Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Irving Berlin, one night on Broadway

Couverture du livre Irving Berlin, one night on Broadway

Auteur : Otto Gabos

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Musique, Chansons

Editeur : Nocturne, Paris, France

Collection : BD Jazz

Prix : 21.65 €

ISBN : 978-2-84907-107-6

GENCOD : 9782849071076

Bruno Théol - 08/06/2007


  • Les présentations des éditeurs : 06/06/2007

Irving Berlin est l'un des plus prolifiques auteurs américains, il a écrit près de 900 chansons et 17 comédies musicales pour Broadway qui ont fait dire qu'il «est la musique américaine» à lui tout seul. Alexander's Ragtime Band, Top Hat, Always, Blue Skies, Easter Parade, Heatwave, How Deep Is The Ocean, Cheek To Cheek, What'll I Do, Putting On The Ritz, White Christmas, God Bless America, There's No Business Like Show Business et des centaines d'autres, sont parmi les chansons américaines les plus populaires, encore aujourd'hui.

Irving Berlin was one of the most prolific American lyricists, writing 17 musicals and almost 900 songs for Broadway; it was an achievement that fully justified Jerome Kern's statement that he was American music all on his own. Alexander's Ragtime Band, A Pretty Girl Is Like A Melody, Top Hat, Always, Blue Skies, Easter Parade, How Deep Is The Ocean, Oh ! How I Hate to Get up in the Morning, Cheek to Cheek, White Christmas, God Bless America, There's No Business like Show Business and hundreds of others are today still some of America's most popular songs.

SCÉNARIO / DESSINS OTTO GABOS
Otto Gabos (aka Mario Rivelli) est né à Cagliari, Sardaigne.
Déjà parus, nouvelles graphiques :
Il viaggiatore distante, Vol. 1, Black Velvet, Bologna 2006
Gente Comune, (various artists), Black Velvet, Bologna, 2006
Tobacco (script by Pino Cacucci and Gloria Corica), BD Edizioni, Cavriago, 2005
Apartments, Black Velvet, Bologna, 2005
Un sac de Billes (adaptation de la nouvelle de Joseph Joffo), Lang, Milano, 2002
Loving the Alien, Kappa Edizioni, Bologna, 2000
Frontiera (collectif) Black Velvet, Bologna, 2000
I Camminatori, Kappa Edizioni, Bologna, 1998
Coldgraze (art by Saverio Tenuta), Phoenix enterprises, Bologna 1997
roman :
Sotto le Bombe di Maggio (Mario Rivelli), Condaghes, Cagliari 1997
Many thanks to Mr. Black for the lettering and Katarina Cavanna for the translation.

TRACKLISTING :

CD1 IRVING BERLIN ON STAGE 1935/1956
1 How Deep Is The Ocean 3'06
2 Supper Time 3'01
3 It Only Happens When I Dance With You 3'51
4 This Year's Kisses 2'01
5 I Never Had A chance 4'24
6 What'll I Do 1'58
7 Homework 3'13
8 Blue Skies 3'01
9 Everybody Step 2'43
10 I Got The Sun In The Morning 2'34
11 Love You Didn't Do Right By Me 3'00
12 Reaching For The Moon 2'41
13 Blue Skies 3'19
14 After You've Got What You Want 2'46
15 There Is No Business Like Show Business 2'54
16 Puttin' On The Ritz 2'13
17 Steppin' Out With My Baby 6'25
18 Let's face The Music And Dance 2'28
19 A Couple Of Swells 2'41
20 Cheek To Cheek 3'07
21 Mr Monotony 3'15
22 Heat Wave 4'25
23 Lazy 5'24
24 The Song Is Ended 2'25

CD2 IRVING BERLIN & JAZZ 1934/1956
1 How Deep is The Ocean 3'25
2 This Year's Kisses 6'40
3 Cheek To Cheek 3'23
4 Blue Skies 3'12
5 Russian Lullaby 5'34
6 Alexander's Ragtime Band 3'44
7 Cheek To Cheek 7'09
8 He Ain't Got Rhythm 2'47
9 Always 6'39
10 I'm Putting All My Eggs In One Basket 2'27
11 Blue Skies 2'51
12 Isn't It A Lovely Day 3'34
13 I've Got My Love To Keep Me Warm 2'56
14 Alexander's Ragtime 3'02
15 My Walking Stick 2'41
16 Remember 2'36
17 Pack Up Your Sins And Go To The Devil 2'54
18 Isn't It A Lovely Day 2'25
19 I Used To Be Color Blind 3'09
20 They Say It's Wonderful 2'59

IRVING BERLIN auteur, compositeur

«Irving Berlin n'occupe pas une place dans la musique américaine, il est la musique américaine.»

«Irving Berlin has no place in American music, he is American music.»
Jerome Kern

Irving Berlin, de son vrai nom Israel Isidore Beilin (devenu Baline aux USA) est né le 11 mai 1888 probablement à Tyumen ou Mogilev (Belarus) en Sibérie et décédé le 22 septembre 1989 à New York à l'âge de 101 ans.
En 1893 ses parents, Lena Jarchin et Moses Beilin, fuient avec six de leurs enfants le pogrom tsariste et émigrent aux USA où ils s'installent dans le Lower East Side de New York. Le père d'Isidore était cantor dans une synagogue mais depuis leur arrivée il est obligé de travailler comme shohet (abatteur rituel d'animaux de boucherie) pour subvenir aux besoins de la famille. Il sert de temps à autre à la synagogue.


  • Les courts extraits de livres : 06/06/2007

«Irving Berlin n'occupe pas une place dans la musique américaine, il est la musique américaine.»

«Irving Berlin has no place in American music, he is American music.»
Jérôme Kern

Irving Berlin, de son vrai nom Israël Isidore Beilin (devenu Baline aux USA) est né le 11 mai 1888 probablement à Tyumen ou Mogilev (Belarus) en Sibérie et décédé le 22 septembre 1989 à New York à l'âge de 101 ans.
En 1893 ses parents, Lena Jarchin et Moses Beilin, fuient avec six de leurs enfants le pogrom tsariste et émigrent aux USA où ils s'installent dans le Lower East Side de New York. Le père d'Isidore était cantor dans une synagogue mais depuis leur arrivée il est obligé de travailler comme shohet (abatteur rituel d'animaux de boucherie) pour subvenir aux besoins de la famille. Il sert de temps à autre à la synagogue.

Israël est le plus jeune de la famille. Les temps sont durs pour les immigrés et même les enfants doivent travailler. Les Beilin vivent dans la pauvreté, dans un quartier insalubre où les enfants sont souvent livrés à eux-mêmes. Israël quitte l'école et gagne son premier argent en distribuant des journaux. Avoir vécu la misère dès son plus jeune âge, détermine à vie sa relation avec l'argent.
À 14 ans, lorsque son père meurt, il quitte sa mère et traîne dans quelques cafés et restaurants populaires du quartier du Bowery, avant de commencer comme Singing Waiter, d'abord au Callahan et plus tard, au Pelham Café dans Chinatown. Deux serveurs de la concurrence venaient de composer et de publier une chanson italienne et afin de ne pas être en reste, Pelham, le propriétaire du café, demande à son pianiste «Nick» Nicholson de composer une mélodie et à Baline d'en écrire les textes. Tous les deux créent ainsi en 1907 leur première chanson Marie From Sunny Italy. Irving n'empoche que 37 cents de droits d'auteur, mais il débute ainsi sa carrière sous un nouveau nom dû à une erreur d'impression sur la partition : I. Berlin


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia