Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Oedipe contemporain ? : tragédie, tragique, politique

Couverture du livre Oedipe contemporain ? : tragédie, tragique, politique

Auteur : Christian Biet | Paul Vanden Bergh | Karel Vanhaesebrouck

Date de saisie : 02/05/2007

Genre : Littérature Etudes et théories

Editeur : l'Entretemps, Lavérune, France

Collection : Champ théâtral

Prix : 26.00 €

ISBN : 978-2-912877-70-3

GENCOD : 9782912877703

Sorti le : 02/05/2007

Xavier Clion - 15/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 05/05/2007

Ce livre explore la tragédie, aussi bien comme genre théâtral que dans son fonctionnement idéologique et à travers son histoire. Elle se révèle être un lieu de contestation, une occasion de réflexion politique et philosophique. Dans la période antique elle est étudiée comme le point de départ de plusieurs formes, expériences, canons et commentaires qui ont alimenté le théâtre pendant son évolution.
L'ambition de cet essai est donc historique et diachronique (de la tragédie attique jusqu'à Castellucci) aussi bien que synchronique et interdisciplinaire (le «tragique» en tant que paradigme analytique, point d'appui pour une critique idéologique du discours sur la cruauté humaine).
Il est divisé en trois sections majeures, la première proposant une perspective philosophique sur la tragédie et le tragique, la deuxième analysant les liens entre la tragédie, la représentation politique et l'histoire, et la troisième examinant la tragédie en tant que pratique artistique des XXe et XXIe siècles, en prêtant largement attention au lien entre le tragique et les nouveaux médias.


  • Les courts extraits de livres : 05/05/2007

JOHAN TAELS
(texte traduit par Francine Devriese)

Le sort comique du tragique dans les médias (post)modernes

1. «Comical Saddam»

Bagdad, le 14 décembre 2003. «We got him». En ces termes, Paul Bremer, le gouverneur américain d'Irak, confirma, au cours d'une conférence de presse, l'arrestation de l'ancien Président irakien et dictateur, Saddam Hussein. On l'avait trouvé la veille dans une cachette sous une ferme. Lors de son arrestation il n'avait montré aucune résistance. Des images vidéo montraient son examen médical. Un médecin américain passait les gants par ses cheveux et sa barbe, examinait ses oreilles, le forçait à ouvrir la bouche et, avec une spatule, prenait des échantillons salivaires. Était-ce lui, le «lion de Bagdad» ? Était-ce lui, le redoutable dictateur dont les mains avaient trempé dans le sang de tant d'Irakiens ? Ou s agissait-il seulement de l'as de pique du jeu de cartes de l'armée américaine censé représenter les figures recherchées du régime irakien ?
Pour un dramaturge expérimenté la capture de Saddam Hussein contient toute la matière d'une tragédie grecque ou shakespearienne. Son arrestation fut l'apothéose d'une longue histoire de pouvoir et de violence sanglante, de passions fortes et de témérité, de revirements dramatiques, d'intrigues et d'événements fatals. Depuis des années déjà, les médias avaient fait monter la tension autour de sa personne. Il y a quelques décennies, il bénéficiait encore de l'appui inconditionnel des grandes puissances occidentales, mais depuis la «mère de toutes les guerres» - la guerre du Koweït en 1991 - d'ami, il était devenu l'ennemi public numéro un. Après la chute de son régime dans la dernière guerre irakienne et depuis son entrée dans la clandestinité, il incarnait l'insaisissable résistance arabe contre la surpuissance américano-britannique. Une image alimentée entre autres par les messages vidéo où il exhortait les Irakiens à résister jusqu'à la dernière goutte de sang. Deux de ses fils s'exécutèrent et moururent sous une pluie de balles, après que leur abri ait été assiégé pendant des heures. Toutefois un tel dénouement dramatique ne fut pas réservé à leur père. Une tragédie suppose que le protagoniste lutte passionnément pour une cause noble à ses yeux, mais périt dans l'enchevêtrement opaque de culpabilité et de fatalité.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia