Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Histoire du sport en France

Couverture du livre Histoire du sport en France

Auteur : Philippe Tétart

Préface : Michel Winock

Postface : Patrick Porte

Date de saisie : 05/03/2007

Genre : Sports

Editeur : Vuibert, Paris, France

Collection : Sciences, corps et mouvements

Prix : 49.00 €

ISBN : 978-2-7117-7141-7

GENCOD : 9782711771417

Sorti le : 05/03/2007

Philippe Tétart - 04/06/2007


  • Les présentations des éditeurs : 30/05/2007

Au fil du XXe siècle, le sport est devenu ce qu'il est convenu d'appeler «un phénomène de masse». Omniprésent dans notre vie quotidienne, on le pratique en amateur -occasionnellement ou bien régulièrement - et, sans même devoir nous rendre au stade, nous assistons toute l'année aux exploits très médiatisés des professionnels.
Mais sait-on combien les premiers pas du sport en France furent laborieux avant que certaines disciplines et leurs champions respectifs ne contribuent à le populariser ? Quant aux historiens, c'est très récemment qu'ils se sont intéressés à cet aspect pourtant important de la vie sociale, politique et culturelle d'une nation. Aujourd'hui, s'il n'est pas encore entré officiellement dans les programmes scolaires, le sport a désormais ses spécialistes à l'université.
Réunis à l'initiative de l'un d'entre eux - Philippe Tétart - pour synthétiser leurs travaux, ils nous racontent ici la première histoire générale du sport en France, illustrée grâce aux archives photographiques du Musée national du sport.

Entre le second Empire et le régime de Vichy s'étend une période fondatrice durant laquelle apparaît puis s'affirme le «sport moderne». Il conquiert d'abord les élites ; c'est l'heure où naissent les premières unions sportives et les premiers clubs, celle où Pierre de Coubertin «réinvente» les jeux Olympiques. Plus largement, cet olympisme-là symbolisera l'apport français à l'organisation internationale du sport moderne. C'est l'époque où, futures pratiques populaires, le cyclisme et le football connaissent leur première diffusion. Ainsi, sous la IIP République et peu à peu, le sport captive un nombre croissant de Français - comme pratique et, plus encore, comme spectacle. On se passionne alors pour les grandes compétitions : le Tour de France (1903), les 24 heures du Mans (1923), la Coupe du monde de football (1930), etc. À ce moment-là, le sport devient, à l'échelle nationale et internationale, un enjeu politique poussant l'État à le M promouvoir, notamment à partir du Front populaire. C'est encore le temps où le sport féminin prend ses marques, où la médiatisation du sport s'affirme, de même que ses enjeux économiques.

Né sous le signe de l'élitisme et de l'exception, c'est en se popularisant que le sport a peu à peu édifié le socle sur lequel les historiens s'appuient pour en écrire l'histoire. En nous tournant vers les pionniers de cette culture, ceux de la conquête du sport par les Français, nous découvrirons ici comment sont nées les passions sportives actuelles.


  • Les courts extraits de livres : 30/05/2007

L'institutionnalisation du sport
(1880-1914)
Alex Poyer

Au milieu des années 1880, c'est-à-dire au terme de sa phase d'introduction, le sport français, bien loin de son homologue anglais, n'offre pas encore le visage d'une pratique vigoureusement développée. En effet, si des membres de la moyenne bourgeoisie s'adonnent alors au canotage, à la vélocipédie ou à l'alpinisme, si une partie de l'élite sociale se passionne pour le turf, la vénerie et, depuis peu, pour le lawn-tennis ou le golf, les effectifs concernés restent quantitativement très limités et géographiquement très concentrés. Des pratiques corporelles comme les jeux traditionnels ou la gymnastique attirent plus d'adeptes et quadrillent bien plus efficacement le territoire.
À la veille de la Première Guerre mondiale, le paysage est tout autre. Les asso­ciations sportives, sans qu'elles dominent les «sociétés conscriptives» (qui pratiquent la gymnastique en particulier) ne se comptent plus maintenant en une bonne centaine mais en milliers, et les sportsmen en centaines de milliers. Des instances régionales et nationales se sont ajoutées à l'Union vélocipédique de France (UVF) créée dès 1881. Bref, d'épiphénomène, le sport est devenu phénomène social et il s'est institutionnalisé en se dotant de structures diversifiées et hiérarchisées aptes à encadrer, contrôler et stimuler les pratiques. Ce faisant, le sport s'éloigne définitivement de son acception première de «divertissement aristocratique» et doit être compris comme «une activité physique réglementée et codifiée par une instance légiférante, qui se déroule dans un temps et un espace définis en vue d'une compétition visant l'accomplissement loyal d'une performance». Une telle évolution, à la fois numérique et identitaire, ne prend tout son sens que replacée dans les mutations que connaissent l'économie, la société, les mentalités de la France de la Belle Époque, dynamisée par la seconde révolution industrielle, mais aussi confrontée aux incertitudes internationales.
Rendre compte de la mutation fondamentale du sport au cours du quart de siècle qui précède 1914 amène à se focaliser d'abord sur la fin des années 1880, laps de temps véritablement révolutionnaire en ce qu'il jette les bases, cette fois irréversibles, d'un essor - le cyclisme et ses véloce-clubs en constituent le fer de lance avant d'être rejoints au tournant du siècle par toute une série de disciplines souvent pratiquées dans des sociétés omnisports - dont l'examen peut ensuite suivre quatre directions : sociabilité, extension géographique, diffusion sociale et organisation fédérale.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia