Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Dans la peau d'un homme : pendant 18 mois, une femme se déguise en homme pour comprendre l'univers masculin

Couverture du livre Dans la peau d'un homme : pendant 18 mois, une femme se déguise en homme pour comprendre l'univers masculin

Auteur : Norah Vincent

Traducteur : Marie-Caroline Henry

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Plon, Paris, France

Collection : Mémoires et témoignages

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-259-20529-0

GENCOD : 9782259205290

Charlotte Thomas - 31/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 20/05/2007

Quelle femme n'a jamais rêvé de connaître les pensées d'un homme ? Pendant plus d'un an, la journaliste américaine Norah Vincent s'est fait passer pour un homme afin d'essayer de percer, incognito, les mystères de l'identité masculine. Sa transformation est radicale : allure masculine travaillée (gestuelle, placement de la voix...), coupe de cheveux en brosse, barbe de quelques jours élaborée avec du crêpe de laine, poitrine bandée sous d'amples vêtements, et Norah devient Ned, représentant de commerce.
Commence alors son voyage au coeur du monde des hommes. De boîtes de strip-tease en bars de drague et bowlings, en passant par un monastère, elle intègre habilement les groupes les plus hermétiquement clos. Loin de toute idée reçue, le résultat de son enquête est réellement surprenant...

Par le biais de cette aventure unique, et contrairement à ce que l'on pourrait attendre d'une telle démarche, l'auteur pose sur les hommes un regard nouveau, plein de bienveillance et, au bout du compte, de tendresse.

Norah Vincent est journaliste. Chroniqueuse pour le Los Angeles Times, elle écrit également pour le New York Post et le Washington Post. Elle vit à New York.

«Un grand merci à Norah Vincent [qui] a beaucoup appris sur... les femmes !» Jasmin

«Ce livre captivant m'a permis de tenir le coup alors que j'étais dans un avion transatlantique qui avait du retard, assise à côté d'un bébé hurlant [...] Dans le récit d'une aventure comme celle-ci, c'est la qualité de l'aventurier qui compte. La finesse de perception de Norah Vincent et par-dessus tout son immense empathie font d'elle le guide parfait.»
Nuala O'Faolain, prix Femina étranger 2006.

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Marie-Caroline Henry


  • Les courts extraits de livres : 20/05/2007

Le sexe

«Les quatre T. C'est tout ce que tu as besoin de savoir sur les femmes. Trouve-les. Tripote-les. Tape-les-toi, et puis Tire-toi.»
Phil, un cadre de trente-trois ans, marié et père de deux filles, me racontait la seule et unique conversation entre hommes qu'il avait eue avec son père. A l'époque, il avait douze ans, et ce furent les seuls conseils qu'il ait jamais reçus sur la manière de traiter une dame. Je l'avais ren­contré pour la première fois dans un bar quelques soirs plus tôt, déguisée en Ned, et j'avais bavardé avec lui ; je lui avais demandé s'il pouvait me montrer les bons clubs de strip-tease du quartier.
H avait accepté. Nous étions donc assis au fond de la salle sombre du Lizard Lounge, à l'une de ces tables car­rées et brunes recouvertes de Formica que l'on trouve dans les cafétérias d'autoroute, ces tables branlantes qui ont toujours une boîte d'allumettes fourrée sous l'un des pieds, et sur lesquelles glisse de long en large sur le plateau dans un tas de sel éparpillé un cendrier infect. La pièce était remplie de tables de ce genre, disposées comme dans un café, avec leurs chaises de métal tournées dans la même direction ; les hommes assis là regardaient, fascinés, les femmes nues qui dansaient pour eux sur la scène. D'autres femmes entièrement dévêtues déambulaient entre les tables, cherchant à obtenir de la foule des billets de un dollar, dont elles portaient chacune une liasse attachée à la cheville.
Phil avait commandé une bouteille d'eau, comme moi. Le Lizard Lounge ne servait pas d'alcool, ce qui est la pratique dans les endroits où les filles se déshabillent entièrement sur scène et offrent les plus osées lap dances en privé. Dans les clubs où l'on peut boire de l'alcool, le plus souvent, les danseuses ne font pas de strip-tease intégral, et si les lap dances sont proposées, elles sont généralement d'un style moins audacieux, les attouchements sont interdits et l'on ne fait rien de plus que du frottage. A moins de se trouver dans un endroit qui ne respecte pas les règles, ce dont pas mal de clubs se rendent coupables à des degrés divers, où certaines danseuses sont disposées à accorder leurs faveurs hors de la scène.
Phil a rempli son verre d'eau, puis a jeté le contenu de deux sachets de sucre dans le liquide, qu'il a remué avec une paille. Tout en parlant, il a avalé le mélange.
«Mon père et moi, on a fréquenté ensemble ce genre d'endroits. On s'y marre bien. Il a assisté à ma fête d'enterrement de vie de garçon ici, et il s'est payé une ou deux lap dances.»


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia