Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Lettres à Wilhelm Fliess, 1887-1904

Couverture du livre Lettres à Wilhelm Fliess, 1887-1904

Auteur : Sigmund Freud

Traducteur : Françoise Kahn | François Robert

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : PUF, Paris, France

Collection : Bibliothèque de psychanalyse

Prix : 59.00 €

ISBN : 978-2-13-056279-5

GENCOD : 9782130562795

François Robert - 05/06/2007


Hélène Lausseur - 15/05/2007


Xavier Clion - 14/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 10/05/2007

Freud fait la connaissance de Fließ, médecin et rhinologue berlinois, à l'automne 1887 ; il a 31 ans, Fließ 29 ans. De leur amitié naît une correspondance qui s'étendra sur près de dix-sept ans, et dont seules ont été conservées les lettres de Freud. Ces lettres, publiées ici dans leur intégralité, se lisent comme un journal intime, dans lequel Freud livre des notations, tendres, cyniques ou drôles, sur ses patients, ses enfants, ses voyages, et aussi sur ses humeurs, ses doutes et ses propres symptômes.
Mais Fließ n'est pas seulement le confident et le médecin, il est l'interlocuteur privilégié que Freud a choisi d'associer à sa recherche sur les névroses et la sexualité, le rêve et l'inconscient. Passage de la neurologie à la métapsychologie (dont témoigne le «Projet d'une psychologie» placé ici en fin de volume), la théorie de la séduction, auto-analyse, élaboration de L'interprétation du rêve et d'une nouvelle «théorie sexuelle» : cette correspondance est la chronique de l'invention de la psychanalyse.

Edition complète établie par Jeffrey Moussaieff Masson
édition allemande rev. et augm. par Michael Schröter
transcription Gerhard Fichtner
traduit de l'allemand par Françoise Kahn, François Robert


  • Les courts extraits de livres : 10/05/2007

Lettre 3 - 4 février 1888

Vienne, 4. 2. 1888

Très honoré confrère et ami,
Je vous prie d'antidater cette lettre quand vous la recevrez, j'aurais dû l'écrire depuis longtemps, je n'y suis pas arrivé en raison du travail, de la fatigue et des jeux avec ma fille. Il faut d'abord que je vous donne quelques nouvelles de la femme du Dr A., dont la soeur se trouve en ce moment chez vous. Son cas s'est élucidé fort simplement : c'est une neurasthénie cérébrale commune, ce que les doctes appellent hyperémie endocrânienne chronique. Les choses étaient de plus en plus claires, la galvanisation et les demi-bains apportaient une amélioration constante ; je pensais la remettre complètement sur pied grâce à un travail musculaire... quand quelque chose d'inattendu se produisit, elle n'eut pas ses règles, peu après son état empira, aux règles suivantes il n'y eut pas de traitement non plus, et en ce moment son état, bien qu'il ne soit pas très bon, permet d'avoir beaucoup d'espoirs. Pour ma part, j'aurais volontiers poursuivi le traitement, mais je sens que son succès n'est pas suffisamment assuré pour aller contre l'anxiété de cette femme, de toute sa famille, et contre l'opinion de Chrobak ; je me suis donc rallié à ceux qui prophétisent que d'ici quatre mois l'affaire s'arrangera d'elle-même, et je garde secrets les sérieux doutes que j'ai à ce sujet. Connaissez-vous des cas montrant l'influence de la grossesse sur de telles neurasthénies ?
Je suis peut-être en partie responsable de ce nouveau citoyen du monde. J'ai tenu une fois, devant cette patiente, non sans intention, des propos fort sévères sur la nocivité du coitus reservatus. Je me trompe peut-être.
Pour le reste, cher ami, il y a peu à dire. Ma petite Mathilde pousse très bien et nous amuse beaucoup. Ma clientèle qui, comme vous le savez, n'est pas très importante, s'est agrandie quelque peu ces derniers temps grâce au nom de Charcot. La voiture coûte cher ; faire des visites et parler aux gens pour les persuader et les dissuader, ce qui constitue l'essentiel de mon activité, tout cela me dérobe le meilleur de mon temps de travail. L'anatomie du cerveau est au repos, mais l'hystérie avance et la première mouture est terminée.
Nos chers chrétiens manquent passablement de décence. Hier, il y a eu un grand scandale à la Société des médecins. Ils voulaient nous contraindre à nous abonner à un nouvel hebdomadaire qui est censé affirmer le point de vue épuré, juste et chrétien de quelques conseillers auliques qui ont depuis longtemps oublié ce que c'est que travailler. Naturellement, ils vont arriver à leurs fins ; j'ai bien envie de démissionner.
Il faut que je me dépêche d'aller à une consultation parfaitement superflue avec Meynert. Portez-vous bien et donnez-moi quelques nouvelles de vous par écrit un de ces dimanches.

Votre fidèlement dévoué,
Dr Sigmund Freud


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia