Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Des diamants pour Mrs Clark

Couverture du livre Des diamants pour Mrs Clark

Auteur : Christine Arnothy

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Noir

Editeur : Fayard, Paris, France

Collection : Littérature française

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-213-62815-8

GENCOD : 9782213628158

Christine Arnothy - 18/06/2007


Charlotte Thomas - 31/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 21/05/2007

«J'ai écrit la série des "Mrs Clark" aux USA, raconte Christine Arnothy. Je m'y sentais libre de toute considération européenne. Là-bas, tout peut arriver. Ma connaissance de New York et de la Californie, m'a permis de créer une saga dont les personnages allaient s'affronter d'un volume à l'autre. Il m'était agréable - et surtout confortable - de publier ces romans sous le pseudonyme américain de William Dickinson.»

Qui est Mrs Clark ? Une jolie jeune fille qui aurait mérité un meilleur destin. Son père, tué au coin d'une rue, sa mère, internée dans un hôpital psychiatrique, l'ont laissée à l'abandon. Un proxénète attiré par la beauté et l'extrême jeunesse de Betty, la prend sous sa coupe et lui fait vivre un cauchemar physique et moral. Elle réussit à s'échapper et, par une volonté d'acier, à tirer un rideau entre l'enfer qu'elle a vécu et sa nouvelle vie. Elle épouse un jeune courtier en diamants, passe sous silence son passé et le fait qu'elle est la nièce d'un des plus redoutables empereurs de la pègre, le milliardaire obèse William Harrison. Il a besoin d'une héritière. Qui serait mieux désigné que cette «nièce» qui a pu survivre à tant de souffrances ? Mais Harrison est-il l'oncle ou le père de Betty Clark ? Seule sa mère connaît le secret...
Bientôt veuve, Mrs Clark doit accepter d'être hébergée avec ses deux enfants par Harrison dans son somptueux appartement de la Ve Avenue. Se libérera-t-elle aussi de cette deuxième prison ?
Une poursuite sans répit à New York.


  • Les courts extraits de livres : 21/05/2007

Penché sur son vélo comme un coureur cycliste lors d'une compétition, Slim pédalait. Dans ce bled, même le plus paumé avait sa voiture. Ici, à Lake City, tout le monde connaissait de près ou de loin les jumeaux Connors. On les confondait souvent, ce qui semblait, à chaque fois, leur faire plaisir. C'était comme un jeu. Sa soeur, Cool, rendait des services à ceux qui en avaient besoin. Son allure punk, ses cheveux coupés comme ceux de son frère, n'ôtaient rien de son amabilité et on n'aurait jamais voulu croire les plaintes d'une voisine dont le fils aurait été malmené par Cool. La vengeance aurait été telle qu'il valait mieux se taire. Le gosse avait raconté à sa mère la cruauté de Cool et ses menaces en cas de bavardage. Mère et fils n'avaient rien dit, c'était préférable...
Slim pédalait. Il déployait une énergie considérable, il fallait qu'on le croie sportif, un bon Américain, un «good boy», simple et sans mystère. Les jumeaux soi­gnaient leur apparence modeste. Pourtant ce n'est pas l'argent qui leur manquait. Ils en avaient même trop. Ils ne savaient pas comment le dépenser sans attirer l'attention sur eux. Leur première victime avait été un vieillard qui vivait à vingt miles de Lake City. Depuis des mois, il était porté disparu. Faute de réclamations des proches - il n'en avait pas -, les recherches avaient cessé bien vite. La police n'avait pas même eu l'idée de fouiller méthodiquement la maison du vieux. Celui-ci, enterré dans la cave, resterait désormais tranquille sous les dalles. «Personne ne saura jamais que nous l'avons tué. Tiens, c'était aussi un mercredi, comme aujourd'hui, mercredi notre jour de chance», pensa Slim en fredonnant. Le fait d'avoir réussi un crime parfait le mettait en joie. Il était persuadé que lui et sa soeur pouvaient commettre n'importe quel forfait, ils ne seraient jamais punis. Slim considérait qu'ils ne faisaient qu'un seul être humain, partagé en deux lors de leur naissance, un mélange subtil d'homme et de femme. Réunis, physiquement et moralement, au moment où ils allaient perpétrer un crime et dans le plaisir aussi. Pour les exploits de toute sorte. «Nous n'avons besoin de personne», pensa-t-il.
Slim quitta Main Street et prit une rue étroite pour rentrer chez eux. Leur tanière était leur forteresse. Per­sonne ne venait, sauf le facteur pour déposer quelques rares factures. Slim descendit de vélo, ouvrit la porte du jardin qui émit son grincement habituel - ils appelaient ça la «rouille musicale». Il posa l'engin contre la façade, prit sa clef et pénétra dans l'étroite entrée, jetant un coup d'oeil à la cuisine. Malgré la machine qu'ils avaient achetée après le meurtre du vieillard, la vaisselle sale s'accumulait dans l'évier. Elle ne se rangeait pas toute seule. Slim haussa les épaules, grimpa l'escalier et, avant d'entrer chez lui, entrouvrit la porte de la chambre de sa soeur.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia