Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Gérard Xuriguera, l'exception culturelle : une vie dans l'art

Couverture du livre Gérard Xuriguera, l'exception culturelle : une vie dans l'art

Auteur : Nathalie Cottin

Date de saisie : 23/05/2007

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Toute latitude, Toulouse, France

Collection : Documents et témoignages

Prix : 24.00 €

ISBN : 978-2-35282-010-9

GENCOD : 9782352820109

Sorti le : 23/05/2007

  • Le courrier des auteurs : 02/06/2007

Plus de quarante ans que Gérard Xuriguera sévit dans l'art contemporain au point d'être considéré comme l'un des critiques parmi les plus actifs et les plus reconnus. Les expositions, les livres qu'il n'a pas encore fini de monter et d'écrire ne se comptent plus.
C'est cet itinéraire singulier, accompli en toute indépendance, en marge des diktats institutionnels, celui d'un homme passionné qui n'a eu de cesse «de faire du vivant avec du vivant», que raconte le livre.
Pas question ici de savantes et hermétiques exégèses sur la situation artistique. L'ouvrage fourmille d'une multitude d'anecdotes souvent truculentes à propos des innombrables artistes, fidèles alliés, avec lesquels Xuriguera a oeuvré, à la fois pour étendre leur audience et dans le but de mettre l'art à la portée du plus grande nombre.
Son intérêt pour la peinture ne l'a pas empêché de devenir un fin spécialiste de la sculpture monumentale depuis 1988 où, à l'occasion des Jeux Olympiques de Séoul, il a été le «grand ordonnateur» du plus grand parc de sculptures à l'air libre du monde. Une expérience époustouflante qui l'a amené à réaliser depuis, plus d'une vingtaine de manifestations de ce type, toujours avec des artistes de toute nationalité.
Ce témoignage, fluide et savoureux, s'adresse aussi bien aux amateurs d'art qu'à tous ceux qui voudraient bien s'y pencher et n'osent pas encore !

Nathalie Cottin


  • Les présentations des éditeurs : 02/06/2007

Gérard Xuriguera met son énergie, sa plume et sa vie au service de l'art. Tour à tour et simultanément critique et historien de l'art, écrivain et commissaire d'expositions, complice des créateurs et en marge de l'Institution, il a croisé depuis les années 1970 les plus grands artistes internationaux contemporains. Sa trajectoire et ses prises de position souvent polémiques en ont fait un personnage hors norme de la sphère artistique...

Plein de séduction, d'humour et parfois de colère, il nous guide à travers ses souvenirs dans l'intimité de la vie artistique et donne son point de vue amusé, bienveillant ou caustique sur les acteurs de ce vaste jeu de rôles.

Dans cet ouvrage magnifique, témoignage sensible d'une passion sincère, Gérard Xuriguera, poussé par Nathalie Cottin dans ses ultimes retranchements, se révèle entièrement dans un propos libre, fidèle à ce mélange de chaleur, de simplicité et de style qui est la signature de cet homme de l'Art. Un témoignage qui fera date.

Cet ouvrage n'est pas seulement un voyage extraordinaire au coeur de l'art contemporain. En filigrane au vaste panorama de la peinture figurative, puis de la sculpture monumentale que brosse Nathalie Cottin dans les pas de Gérard Xuriguera, nous découvrons le parcours d'un homme.

De son initiation à ses habitudes d'homme public en passant par l'influence de son statut de fils de Républicain espagnol, c'est tout un monde qui se révèle côté coulisses tandis que s'affirme la personnalité entière et sans concession d'un homme de l'art, Gérard Xuriguera.

Nathalie Cottin est critique littéraire au magazine DS. Elle a été la rédactrice en chef du magazine Questions de Femmes qu'elle a lancé en 1996. Elle a publié Le Peintre, Dieu et la Femme, entretiens avec Maurice Rocher, éditions Altamira, 1994.

Gérard Xuriguera est l'auteur d'ouvrages de référence sur la peinture et la sculpture contemporaines. Il a rédigé plus de huit cents préfaces de catalogues d'art et a été le commissaire de plus de sept cents expositions sur tous les continents. Spécialiste reconnu de l'art monumental dans le monde, il proposera en 2008 une synthèse ambitieuse intitulée Regard sur la Sculpture contemporaine (Éditions FVW).


  • Les courts extraits de livres : 08/06/2007

I. Les Prémices

L'Algérie

A mon retour à Paris, j'ai traversé une période de vadrouille et d'incertitude occupée par des cours de théâtre chez Bauer-Thérond et André Voisin au théâtre Marigny. Jusqu'au moment où, atteignant mes vingt ans, je me suis trouvé dans l'obligation de choisir entre l'Espagne et la France. À cause de l'armée ! Si j'optais pour mon pays d'origine, je devais me soumettre à Franco. Et ça, c'était impensable. Si je me décidais pour la France, je devais endurer un service militaire de vingt-huit mois !

Sans aucun enthousiasme, j'ai retenu cette dernière solution qui m'a valu d'être incorporé en mars 1958 dans le train des équi­pages. À Bordeaux, où j'ai effectué mes classes, je me suis fait un copain, Jean Mondain. Fils d'un inspecteur de police de Rouen, ce grand type d'un mètre quatre-vingt-dix était acteur dans les tournées «Barret» bien connues au début des années cinquante, puis au Théâtre National de Paris, dans la troupe de Jean Vilar. Il avait aussi joué dans Thé et Sympathie aux côtés d'Ingrid Bergman et Jean-Loup Philippe. Ce Mondain ne perdait jamais une occasion de jouer la comédie. Même chez les militaires. Un soir, dans un bar à soldats, un type avait demandé où était le «grand». Mondain s'était retourné brutalement, avait pointé un couteau à cran d'arrêt comme s'il était sur scène et lui avait lancé «arrête causeuse» ! Il m'amusait beaucoup. Je me souviens aussi d'un matin de salut au drapeau. Tous les gars étaient au garde-à-vous pour l'appel. Et soudain, au second étage de la caserne, on a entendu Mondain qui chantait à pleine voix. D'abord surpris, l'adjudant, évidemment un abruti, a hurlé : «Dis donc, Mondain, tu veux peut-être que je t'accompagne à la guitare ?» Ensemble, nous avons fait les quatre cents coups. Responsables de l'habillement, nous faisions de l'obstruction pour ouvrir les réserves. Ou alors, nous exigions des gars du réfectoire qu'ils se présentent avec leur tablier relevé, signe d'une récompense gourmande ! De Gaulle était souvent notre cible car nous le trouvions théâtral et sentencieux. La vie n'était pas trop dure. En plus, je pouvais aller à Bergerac en permission voir ma grand-mère.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia