Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Aristide Briand, la Société des Nations et l'Europe : 1919-1932

Couverture du livre Aristide Briand, la Société des Nations et l'Europe : 1919-1932

Auteur : Jacques Bariéty

Préface : Jean-Robert Pitte

Date de saisie : 29/06/2007

Genre : Politique

Editeur : Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg, France

Prix : 30.00 €

ISBN : 978-2-86820-307-6

GENCOD : 9782868203076

Sorti le : 29/06/2007

Jacques Bariéty - 06/09/2007


  • Les présentations des éditeurs : 21/06/2007

L'histoire des relations internationales en Europe dans les années 1920 connaît un renouveau d'intérêt certain du fait de l'ouverture et de la publication d'archives, mais aussi du dégel historiographique qui a suivi les bouleversements de 1989-1990. La carte de l'Europe d'aujourd'hui ressemble plus à celle de 1919 qu'à celle de 1945 et bien des problèmes que l'on pouvait penser disparus réapparaissent.
Il est vrai que la «faillite de la paix», en vingt ans, avait conduit les opinions publiques - et souvent les politiques - à porter des jugements sévères sur les années 1920, voire à préférer les oublier. Pourtant, la concertation internationale au sein de la Société des Nations, première organisation politique mondiale de l'histoire, la diplomatie multilatérale, les projets de sécurité collective et de désarmement, la tentative de réconciliation franco-allemande et même le projet d'une union européenne - tous thèmes aujourd'hui d'actualité s'il en est - avaient suscité d'énormes espoirs. Aristide Briand, si célèbre de son temps, et si méconnu de nos jours, fut au coeur de tout cela du côté français.

L'ambition de ce livre est de faire le point des recherches les plus récentes sur l'Europe des années 1920 et d'apporter au lecteur des éléments de réponses, informés et raisonnés, aux questions qu'il se pose sur cette époque et sur la politique française d'alors.

Professeur émérite à la Sorbonne, Jacques Bariéty, auteur de nombreuses publications sur les relations internationales contemporaines, a partagé sa carrière universitaire entre la France - Metz, Strasbourg, Paris -, et l'Allemagne - Bonn, Francfort, Berlin.


  • Les courts extraits de livres : 21/06/2007

LE POIDS DES REALITES MILITAIRES

L'intervention interalliée en Haute-Silésie 1920-1922

Lieutenant-colonel Rémy PORTE

Entre 1919 et 1920, les traités de paix, imposés par les Alliés à la Quadriplice, se succèdent. Les Puissances centrales sont atteintes dans leur substance même : la Turquie renonce à toute revendication sur les territoires non turcs de la Sublime Porte ; la Bulgarie perd en particulier son accès à la mer en Thrace ; de l'empire habsbourgeois démantelé naissent une Autriche-croupion à laquelle l'union avec l'Allemagne est interdite et une Hongrie amputée des trois-quarts de son territoire et des deux tiers de sa population. L'Allemagne doit accepter le principe de très lourdes réparations et consentir à la perte ou à l'occupation de nombreux territoires. La Prusse est particulièrement touchée sur ses frontières orientales. Signé en juin 1919, le traité de Versailles prévoit explicitement que certaines régions échapperont à l'autorité du gouvernement de Berlin et seront administrées par une commission internationale dans l'attente des résultats de consultations populaires à organiser. Au nom des principes wilsoniens, du «droit des peuples à disposer d'eux-mêmes» et des exigences françaises en matière de sécurité, il s'agit surtout pour Paris de stabiliser les nouvelles frontières en Europe centrale et orientale, de contribuer à l'équilibre économique des jeunes États et de permettre l'éventuelle constitution ultérieure d'un «second front» contre une Allemagne redevenue agressive. La France souhaite, en particulier, l'application intégrale du traité et «les vainqueurs, encore dominés par les idées d'avant la tourmente, n'ont pas eu le temps de se pénétrer des idées de la Société des Nations dont au surplus l'un d'eux - les États-Unis d'Amérique - va se tenir écarté». Portée sur les fonds baptismaux par le Pacte qui constitue la première partie du traité, la Société des Nations est en cours de constitution et ne dispose ni des ressources humaines ni des moyens matériels pour en assurer le contrôle et la mise en oeuvre. Sous direction britannique dans le Schleswig, à Allenstein, Marienwerder et Dantzig, sous responsabilité italienne à Teschen et dans le Burgenland, sous commandement français à Memel et en Haute-Silésie, le maintien de l'ordre doit donc être assuré par des contingents internationaux fournis par les principaux vainqueurs. La mission de coordination et de contrôle politique échoit au Conseil suprême interallié de Versailles et à la Conférence des Ambassadeurs.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia