Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les carnets retrouvés de Don Juan

Couverture du livre Les carnets retrouvés de Don Juan

Auteur : Douglas Carlton Abrams

Traducteur : Guy Abadia

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Rocher, Monaco, France

Collection : Grands romans

Prix : 19.90 €

ISBN : 978-2-268-06260-0

GENCOD : 9782268062600

Nathalie Fiszman - 18/06/2007


  • Les présentations des éditeurs : 04/06/2007

Séville, 1735.

Alors que l'inquisition fait rage en Espagne, que l'on torture et immole les hérétiques, alors que les grands inquisiteurs n'ont de cesse de rechercher avec un fanatisme des plus suspect, tout manquement à l'ordre moral le plus sévère, Don Juan, séducteur libre et sans attaches, décide, au péril de sa vie, de raconter son histoire.
Juan enfant, abandonné dès la naissance, recueilli par des religieuses, élevé dans un couvent, chassé pour en avoir séduit la plus belle... Puis le jeune homme passionné, avide d'expériences neuves et exaltantes, tour à tour voleur, espion, puis, anobli, par un puissant protecteur, éduqué et initié à l'esprit libertin et à l'art de la séduction. Il est alors le galanteador le plus renommé du pays, la terreur secrète de tous les pères et maris du royaume d'Espagne, et vient d'être sommé par le roi de trouver femme, s'il ne veut pas être remis entre les mains du Grand Inquisiteur. Lorsqu'il croise le regard de Dona Ana...
Déjouant complots et trahisons, affrontant péripéties et rebondissements, tout en passant de lit en lit, et de femme en femme, Don Juan apparaît finalement être surtout en quête de l'amour, celui qui transporte l'âme, et qui seul vaut que l'on se batte pour lui.
Comme disait Casanova dans ses Mémoires, autre séducteur incorrigible, «j'écris ma vie pour me faire rire, et j'y réussis». Douglas Carlton Abrams, à travers la plume de son Don Juan, retrace les aventures de ce séducteur mythique, dans un roman historique passionnant et fascinant, à l'image de son héros.

Longtemps éditeur à l'University of California Press et Harper San Francisco, Douglas Carlton Abrams est l'auteur d'un certain nombre de livres sur l'amour, la sexualité, et la spiritualité. Cet ouvrage, représenté par l'agent du Da Vinci code, est publié simultanément dans 27 langues. L'auteur vit à Santa Cruz, en Californie, avec son épouse et ses trois enfants.
«Mon désir en écrivant Les Carnets retrouvés de Don Juan n'était pas seulement de ressusciter un des plus grands amoureux de l'histoire et de donner voix à ses motivations. J'avais envie aussi d'écrire un livre qui explorerait la tension entre la convoitise et l'amour et qui confronterait n'importe quel homme ou femme à la question de la satisfaction dans le rapport amoureux.»
Doug Abrams


  • Les courts extraits de livres : 04/06/2007

Rumeurs et mensonges

Si je noircis les pages vierges de ce journal, c'est à la seule fin que la vérité soit connue et que mon sort ne dépende plus des rumeurs et menteries qui courent déjà à pas feutrés dans les rues de Séville. Nombreux sont, sans nul doute, ceux qui chercheront à transformer ma vie, après ma mort, en une fable morale ; mais la vie d'aucun homme n'est aussi facile que cela à appréhender ou à dénigrer.
Je n'aurais pas pris le risque de coucher mes secrets sur le papier si je n'avais été préalablement convaincu de le faire par mon grand ami et bienfaiteur don Pedro, marquis de la Mota. J'ai fait valoir que rien de ce que je pourrais écrire ici ne saurait être rendu public de mon vivant, sous peine de me faire condamner au bûcher par le Saint-Office de l'Inquisition. Du reste, c'est l'Inquisiteur général lui-même qui a, pas plus tard qu'hier, marqué mon imagination au fer de cette menace. C'est peut-être cela, ou bien l'ultimatum du roi, qui a fait que j'ai pris finalement la plume pour remplir ces pages. Le marquis me répète que c'est pour la postérité que je me dois de rédiger mes mémoires, la réputation d'un homme étant la seule forme véritable d'immortalité. Mais ce n'est point uniquement par vanité que j'écris ces mots.
Trente-six années ont passé depuis que j'ai vu le jour ou, plus exactement, depuis que ma mère m'a abandonné, emmailloté dans un paquet de langes, dans la grange du couvent de la Madré Sagrada. C'est, sans nul doute, un signe de vieillissement que d'être amené, pour la première fois de sa vie, à se pencher sur la manière dont on veut rester dans la souvenance des vivants. Mais il existe une autre raison d'entreprendre la rédaction de ces Carnets. Mon désir le plus cher est de transmettre aux générations à venir tout ce que j'ai appris sur les arts de la Passion et sur le caractère sacré de la Femme. Ayant renoncé au mariage et n'ayant aucun héritier qui soit de mon sang, je me dois de considérer ces générations futures comme ma descendance et de partager avec elles tout ce que j'ai appris au contact des femmes que j'ai eu le privilège de connaître si bien.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia