Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Ci-gisent

Couverture du livre Ci-gisent

Auteur : Franck Du Boucher | Hervé Gauville

Date de saisie : 25/04/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : les Impressions nouvelles, Bruxelles, Belgique

Collection : Traverses

Prix : 16.00 €

ISBN : 978-2-87449-030-9

GENCOD : 9782874490309

Sorti le : 25/04/2007

Joachim Salinger - 21/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 10/05/2007

Les cimetières sont des territoires sur lesquels se côtoient les sépultures de défunts discrets et celles de personnalités marquantes du monde des arts et des lettres. La nécropole du Père-Lachaise accueille ainsi le tombeau noir de la famille Proust et celui de Paul Eluard, voisin pour l'éternité de Maurice Thorez.

À Paris, en proche ou lointaine banlieue et en province, à Montparnasse, Thiais, Rueil-La-Gadelière ou Oloron-Sainte-Marie, des noms illustres couchés sur la pierre ou gravés dans le marbre suscitent la rêverie : Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, Paul Celan, Maurice Vlaminck, Jules Supervielle,...

Ci-gisent n'est ni un guide ni un recueil de nécrologies. Brèves fictions, dialogues entre les morts, évocations biographiques, les trente chapitres du livre racontent les tombes d'autant de célébrités, à partir d'impressions toujours différentes, souvent surprenantes, provoquées par ces rencontres de part et d'autre du seuil ultime. Pas plus que les vivants de renom, les grands morts ne se ressemblent. En traçant la diversité de leurs dernières demeures, en imaginant un récit particulier pour chaque tombeau, les auteurs se proposent de montrer la singularité posthume de ces disparus.

Franck du Boucher, né en 1955, est diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques. Après avoir travaillé au Ministère des Finances, il s'oriente vers l'enseignement en 1991. Professeur de Lettres à Paris jusqu'en 1999, il enseigne ensuite pendant quatre ans sur l'île de Wallis. Il vit actuellement en Corrèze. Hervé Gauville, né en 1949, est écrivain et critique d'art. Derniers ouvrages publiés : un essai sur les mouvements artistiques, L'art depuis 1945 (éditions Hazan) et trois romans, Le Cahier bleu (éditions Julliard), Crier gare et L'Homme au gant (éditions Verticales). Ci-gisent est le premier livre écrit en collaboration par les deux frères.


  • Les courts extraits de livres : 10/05/2007

Sarah BERNHARDT
Cimetière du PÈRE-LACHAISE, Paris 20e 1844-1923

Le mausolée de la tragédienne «au rire incassable», comme l'écrivit Françoise Sagan, ne pouvait être qu'un édifice théâtral. Et son nom qui s'y inscrit en majestueuses lettres d'or évoque le Théâtre des Nations, place du Châtelet à Paris, qu'elle rebaptisa en 1898 pour en faire le Théâtre Sarah Bernhardt. Les deux dates (1844 et 1923) placées de part et d'autre de la coupole centrale se lisent comme celles de la première et de la dernière d'une interminable pièce de théâtre qui aurait duré presque quatre-vingts ans et se serait ainsi confondue avec la vie entière de l'artiste.
Parler de la fosse revient aussi à associer les deux registres du cimetière et du théâtre. La pierre du tombeau a épousé la forme du cercueil dans lequel il lui arrivait, durant ses dernières années, de dormir. Et les gerbes de fleurs déposées, à même le sol, devant le monument crépitent en innombrables rappels des bouquets offerts à l'issue de la représentation. Car ce tombeau s'évertue à prolonger la gloire de l'actrice.
Le public ne s'étonnera donc pas de découvrir, devant le théâtre mortuaire de Sarah Bernhardt et perpendiculaire à celui-ci, la massive demeure en pierre du comte Robert de Clermont-Tonnerre, descendant de cette illustre famille du Dauphiné, pourvoyeuse de prélats et de militaires. Devant l'aristocratique résidence du défunt Clermont-Tonnerre est ménagé un jardinet de gravillons ceint d'une clôture qui lui donne un aspect «privatif». Il semble évident, pour qui se souvient que Sarah, à son arrivée à Rome en 1922, reçut le triple hommage du roi, de Mussolini et du pape, que le comte enterré dans cette prestigieuse proximité ne peut guère faire autrement que passer sa mort à aduler sa voisine. Qui, venu ici rendre ses dévotions, l'en plaindrait ? La mort, c'est quelquefois comme l'amour ; d'abord on ne sait pas sur qui on va tomber et ensuite on se retrouve côte à côte pour l'éternité.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia