Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. A tombeau ouvert

Couverture du livre A tombeau ouvert

Auteur : Kathy Reichs

Traducteur : Viviane Mikhalkov

Date de saisie : 12/04/2007

Genre : Policiers

Editeur : Robert Laffont, Paris, France

Collection : Best-sellers

Prix : 21.00 €

ISBN : 978-2-221-10564-1

GENCOD : 9782221105641

Sorti le : 12/04/2007

Agathe L'Huillier - 09/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 21/04/2007

A-t-on découvert la tombe de Jésus ?
Une enquête criminelle entre suspense policier et mystère archéologique
Alors que l'anthropologue judiciaire Tempe Brennan est chargée d'examiner le corps d un homme tué d'une balle dans la tête, un inconnu lui remet la photo d un squelette. «Là est la clé du meurtre», dit-il. Ses premières recherches révèlent à Tempe que ce squelette est un vestige archéologique retrouvé lors d'un chantier mené à Massada, en Israël. Un squelette vieux de deux mille ans sur lequel courent d'étranges rumeurs. Un vestige volé aussitôt qu exhumé...

Pourquoi toute trace de la découverte a-t-elle été effacée des rapports de fouilles ? Pourquoi assassine-t-on ceux qui y ont été mêlés ? Qui était cet homme dont les restes ont été enlevés à la crypte où ils dormaient depuis vingt siècles ? Certains prononcent le nom de Jésus de Nazareth... Tempe va suivre la piste jusqu'au bout, au risque de sa vie.

Alors que la série télévisée Bones, tirée de ses romans, est enfin diffusée en France, Kathy Reichs bouscule les interdits et s'attaque à une controverse brûlante

Kathy Reichs fait partie des cinquante anthropologues judiciaires certifiés par l'American Board of Forensic Anthropology et travaille fréquemment de concert avec le FBI et le Pentagone. Dès son premier livre, Déjà Dead, elle a imposé un nouveau genre : le thriller macabre à couleur féministe, servi par une héroïne à sa mesure, Tempe Brennan, une fonceuse vulnérable, doublée d'une scientifique hors pair. A tombeau ouvert est son huitième roman.


  • Les courts extraits de livres : 21/04/2007

Ryan m'a réveillée peu après 6 heures pour une séance de «resserrage des liens» avant le lever du soleil. Birdie s'est éclipsé de la chambre. En bas, dans le vestibule, Charlie beuglait une phrase tirée de Strokin' de Clarence Carter.
Tandis que je prenais ma douche, Ryan a préparé le café et fait griller des bagels. Nous avons pris le petit déjeuner en débattant du grave problème de la rééducation de la perruche.
Le répertoire peu orthodoxe de Charlie était un sujet qui n'avait pas été abordé lors de notre convention de partage. Hélas, je n'avais pas tardé à découvrir le pot aux roses. À force de le pousser dans ses retranchements, Ryan avait fini par avouer qu'avant d'aboutir entre ses mains notre chéri à plumes avait passé un certain temps à la brigade des moeurs, qui en avait elle-même hérité à la suite d'un raid sur une entreprise féminine. Ces dames étant portées sur la lubricité, l'oiseau avait attrapé le virus.
Depuis des mois je m'échinais à diversifier ses talents musicaux et oratoires. Avec des résultats moyennement convaincants.
À 8 heures, j'ai mis en marche un CD d'éducation des perruches et suis partie pour l'édifice Wilfrid-Derome dans la voiture de Ryan. Il est monté au premier, à la salle du peloton des Crimes contre la personne*. Pour ma part, j'ai pris l'ascenseur jusqu'au douzième. Direction, le LSJML.
Après avoir pondu un compte rendu succinct de mes analyses du crâne de Ferris accompagné des gros plans idoines, j'ai prévenu LaManche que les restes en ma possession pouvaient être restitués à la famille. Comme l'enterrement avait eu lieu pendant mon voyage à La Nouvelle-Orléans, il avait été convenu que les fragments du crâne seraient ensevelis dans une tombe à côté, de la taille d'un cercueil.
À dix heures et demie, j'ai appelé Ryan. Il m'a demandé de le retrouver dans le hall cinq minutes plus tard. J'en ai attendu dix. Pour tromper mon ennui, je me suis offert un Coca light à la cafétéria. Au moment de payer, prise d'une impulsion subite, j'ai acheté aussi un petit pain d'épice. On ne sait jamais.
En apercevant Ryan dans le hall, j'ai dissimulé en vitesse le biscuit dans mon sac à bandoulière avant de m'avancer vers lui en me battant ostensiblement avec la languette de mon Coca.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia