Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les fantômes du roi Léopold : la terreur coloniale dans l'Etat du Congo, 1884-1908

Couverture du livre Les fantômes du roi Léopold : la terreur coloniale dans l'Etat du Congo, 1884-1908

Auteur : Adam Hochschild

Traducteur : Marie-Claude Elsen | Frank Straschitz

Date de saisie : 05/04/2007

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Tallandier, Paris, France

Collection : Texto

Prix : 12.00 €

ISBN : 2-84734-431-4

GENCOD : 9782847344318

Sorti le : 05/04/2007

Nathalie Bruthiaux - 26/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 17/04/2007

Dans les années 1880, le roi Léopold II de Belgique s'empare à titre personnel de l'immense bassin du fleuve Congo, afin de faire main basse sur ses prodigieuses richesses. Réduite en esclavage, la population est soumise au travail forcé, subit tortures et mutilations, au point qu'on estime à 10 millions le nombre de victimes africaines du monarque et de ses serviteurs. Au début du XXe siècle, tandis que Léopold est célébré dans l'Europe entière comme un philanthrope et un humaniste, des voix s'élèvent contre ses atrocités. Edmund Dene Morel, et à sa suite une poignée de chefs rebelles, de voyageurs, de missionnaires et d'idéalistes, vont donner naissance au premier mouvement international de défense des droits de l'homme et l'emporter sur le souverain mégalomane. Ce récit de crimes oubliés, véritable dissection du système colonial, offre des clés indispensables à la compréhension d'une actualité tragique.

Reporter et éditorialiste, Adam Hochschild enseigne le journalisme à l'université de Berkeley. Il a notamment publié dans The New Yorker, Harper's Magazine et The New York Review of Books. Ses essais consacrés à l'Afrique du Sud, à la mémoire stalinienne, à l'histoire de l'abolitionnisme britannique, ont été loués et récom­pensés à plusieurs reprises dans le monde anglo-saxon.


  • Les courts extraits de livres : 17/04/2007

Extrait du prologue :

«LES MARCHANDS ENLÈVENT NOS SUJETS»

Dans l'esprit des premiers Européens qui imaginèrent l'Afrique au-delà du Sahara, ce continent était un pays de songes, un lieu où pouvaient s'inscrire des fantasmes appartenant au domaine de l'épouvante et du surnaturel. Pour Ranulf Higden, un moine bénédictin qui traça une carte du monde aux alentours de 1350, l'Afrique abritait des créatures à oeil unique qui se couvraient la tête de leurs pieds. Selon un géographe du siècle suivant, le continent était habité par des êtres ayant une jambe, trois visages et des têtes de lion. En 1459, un moine italien, Fra Mauro, déclara que l'Afrique était la terre du roc, un oiseau d'une telle envergure qu'il était capable de transporter un éléphant dans les airs.
Au Moyen Âge, presque personne en Europe n'était en mesure de savoir si l'Afrique abritait des oiseaux géants, des créatures à oeil unique ou quoi que ce soit d'autre. Sur la côte méditerranéenne du continent africain vivaient les Maures hostiles ; rares étaient les Européens osant s'aventurer là-bas, et encore plus rares ceux qui osaient traverser le Sahara en direction du sud. Quant à tenter de naviguer le long de la côte occidentale de l'Afrique, tout le monde savait qu'une fois contournées les îles Canaries, on entrait dans la Mare Tenebroso, la mer des Ténèbres.

Dans l'imaginaire médiéval, écrit Peter Forbath, c'était une région de terreur absolue [...] où les cieux crachaient des nappes de flammes liquides et où les eaux bouillonnaient [...] où se tapissaient des rochers serpents et des îles ogresses prêts à bondir sur le marin, où la main géante de Satan surgissait de profondeurs insondables pour s'emparer de lui, où Dieu, pour se venger de l'insolence dont il faisait preuve en cherchant à pénétrer ce mystère interdit, noircissait son visage et son corps. Quand bien même aurait-il été capable de survivre à tous ces atroces périls et de traverser cette région, il aurait alors atteint la mer de l'Obscurité et se serait perdu à jamais dans les vapeurs et la vase des confins du monde.

Il fallut attendre le XVe siècle, aube de l'ère de la navigation maritime, pour que les Européens, Portugais en tête, commencent à s'aventurer de manière systématique vers le sud. Dans les années 1440, les constructeurs de navires de Lisbonne créèrent la caravelle, un vaisseau rapide et compact particulièrement apte à naviguer dans le vent.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia