire des banquiers ? Sur le ton de la confession, voici le récit d'un courageux parcours, une plongée dans les coulisses des grandes affaires gagnées par Daniel Richard. Mais l'ouvrage est aussi un guide précis pour mieux démasquer les excès de votre banque et mieux placer son argent.
Docteur en droit, diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, ancien assistant à l'université de Paris 2, et avocat au barreau de Paris, Daniel Richard vient de recevoir la Légion d'honneur notamment pour son combat contre les banques.


  • Les courts extraits de livres : 26/03/2007

Comme beaucoup de Parisiens, j'ai la chance d'avoir un épicier arabe dans la rue à côté de chez moi. Le mien est maro­cain et particulièrement sympathique. Il travaille dur, se lève tôt, ferme tard, à la grande satisfaction de tous les habitants du quartier. Il faut dire qu'il nous rend un véritable service : on trouve chez lui tout ce dont on a besoin et à toutes les heures. C'est bien pratique lorsque l'on rentre tard de son travail. Et pour ce service hors normes, nous sommes tous d'accord pour payer un prix plus élevé qu'ailleurs, en grande surface par exemple. En bref, je suis donc ravi de mon épicier arabe.
En revanche, j'apprécie beaucoup moins que mon agence bancaire se transforme en épicerie. Le mouvement est - hélas ! -irréversible. Il n'a fait que s'accroître avec ce que l'on a appelé la Bancassurance, c'est-à-dire le rapprochement des banques et des compagnies d'assurance. Désormais, chacune se croit habilitée à faire le métier de l'autre : les banques vendent des assurances et les assureurs vendent des placements.
Que voyez-vous lorsque vous passez la porte de votre agence ? Partout, des présentoirs avec des dépliants pour vous vendre des produits divers et variés (j'allais dire «avariés» !) : une alarme pour votre maison, une assurance pour votre voiture, des assurances pour vos enfants (l'école, le sport...), des placements mirobolants, des crédits à perdre la tête...
Creusez un peu. Vous constaterez que les assurances proposées font double emploi avec celles que vous avez déjà. L'assurance scolaire proposée au sein du collège de vos enfants est beaucoup plus performante. En cédant aux sirènes de votre agence bancaire, vous risquez surtout d'être couvert deux fois et donc de payer deux fois pour le même risque.
Si vous prenez un prêt, votre banquier va prendre dans la corbeille de gauche de son bureau, un formulaire d'assurance qu'il va vous inviter à signer. Le problème est que le plus souvent, ce formulaire, il ne l'a lui-même pas lu ou très rapidement. Il va vous vanter, par exemple, les mérites d'une assurance de perte d'emploi qui, en l'occurrence, est très limitée dans le temps ou dans son montant.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia