Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Frères de Brooklyn

Couverture du livre Frères de Brooklyn

Auteur : Jason Starr

Traducteur : Marie Ollivier-Caudray

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Policiers

Editeur : Rocher, Monaco, France

Collection : Thriller, n° 1090

Prix : 19.90 €

ISBN : 978-2-268-06245-7

GENCOD : 9782268062457

Marie Nicolle - 19/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 13/04/2007

Les habitants de Brooklyn se préparent à célébrer le retour du fils prodigue : Jake Thomas, l'enfant du quartier devenu star du base-ball sur la côte Ouest - et accessoirement multimillionnaire - doit revenir pour annoncer son mariage avec Christina, sa fiancée de l'époque du lycée. Un mariage repoussé depuis longtemps, qui doit maintenant permettre à Jake d'étouffer dans l'oeuf un scandale sexuel qui menace sa carrière.
Mais Ryan Rossetti, l'ami d'enfance de Jake, n'a pas le coeur à la fête : lui qui était son égal a dû abandonner le base-ball à la suite d'une blessure. Devenu peintre en bâtiment, il se contente désormais de regarder Jake vivre l'existence dont il rêvait. Sauf sur un point : long­temps négligée, Christina est devenue entre-temps la maîtresse de Ryan, et ce dernier n'a pas l'intention de la perdre.
L'argent, le sexe et la jalousie forment un cocktail détonant ; et lorsque les vengeances personnelles de Jake et Ryan se trouvent mêlées à des règlements de comptes entre gangs, l'explosion est proche...

«Frères de Brooklyn a le son de New York, son énergie, son rythme... Lisez-le et vous vous précipiterez sur les autres livres de Jason Starr - j e vous le garantis.»

Elmore Léonard

Jason Starr est né en 1966 à New York. Quatre de ses romans ont déjà été traduits en français, dont, dans la même collection, Mauvais karma et La Ville piège. Salués par Bret Easton Ellis, Joe R. Lansdale ou encore Ken Bruen, ces deux ouvrages ont été récompensés aux États-Unis, l'un par le Barry Award 2004, l'autre par l'Anthony Award 2005, confirmant Jason Starr comme un des nouveaux talents incontournables du roman noir.


  • Les courts extraits de livres : 13/04/2007

Jake Thomas venait d'atterrir à l'aéroport de LaGuardia et se dirigeait vers le terminal de United Airlines. Il ne voulait pas être reconnu. D'habitude, ça ne le dérangeait pas - il n'était pas du genre à démolir le portrait des cameramen ou des journalistes -, mais aujourd'hui, avec tous les soucis qu'il avaient eus ces derniers temps, il avait envie qu'on le laisse tranquille.
Il baissa légèrement ses lunettes de soleil Gucci ; personne ne parut le remarquer, pas même une jolie blonde assise à sa droite. Elle devait être étrangère, car elle ne voyait décidément pas du tout qui il était. Elle le fixait simplement d'un air qui voulait dire «Ouah, il est canon, ce mec !». Et pourquoi pas, d'ailleurs ? Jake savait qu'il en imposait dans son costume beige Helmut Lang et sa chemise noire Armani. Sa veste était ouverte et les boutons du haut de sa chemise déboutonnés, exhibant sa chaîne et son pendentif à ses initiales, en or et diamants, fabriqués sur commande par le grand bijoutier Jacob the Jeweller. Un bagage à main Vuitton sur l'épaule, il portait des mocassins noirs Ferragamo, une montre Charriol, des bagues Neil Lane et une boucle d'oreille, un diamant taille princesse de chez Tiffany, à l'oreille gauche.
Dans l'aérogare, en passant devant une boutique de cadeaux, Jake vit un enfant le montrer du doigt. Dans les stades de base-ball, il était toujours sympa avec les mômes : il leur envoyait des balles pendant son entraînement à la batte, signait un maximum d'autographes avant et après les matchs, et même à l'extérieur du stade ou dans les halls d'hôtels. Jake adorait leur faire plaisir, surtout pour soigner son image de marque. Dans un stade, on ne savait jamais qui vous regardait. Si les journalistes le voyaient envoyer balader un gamin, ce serait dans le journal le lendemain. Ou bien si le môme était le fils ou le neveu d'un PDG influent, et que Jake Thomas passait pour un type qui n'aime pas trop les enfants, les types du marketing chez Nike et Pizza Hut piqueraient une crise d'enfer et ça serait une méga prise de tête.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia