Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le peintre comme modèle : du surréalisme à l'extrême contemporain

Couverture du livre Le peintre comme modèle : du surréalisme à l'extrême contemporain

Auteur : Adelaide Russo

Date de saisie : 20/04/2007

Genre : Littérature Etudes et théories

Editeur : Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, France

Collection : Perspectives

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-85939-896-5

GENCOD : 9782859398965

Sorti le : 20/04/2007

Charlotte Thomas - 14/05/2007


Charlotte Thomas - 10/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 26/04/2007

Adelaide Russo, Professeur des Études Françaises et de Littérature Comparée à Louisiana St, University. Ses travaux de recherche portent sur la poésie moderne, la théorie littéraire et le rapport entre la littérature et les arts visuels. Responsable du projet de recherche sur la francophonie belge à LSU, l'auteur fait partie des comités de rédaction de Pleine marge et de CHIASMA (Rodopi). Parmi les dernières publications : Lieux Propices (Presses de l'Université Laval, 2005) avec Simon Harel ; et un numéro de la revue Études Francophones sur «La Bande Dessinée Belge» avec Fabrice Leroy.

Qu'est-ce que le poète cherche dans la peinture ?
«Le peintre se peint lui-même à travers son modèle» déclare Robert Desnos : de même le poète bien souvent découvre ses propres principes esthétiques dans le dialogue qu'il entretient avec l'oeuvre visuelle. Ainsi s'engendre une véritable circulation entre les arts, que Le Peintre comme modèle se propose de suivre, depuis le surréalisme jusqu'à nos jours.
Ces effets de miroirs et de réflexivité critique rassemblent ici maints poètes - d'André Breton, Louis Aragon, Philippe Soupault, Michel Leiris, Antonin Artaud, André Pieyre de Mandiargues, Georges Limbour à Francis Ponge, Bernard Noël, Michel Deguy, Bernard Vargaftig ou Jean-Marie Gleize -, sculpteurs, peintres et plasticiens - Giacometti et Fenosa, Max Ernst et John Heartfield, André Masson et Bona de Mandiargues... - dont l'oeuvre dessine la traversée du siècle.
En se fondant sur les principes d'Hubert Damisch, Adelaide Russo montre aussi combien, en retour, les chefs d'oeuvres de la peinture, de Paolo Uccello ou William Blake, à Picasso, Derain, Klee ou Miré acquièrent dans les textes poétiques et critiques qui les disent, une nouvelle visibilité.


  • Les courts extraits de livres : 26/04/2007

Le musicien aussi extrait l'essentiel «lorsqu'il s'empare d'un poème pour le mettre en chanson». Cet art de faire un digest, en coupant et remaniant le texte, «y faisant d'un vers refrain, renversant les scènes... l'ordre des vers, en répétant», c'est exactement le processus selon lequel est composé le livret de cet opéra qui raconte, de nouveau et avec acuité, l'histoire d'Ulysse. C'est aussi, comme on le verra, le travail de l'essayiste des Collages. Certains textes du livre d'Aragon ne sont que des collages faits d'autocitations, une trame de références à ses écrits antérieurs. Digest, citation, collage ? Ces termes sont interchangeables comme Aragon l'indique à la fin de son essai de 1965, «Collages dans le roman et dans le film» (texte dont l'essentiel est tiré de la préface des Beaux Quartiers) : «la différence n'est que de vocabulaire, collage, écriteau, citation... à vous de choisir». Le travail, donc, du collage, pratiqué depuis longtemps en musique et en littérature, est un apport relativement récent dans les arts plastiques.
Cette entrée en matière me permet de souligner plusieurs aspects fondamentaux des écrits d'Aragon sur le collage : sa tendance à ramener tout son discours sur l'art à des critères littéraires; son désir d'établir des catégories strictes - des désignations quasi sémiotiques - et l'impossibilité, à cause des données conceptuelles de son sujet, de ne pas voir la facticité de ce type de démarcation; et encore sa conviction ardente de la prédominance du collage dans l'histoire récente du réalisme : «L'histoire des collages sans doute n'est pas celle du réalisme; mais l'histoire du réalisme ne pourra demain s'écrire sans celle des collages». La question que je voudrais examiner est celle de la description littéraire dans Les Collages, la description des collages eux-mêmes, ou, pour employer un terme emprunté à la rhétorique ancienne, de l'ekphrasis, du «blason» de l'objet, de sa mise en relief.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia