Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le collaborateur de Bethléem : une enquête d'Omar Youssef

Couverture du livre Le collaborateur de Bethléem : une enquête d'Omar Youssef

Auteur : Matt Benyon Rees

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Policiers

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Spécial policier

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-226-17718-6

GENCOD : 9782226177186

Agathe L'Huillier - 09/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 21/04/2007

UNE ENQUÊTE D'OMAR YOUSSEF

«Matt Rees est le Dashiell Hammett de la Palestine.»
San Francisco Chronicle

Professeur d'histoire dans un camp de réfugiés à Bethléem, devenu détective à son corps défendant, Omar Youssef fait une entrée remarquée dans le monde du polar. Après l'assassinat d'un combattant palestinien et l'inculpation d'un de ses anciens élèves pour fait de collaboration avec l'ennemi, cet homme tranquille, soudain déterminé à sauver un innocent de la peine capitale, se lance dans une contre-enquête dangereuse, quand tant d'intérêts conspirent à étouffer la vérité...

Au travers de ce personnage atypique et charismatique, Matt Rees, journaliste et écrivain à Jérusalem, pose un regard inédit et passionné sur une société palestinienne minée par la violence, la corruption et la guerre.
Le premier d'une série de romans particulièrement originale, salué par une presse unanime.

«Un premier roman stupéfiant, qui transcende les conventions du genre.»
The New York Times

«Vous n 'êtes pas près d'oublier Omar Youssef.»
Anne Perry



  • La revue de presse Gérard Meudal - Le Monde du 31 mai 2007

Correspondant de Time Magazine à Jérusalem, Matt Rees a publié en 2004 un essai intitulé Cain's Field où il analyse le conflit israélo-palestinien par le biais des luttes internes qui déchirent les deux camps et de la corruption qui y règne. En passant à la fiction policière il poursuit le même projet mais en s'affranchissant cette fois des contraintes du reportage...
L'intrigue est passionnante, pleine de rebondissements comme une chasse à l'homme dans la basilique de la Nativité mais c'est surtout le contexte que le livre de Matt Rees reconstitue d'une manière saisissante. Ainsi cette habitude qu'ont les Palestiniens de décorer leur intérieur de chromos représentant des montagnes suisses, sans doute pour mieux supporter la chaleur mais aussi pour leur effet apaisant "comme si un petit fragment de pays en paix eût permis d'oublier la violence quotidienne".


  • Les courts extraits de livres : 21/04/2007

L'obscurité étendait rapidement son voile sur la vallée, ombrant de gris les flancs escarpés des collines, estompant la silhouette des oliviers efflanqués et masquant les effigies romantiques des martyrs inhumés au cimetière, avant de se poser sur le village d'Irtas. Dans la maison de la famille Abdel Rahman, personne n'alluma, de crainte d'éclairer, au-dehors, le potager et la clairière du petit bois de pins que le fils aîné traverserait bientôt pour l'iftar, le repas du soir qui rompait le jeûne du Ramadan. Dans la pièce de devant, Dima Abdel Rahman posa un plateau de kamar al-din. Elle répartit les verres de jus d'abricot devant les coussins où chaque membre de la famille s'assiérait pour le repas. Le verre qui contenait le plus de fruits, elle le plaça à l'angle de la table basse, là où Louai voudrait se mettre pour pouvoir surveiller l'extérieur et vérifier qu'ils ne couraient aucun danger. Puis elle s'approcha un instant de la fenêtre ouverte, et, ignorant les appels excités de sa belle-mère qui se trouvait encore à la cuisine, elle plissa les yeux pour essayer de distinguer, au milieu des ombres, la silhouette de son mari. Elle ajusta le voile crème qui dessinait une courbe jusqu'à une épingle fichée sous son men-ton, et soulignait l'ovale net de son visage. Ses yeux, ourlés de longs cils, étaient d'un brun clair et chaud, comme le feuillage du bref automne de Palestine. C'était un visage qui disait la douceur et la confiance, assombri tout de même par une solitude récente et par la crispation angoissée des lèvres. Elle frissonna et serra les bras autour de ses épaules, alors que l'air frais de la nuit transperçait l'étoffe de sa robe de fête aux couleurs vives.
L'emplacement était idéal pour ces visites clandestines. Louai Abdel Rahman pouvait quitter sa cachette d'Irtas et rejoindre cette maison carrée de deux étages située cinq cents mètres plus bas dans la vallée sans jamais passer à découvert, à portée de vue des commandos israéliens. Les maisons de parpaings et les rues sinueuses d'Irtas s'étageaient du haut des coteaux jusqu'au fond de la vallée encaissée, évoquant des rapides se jetant dans une crevasse, écumant contre les bords de précipices et se heurtant aux récifs d'une pente moins abrupte. En bordure du village, la vallée était fertile et les lopins verts des fellahine s'éten­daient autour des célèbres jardins du couvent Catholique romain que cultivaient les Filles de l'Hortus Conclusus. Au-delà de la maison des Abdel Rahman, à l'extrémité de la vallée, se trouvaient les célèbres puits connus sous le nom de «Réservoirs de Salomon» qui alimentaient l'aqueduc principal de la Jérusalem d'Hérode.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia