Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La vieillesse en analyse

Couverture du livre La vieillesse en analyse

Auteur : Charlotte Herfray

Préface : Lucien Israël

Date de saisie : 12/04/2007

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : Erès, Toulouse, France

Collection : Hypothèses

Prix : 22.00 €

ISBN : 2-7492-0720-7

GENCOD : 9782749207209

Sorti le : 12/04/2007

François Attia - 09/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 02/05/2007

La vieillesse en analyse

La vieillesse n'est pas une maladie mais un temps de la vie, comme le souligne le professeur Lucien Israël dans la préface qu'il écrivit en 1988 pour la première édition du présent ouvrage. A cette époque mais aujourd'hui encore, l'approche que l'auteur avait choisie n'était pas courante, car si la théorie psychanalytique était une référence habituelle pour éclairer l'enfance, elle ne l'était pas encore pour saisir la détresse souvent muette des vieillards.

La psychanalyse en tant que théorie du désir n'a pas fini de nous renseigner sur la force silencieuse des ravages psychiques d'un temps où le «désir indestructible» se heurte à un grand déficit des ressources et des moyens fournis par le corps. Familière de la pensée de Sigmund Freud et de Jacques Lacan et frappée par l'importance du retour du refoulé de la petite enfance dans un contexte de fin de vie, l'auteur décrit et questionne le rapport du sujet âgé aux pertes, aux modifications, voire aux dérèglements, qui affectent les êtres lors de leur dernière étape, expérience difficile que chacun parcourt seul avec les ressources que lui offre son esprit.

Dans un langage accessible qui ne cède en rien à la rigueur nécessaire, l'auteur s'adresse au plus grand nombre : plus que jamais en ces temps où la mémoire se perd, le rapport à la vieillesse doit être remis en question.

Charlotte Herfray, psychanalyste, a été enseignante et chercheuse à l'Université Louis Pasteur de Strasbourg.

Préface de Lucien Israël


  • Les courts extraits de livres : 02/05/2007

De quoi parle la vieillesse ?

Qu'y a-t-il à entendre des paroles exprimées par des personnes âgées ? D'une façon générale elles laissent entendre l'effort : «On se défend» «Il faut réagir» «Il faut se battre» «Il ne faut pas se laisser aller» «Tous les matins je me douche, je me brosse énergiquement cinquante fois ! et je vais marcher.»
Suivant l'âge, le milieu, la culture, les modes de vie, cet effort, qui est «défense» et «bataille» à la fois, est modulé différemment. Mais ce que nous entendons toujours, c'est que ce qui menace de faire défaut, ce qui menace d'être perdu, peut et doit être défendu âprement. C'est un devoir : un principe qui renvoie à un système de valeurs implicite. Etre humain c'est faire face... Éthique articulée à un idéal intangible : ceux qui se battent témoignent par leur vaillance de l'actualité en eux des effets d'une instance idéale où nous reconnaissons les effets positifs de l'Idéal du Moi, héritier du complexe d'Oedipe.
Rappelons que dans la perspective synchronique de la théorie freudienne, l'oedipe est une structure selon laquelle les exigences du désir du sujet rencontrent les exigences d'une loi interdictrice. L'interdit de l'inceste est une structure. Cette structure a ceci de positif : elle contraint à l'ouverture vers d'autres objets. Elle nous permet d'investir (revêtir de notre désir) d'autres objets que ceux qui sont perdus rend désirants. Freud posait pour hypothèse que cette spécificité structurale de l'humain inscrit en chacun de nous une nécessité et une exigence qui sont les fondements de l'éthique. Il a nommé Surmoi et Idéal du Moi les instances psychiques correspondant à cette nécessité, la première sur le versant d'une interdiction (tu ne coucheras pas avec ta mère, elle est ma femme), la seconde sur le versant d'une promesse (en échange tu y gagneras ton identité sexuelle propre). Cet interdit n'est évidemment pas énoncé en clair par le père : mais la place qu'il tient et le simple fait qu'il existe représente cela. Intériorisation de la «volonté» d'un père aimé, l'Idéal du Moi ne cesse de soutenir le sujet dans les épreuves où il est contraint de faire des choix, d'abandonner des choses souvent importantes afin de sauvegarder par ailleurs ce qui touche peu ou prou au noyau même de son identité. Une telle transaction a pour enjeu la promesse d'un gain symbolique. Elle a un effet humanisant.
Dans la bataille que livre l'individu, à l'extérieur et à l'intérieur de lui-même, contre ce qui s'impose à lui, toutes les instances de son psychisme sont mobilisées. Cette mobilisation implique le retour des mêmes forces que celles qui l'ont secouru aux temps où son identité se structurait.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia