Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les hommes de ma vie

Couverture du livre Les hommes de ma vie

Auteur : Nadine de Rothschild

Date de saisie : 04/04/2007

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Prix : 20.90 €

ISBN : 978-2-226-17613-4

GENCOD : 9782226176134

Sorti le : 04/04/2007

Joachim Salinger - 10/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 03/04/2007

«Je les ai fait manger dans le creux de ma main. Gentiment et avec le sourire. Il faut toujours sourire à un homme. Il croit alors lire dans vos pensées.»

Des hommes, Nadine de Rothschild en a connu beaucoup : certains ont été ses soupirants, d'autres ses amis, un seul son époux. Acteurs, producteurs pygmalions, play-boys, milliardaires, hommes politiques... Elle les évoque tous avec son humour légendaire et déroule ses souvenirs.
Onassis, Aznavour, Vian, Agnelli, Rockefeller, Delon, Distel, Vadim... Des scènes du music-hall aux plateaux de cinéma, des dîners en ville aux soirées mondaines, des champs de courses aux pistes de Megève, Nadine nous livre une étonnante galerie de portraits de tous ces hommes qui ont croisé sa route.

L'itinéraire d'une séductrice plutôt joueuse, qui voulait réussir sa vie et s'en est donné les moyens.

Très populaire auprès du grand public et habituée des plateaux de télévision, Nadine de Rothschild reprend la plume. Après avoir publié plusieurs ouvrages sur les grandes séductrices, les plus belles histoires d'amours, les règles du savoir-vivre, elle évoque ceux pour qui les femmes se donnent tant de mal : les hommes.


  • Les courts extraits de livres : 03/04/2007

Tout commence avec le peintre Jean-Gabriel Domergue. J'ai seize ans. Cela fait deux ans que j'ai quitté l'appartement familial de la porte de Champerret, je vis seule dans une chambre de bonne boulevard Gouvion-Saint-Cyr. Avec mon certificat d'études, j'ai tout d'abord trouvé une place chez Neubauer, où je travaille à la chaîne, je pose des pressions sur des housses de sièges de voiture. Puis, j'entre chez un marchand de laine, le travail est plus «propre» et moins astreignant, je défais les ballots et range les pelotes dans l'entrepôt.
Un jour, Christiane, une des vendeuses, me montre une annonce qu'elle a découpée dans le journal : un peintre recherche des modèles. Elle me demande de l'accompagner, elle est très jolie et espère avoir sa chance. Le lendemain matin, nous voilà dans l'autobus qui monte vers l'Etoile et redescend place d'Iéna. Pour moi, une véritable expédition, mon premier voyage dans les beaux quartiers. Je regarde, fascinée, les immeubles que je ne connais pas encore sous le terme d'«haussmanniens», leurs façades imposantes et symétriques, leurs fenêtres gigantesques.
L'adresse du peintre est encore plus impressionnante : des cariatides en décorent les balcons. Nous montons au deuxième étage et sonnons. Un maître d'hôtel nous ouvre la porte, il porte un gilet noir et jaune, comme Nestor dans Tintin, et je manque pouffer de rire ! Christiane me foudroie du regard. Nous nous glissons dans le vestibule, très intimidées. Un objet m'intrigue : c'est une chaise à porteurs, j'apprendrai plus tard qu'elle a appartenu à Mme de Pompadour, mais que fait-elle donc là ? Et plus surprenant encore : à l'intérieur, le maître des lieux y a installé... le téléphone !
Après quelques minutes, Jean-Gabriel Domergue apparaît. Il ressemble tout à fait à l'idée que je me fais d'un peintre : une barbichette, un nez busqué, une silhouette un peu voûtée. Il me dévisage et me prie de le suivre, j'entraîne naturellement Christiane, mais il nous arrête : «Non, vous seule, mademoiselle.» Un peu confuse et ravie, j'entre dans un grand salon transformé en atelier. Des toiles sont posées contre les murs, d'autres attendent sur des chevalets. Il me demande de me dévêtir, ce que je fais sans réfléchir, comme si j'étais chez le médecin. D'un coup d'oeil rapide, il détaille mon corps, tourne autour de moi, a l'air satisfait : «Vous commencez demain, mon petit.»


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia