Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Sarkozy : la métamorphose, 1999-2007

Couverture du livre Sarkozy : la métamorphose, 1999-2007

Auteur : Christian Gambotti

Date de saisie : 13/04/2007

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Privat, Toulouse, France

Collection : Arguments

Prix : 15.00 €

ISBN : 978-2-7089-6869-1

GENCOD : 9782708968691

Sorti le : 13/04/2007

Xavier Brossard - 08/06/2007


  • Les présentations des éditeurs : 18/04/2007

Elu maire à 28 ans, député à 33 ans, ministre à 38 ans... En apparence, Nicolas Sarkozy fait de la politique depuis longtemps. En réalité, il ne commence à exister politiquement, de façon autonome, que le soir du 13 juin 1999 avec l'annonce de la défaite aux élections européennes de la liste RPR-Démocratie libérale qu il conduit : il fait alors le choix de ne plus être «un pion parmi d'autres sur l'échiquier de la droite». Tandis qu il a, depuis l'âge de 20 ans, épousé, sans état dame, les prises de position souvent contradictoires de sa famille politique, il décide de devenir le porte-parole de ses propres idées. Commence alors une métamorphose qui conduira Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP en 2004, élu avec plus de 85 % des voix. La classe politique est désormais obligée de se situer par rapport au discours qu il tient et à l'action qu'il conduit.
Dans cet ouvrage, Christian Gambotti étudie avec impartialité la naissance du sarkozysme, de 1999 à nos jours. Il analyse le système de valeurs auquel se réfère Nicolas Sarkozy ainsi que la stratégie du «rupturisme» mise en oeuvre avec, en ligne de mire, l'élection présidentielle de 2007. Une chose est certaine : Nicolas Sarkozy sera désormais élu ou battu sur ses propres idées.

Christian Gambotti est professeur agrégé de lettres. Auteur de chroniques littéraires et d'ouvrages de réflexion sur l'évolution de la société et de la démocratie, il a publié La Révolution politique chiraquienne. L'union de la droite et du centre (Éditions 1, 2003) et Qui sera candidat à l'élection présidentielle de 2007 ? (Éditions du Rocher, 2006). Spécialiste des questions politiques, il a également assumé des fonctions de chargé de mission ou de conseiller auprès de différents élus ou membres du gouvernement. Il a rejoint, en 2006, le cabinet du président du Conseil économique et social en qualité de conseiller en charge des Affaires culturelles.


  • Les courts extraits de livres : 18/04/2007

Ce que dit Nicolas Sarkozy : le refus des idéologies et du «prêt-à-penser»

«[Les tortues des Galapagos] ne dévient pas de leur route inflexible, et leur malédiction suprême réside dans cet harassant besoin de rectitude qui les habite dans un monde jonché d'obstacles.»
Herman Melville.

«Ils [les héros de la Résistance et de la France libre] m'ont appris [...] ce qu'était le gaullisme : non une doctrine que le général de Gaulle n'avait jamais voulue, mais une exigence morale [...], la rupture avec les idées reçues et l'ordre établi quand ils entraînent la France vers le déclin.»

Nicolas Sarkozy, discours lors du congrès UMP du 14 janvier 2007, Paris, porte de Versailles.

Théorie du «rupturisme»

C'est entre 1999 et 2001, lorsqu'il écrit son livre Libre, que Nicolas Sarkozy théorise la «rupture», anticipant ainsi le besoin exprimé par les Français d'un profond renouvellement du discours et de l'action politiques. La «rupture» est d'abord l'expression d'une pensée politique de droite qui s'installe en réaction contre une pensée de gauche dominante qui, aux yeux de la droite, distribue les richesses avant de les créer. Aux valeurs de gauche que sont l'idéologie du partage du travail et la culture de l'assistanat, Nicolas Sarkozy oppose des valeurs de droite comme le travail et le mérite personnel. L'opposition au socialisme est idéologique, puisqu'il s'agit de promouvoir l'épopée individuelle, valeur essentielle du libéralisme, contre les paroles collectives fondées sur l'étatisation de l'économie, de la culture de l'assistance et de la dépense publique.
Mais la «rupture», c'est aussi l'opposition au chiraquisme. Cette opposition est plus complexe à analyser, car elle ne se réduit pas, à droite, à une guerre des chefs. Le chiraquisme et le sarkozysme ne disent pas, idéologiquement, la même chose depuis 1995. Le chiraquisme a son histoire et sa culture, héritage de la France des années 1945-1975, façonnées par le gaullisme et le pompidolisme. De la même manière, le sarkozysme a son histoire et sa culture, différentes de celles du chiraquisme, en ce sens qu'il naît véritablement entre 1993 et 1999, au moment où triomphe la mondialisation marchande.
Cette rupture avec la gauche et, en même temps, avec la droite traditionnelle, produit le «rupturisme», théorie qui prône le chan­gement radical en s'appuyant sur une manière différente de faire de la politique et sur des idées nouvelles d'inspiration libérale mais qui s'accompagnent d'un «paquet social» à l'aune des droits et des devoirs de chacun.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia