Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La Thaïlande des Thaïlandais

Couverture du livre La Thaïlande des Thaïlandais

Auteur : Massimo Morello

Traducteur : Mathilde Demarcy

Date de saisie : 05/04/2007

Genre : Guides Tourisme, Voyages

Editeur : Liana Levi, Paris, France

Collection : L'autre guide

Prix : 16.00 €

ISBN : 978-2-86746-440-9

GENCOD : 9782867464409

Sorti le : 05/04/2007

Charlotte Thomas - 19/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 10/04/2007

Lorsque vous voyagez, vous vous posez mille questions sur les habitants du lieu que vous visitez, sur leur façon de vivre, sur leurs règles de conduite, sur leurs particularités ? L'Autre guide est alors pour vous ! Il ne vous fera découvrir ni les villes, ni les monuments, ni les oeuvres d'art... juste les hommes et les femmes, ces grands inconnus de vos voyages.
La Thaïlande ?
Ici pour saluer, on joint les mains devant le front, et ce geste symbolise l'union des forces cosmiques... Rien d'étonnant à ce que les Thaïlandais aient réuni les divers courants religieux et culturels de la région.
Sans parler des influences occidentales ce pays, jamais colonisé, a réussi gérer, devenant un modèle de réorientalisation dans l'Asie du IIIe millénaire. Et un modèle de joie de vivre, au sens le plus noble du terme.
Grâce à ce guide pour voyageurs et autres curieux vous pourrez commencer à comprendre.

Massimo Morello, journaliste et écrivain, partage son temps entre l'Italie et la Thaïlande.

Traduit de l'italien par Mathilde Demarcy


  • Les courts extraits de livres : 10/04/2007

En Thaïlande, la civilisation indochinoise se manifeste dans chaque expression de la vie, religion, art ou culture matérielle. Comme aime à le dire l'ambassadeur thaïlandais Vitthya Vejjajiva, ses compatriotes forment le seul peuple qui non seulement mange des nouilles et du curry, mais aussi des nouilles au curry.
Les Occidentaux ont du mal à comprendre une identité issue de la synthèse d'autant d'éléments. Les termes employés pour qualifier l'appartenance à la culture thaïe (gentillesse, divertissement et respect) ne reflètent que grossièrement la signification réelle du concept de khwampenthai qui naît d'un enchevêtrement culturel très complexe et structuré.
Pour l'analyser en profondeur, il faut tenir compte de plusieurs thèmes fondamentaux de la culture traditionnelle thaïe. Le premier d'entre eux, et peut-être le plus important, est l'évitement du conflit. La colère, la déception, l'ennui ou la rancoeur sont autant d'émotions asociales qu'il convient d'écarter. Les Thaïlandais sont gênés en situation de conflit et de tension interpersonnels. Cela explique bien souvent leur excep­tionnelle gentillesse, même si elle semble parfois injustifiée. De plus, les Thaïlandais ont tendance à s'abstenir de juger leurs semblables, considérant que chaque individu est soumis à l'inéluctable loi du karma. Autre composante essentielle de la culture thaïe, le détachement émotionnel en vertu duquel il ne faut pas trop s'émouvoir ou s'attacher aux choses comme aux personnes.
En effet, selon la doctrine bouddhiste, de tels comportements mènent inévitablement à la souffrance et, pis encore, à une perception erronée. Grâce au détachement, les relations reposent davantage sur des règles codifiées que sur la subjectivité et l'émotion.
Le sens de la hiérarchie est un autre élément constitutif de la culture thaïe, et de sa structure sociale basée sur un ensemble de devoirs et de res­ponsabilités qui dépendent du rang, de l'âge, du pouvoir et de la richesse mais aussi du karma indi­viduel. C'est d'ailleurs par respect pour la hiérarchie ou pour les lois du karma que les Thaïlandais sont si peu enclins à accepter un service. Être redevable pourrait nuire à leur karma (c'est également pour cette raison que l'ingratitude est considérée comme l'une des «fautes» les plus inacceptables).


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia