Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Genèses, n° 66. Esclavage et droit

Couverture du livre Genèses, n° 66. Esclavage et droit

Préface : Jean M. Hébrard | Rebecca J. Scott,

Date de saisie : 19/03/2007

Genre : Histoire

Editeur : Belin, Paris, France

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-7011-4610-2

GENCOD : 9782701146102

Sorti le : 19/03/2007

Joachim Salinger - 31/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 21/05/2007

Esclavage et droit

Les papiers de la liberté. Une mère africaine et ses enfants à l'époque de la révolution haïtienne
Rebecca J. Scott et Jean M. Hébrard

Ces «hommes dangereux» de 1848. L'amnistie à l'épreuve de l'abolition de l'esclavage
Myriam Cottias

Par-delà les plantations. Question raciale et identités collectives à Santo Domingo
Richard Lee Turits

Du bon usage de la traite des êtres humains. Controverses autour d'un problème social et d'une qualification juridique
Nadège Ragaru

Religion et mobilité sociale : l'ascension des marranes dans l'Espagne inquisitoriale (XVIe-XVIIe siècles)
Natalia Muchnik

SAVOIR-FAIRE

Enquêter dans un lieu public
Alexis Trémoulinas

FENETRE

À propos de l'histoire culturelle du Moyen Âge. La production des commentaires scolastiques (XIIIe-XVe siècle)
Bénédicte Sère

DOCUMENT

Femmes du monde : un sociologue enquête à Chicago en 1924
Christian Topalov

BIBLIOTHEQUE

RÉSUMÉS / SUMMARIES


  • Les courts extraits de livres : 21/05/2007

Les commissaires Sonthonax et Polvérel envoyés à l'automne 1792 par le gouvernement républicain pour tenter de résoudre la crise sont persuadés que le seul moyen, pour la République, de conserver sa colonie et d'en préserver les richesses est de satisfaire quelques-unes des revendications des hommes de couleur comme des esclaves. Cela devrait permettre de s'opposer aux menées des contre-révolutionnaires blancs, d'éviter une insurrection noire plus radicale et de limiter les risques d'une invasion par les Espagnols qui contrôlent l'autre moitié de l'île. Ils décident donc de lever des hommes armés - la Légion de l'Égalité -parmi la population de couleur et d'abolir l'esclavage dans le Nord. En octobre 1793, ils étendent la mesure au Sud. Dès lors, il n'y a plus d'esclaves dans la partie française de Saint-Domingue et plus personne ne peut revendiquer devant la loi d'être propriétaire d'un homme ou d'une femme (Dubois 2005a; Benot 1987).
Confrontés à la perspective de perdre tout contrôle sur les hommes et les femmes qu'ils considèrent leur appartenir, un groupe de riches planteurs blancs de Jérémie se tourne vers les forces anglaises stationnées dans l'île voisine de la Jamaïque. Les Britanniques voient là une occasion de prendre pied dans la colonie considérée comme la plus riche des Antilles. Les «tuniques rouges» débarquent à Jérémie à la fin du mois de septembre de l'année 1793. C'est là que vit Rosalie. L'arrivée des troupes britanniques remet évidemment en cause son imminente libération. Les propriétaires d'esclaves des paroisses occupées n'ont plus aucune raison de prendre en compte les décrets d'abolition arrachés par les rebelles. Toutefois, même s'ils ont été appelés, les Anglais restent confrontés à une forte résistance. Le général André Rigaud, un homme de couleur, a été chargé de défendre la République dans le Sud et multiplie les escarmouches. De plus, les «petits blancs» de la région ne se sont pas nécessairement rangés aux côtés des riches colons. Bérault de Saint-Maurice, un homme de loi de la ville des Cayes, les qualifie sans détour de «masse de Canaille attachée à la République» (Geggus 1982 : 68).
L'homme qui a désigné Rosalie comme son esclave, Michel Etienne Henry Vincent, était un veuf qui possédait une modeste plantation de café aux Abricots, sur le littoral d'une plaine fertile arrosée par un cours d'eau qui se jette dans la mer des Caraïbes. À la fin de sa vie, il était maréchal, ce qui à cette époque désignait un homme capable de s'occuper des chevaux et de les soigner. On ne sait rien de ses convictions politiques, mais on peut caractériser l'évolution de sa position sociale.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia