Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les chercheurs de passé, 1798-1945 : aux sources de l'archéologie

Couverture du livre Les chercheurs de passé, 1798-1945 : aux sources de l'archéologie

Auteur : Eve Gran-Aymerich

Préface : Jean Leclant Jean Leclant | André Laronde

Date de saisie : 29/03/2007

Genre : Archéologie, Préhistoire

Editeur : CNRS Editions, Paris, France

Collection : CNRS-histoire

Prix : 30.00 €

ISBN : 978-2-271-06538-4

GENCOD : 9782271065384

Sorti le : 29/03/2007

Claire Lamarre - 19/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 07/04/2007

Troie, Mycènes, Cnossos... En ce début de XIXe siècle, la découverte de ces cités antiques, exhumées de l'oubli, révèle la richesse insoupçonnée de civilisations matrices de l'Europe. Avec elles, se défait tout un écheveau, et c'est au tour des Orients, de l'Egypte, de la Palestine, du Levant, et de la Perse, de livrer leurs secrets.
Eve Gran-Aymerich dévoile, dans Naissance de l'archéologie moderne, cette épopée fabuleuse. Sur fond de conquêtes coloniales, les nations occi­dentales se livrent à une concurrence politique et diplomatique acharnée pour s'approprier le passé, ses vestiges, ses ruines, et sa force symbolique.
Savants et aventuriers découvrent les plus célèbres sites, ouvrent les premiers chantiers de fouilles et fondent les plus prestigieuses institu­tions scientifiques. On découvrira leur biographie dans l'indispensable Dictionnaire biographique d'archéologie qui, en 600 notices, de Vivant Denon à l'abbé Breuil, de Jean-François Champollion à André Leroi-Gourhan, retrace leurs destinées et dit notre dette à leur endroit.
Car c'est à ces chercheurs de passé, véritables inventeurs de notre héritage, que nous devons la conscience moderne de la mémoire de l'humanité.
Un volume total.

Eve Gran-Aymerich oeuvre au CNRS. Femme de lettres, elle est aussi chercheur de terrain. Elle est l'auteur des indispensables Naissance de l'archéologie moderne et Dictionnaire biographique d'archéologie réunis dans le présent volume.


  • Les courts extraits de livres : 07/04/2007

Le premier volume des Archives des missions... donnait une idée de ce que pouvait devenir l'École d'Athènes par deux articles d'Emile Burnouf qui, par sa description du Vieux Pnyx et des propylées d'Athènes, apparaissait comme le précurseur des études savantes. L'Académie inscrivait au programme de la troisième année «une étude et une description complète et approfondie de l'Acropole d'Athènes, d'après l'état actuel et les travaux récents, comparés aux données des auteurs anciens».
La volonté des membres de l'École d'Athènes de s'engager résolument dans les études d'archéologie se manifeste clairement dès 1851 : Jules Girard (1825-1902) inaugure l'exploration scientifique de la Grèce en se rendant en Eubée et fait de cette mission la matière de son mémoire. C'est le Péloponnèse que choisissent Alexandre Bertrand, Charles-Ernest Beulé (1826-1874) et Alfred Mézières (1826-1915) pour carrière de leurs recherches qui font appel à la topographie, la géographie historique, à l'épigraphie et à l'archéologie. «Ils inaugurent l'effort collectif [...] qui, s'il avait été soutenu, encouragé, développé, se serait traduit par des oeuvres de longue haleine, analogues aux Corpus et aux Reisen dont les Allemands et les Autrichiens ont fourni plus d'un modèle.» A. Bertrand et C.-E. Beulé poursuivront leurs efforts pour que se développe l'archéologie en France et en Grèce. En effet, le second prend l'initiative, pour répondre au sujet proposé par l'Académie, d'ouvrir des fouilles en avant des Propylées : il dirige le chantier pendant le printemps 1852 et durant l'hiver 1852-1853. Il reçoit l'aide des architectes D. Lebouteux et L. V. Louvet et les conseils de C. Garnier. Pour sa description de l'Acropole, il utilise les commentaires que Tétaz, Paccard et Desbuissons avaient joints à leurs Envois de Rome. Ces travaux illustrent la collaboration entre les architectes pensionnaires de la villa Medicis et les Athéniens aux premiers temps de l'École. C. E. Beulé fonde ainsi la «science militante» qui lui vaut une gloire extraordinaire. En effet, la nouvelle qu'il avait retrouvé les portes de la citadelle sur l'Acropole fut répandue par Le Moniteur universel et déclencha une immense vague d'enthousiasme : «Le retentissement qu'eurent par toute l'Europe les belles découvertes de M. Beulé montrèrent à l'École de quel côté était son avenir, et, depuis ce moment, elle est devenue pour la France une sorte de séminaire archéologique.»
Cependant, si les travaux de Beulé sur l'Acropole inaugurent la recherche archéologique à l'École et si la vigilante attention que lui porte Joseph Guigniaut permet à certains de ses membres de poursuivre dans cette voie, Amédée Daveluy (1798-1867), son directeur de 1846 à 1867, se refuse à réaliser l'institut archéologique rêvé par l'Académie des inscriptions et belles-lettres.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia