Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La délégation norvégienne

Couverture du livre La délégation norvégienne

Auteur : Hugo Boris

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Belfond, Paris, France

Collection : Littérature française

Prix : 17.50 €

ISBN : 978-2-7144-4249-9

GENCOD : 9782714442499

  • Le journal sonore des livres : Hugo Boris - 10/09/2007

Hugo Boris - 10/09/2007


  • Le journal sonore des livres : Hugo Boris - 10/09/2007

Hugo Boris - 10/09/2007


  • Les présentations des éditeurs : 02/07/2007

La Délégation norvégienne

Est-ce l'alcool en carafon, le cuir brun, le mobilier vieux chêne, le feu qui crépite dans la cheminée ? Ce climat anglais où l'on s'assassine en grignotant des scones et en buvant du thé ? Il lui semble que chaque chose est bien à sa place, que chaque personne autour de cette table est un peu trop racée pour être honnête. S'appelle-t-on Ethel Brakefield dans la vie ? Ou Emst von Sydow ? Ou même Lucas Cranach ?

Un relais de chasse absent de tous les guides spécialisés. Cinq hommes, deux femmes, qui viennent des quatre coins de l'Europe et ne se connaissent pas. Sept chasseurs pris par la neige, qui doivent se défendre du froid, de la faim, de la paranoïa qui les guette. Prisonniers ? D'une île à la rigueur, mais d'une forêt ? Ils le sont pourtant, serrés par les arbres, piégés par la neige. L'un d'eux commence à douter : et s'ils n'étaient pas victimes du hasard, de la malchance ?
Au fil des pages, René Derain acquiert la conviction qu'il est condamné, qu'il va mourir. Non pas de froid, de fatigue, de gangrène ; il sera assassiné. Il sent, dans son dos, le souffle d'une intelligence. Il sait qu'ils sont devenus de vulgaires pantins. Et que le piège ne demande qu'à se refermer.
Un style vif et moderne, des personnages énigmatiques et ambivalents, La Délégation norvégienne est un roman fantastique au climat lourd et oppressant. Une mise en abyme vertigineuse !

Né à Paris, Hugo Boris a vingt-sept ans. Son premier roman, Le Baiser dans la nuque (Belfond, 2005 ; Pocket, 2007), a été sélectionné pour le festival de Chambéry et a remporté le prix Emmanuel-Roblès, remis par les membres du jury Concourt. Diplômé de l'École nationale supérieure Louis-Lumière, il est également assistant réalisateur.

Le dernier cahier de ce livre n'est pas massicoté. Il ne s'agit pas d'un défaut de fabrication.


  • Les courts extraits de livres : 02/07/2007

La forêt fuit lentement de chaque côté de la route.
René Derain n'a pas croisé une voiture depuis plus de trois heures. Il conduit à vitesse constante, moins vite qu'il ne le pourrait, avec la peur du gibier déboulant sur le bitume. Il roule depuis hier entre deux murs de sapins noirs. Le mouvement des arbres s'inverse dans le miroir des rétroviseurs. En jetant un oeil de part et d'autre, il a parfois l'illusion que la forêt, ouverte par le mouvement du véhicule, se referme derrière lui.
Il se penche, attrape le paquet d'Amsterdamer sur le tableau de bord. Les yeux fixés sur la route, il donne un coup de langue sur la bande de papier gommé. D'un demi-tour de manivelle, il ouvre la vitre, se débarrasse des bribes de tabac éparpillées sur son pull. Les mains jumelées au sommet du volant, il regarde devant lui, loin, la cigarette plantée au coin de la bouche, oubliée là. Il ferme douce­ment les paupières pour éviter le filet de fumée. Il pense : je fume comme un routier. C'est sûrement comme ça que doivent fumer les routiers.
Par désoeuvrement, il allume encore la radio. Les ondes ne lui apportent plus que de méchants crépitements, un souffle de forge zébré de sifflements aigus. Il balaye la bande passante, revient, s'arrête. Il a cru entendre deux notes consécutives, de la musique peut-être ? Il joue sur le potar, affine le réglage avec un doigté de chirurgien, un air de gravité qui lui met le sourire aux lèvres. Comme si quelque chose de très important allait se dire, comme si, sur les grandes ondes, les Français allaient parler aux Français.
Les arbres défilent, égrenés par le mouvement. À intervalles réguliers, Derain longe des stères de billes écorcées, empilées les unes sur les autres sur le côté de la route. Vus de profil, les rondins alignés forment des alvéoles de bois blond, dessinent l'image d'une gigantesque ruche.
La bouche pleine de fumée, il écrase le mégot dans le tiroir du cendrier, pose ses deux coudes sur la face interne du volant, enferme son front dans ses mains. Il reste là immobile, aveugle, comme s'il n'était pas dans cette voiture, comme s'il n'était pas sur cette ligne droite.
Jetés sur le siège avant, il y a ses clefs, son passeport, des cartes routières crevées aux pliures, un paquet de biscuits acheté en route sur lequel est écrit : SPECULOOS BEHOORT TOT DE FAMILIE VAN DE PEPERKOEK. À l'arrière, son chien se plaint doucement. Il n'a pas fait de halte depuis longtemps.
Le paysage ralentit brusquement.
Derain pose pied à terre, déplie son imposante carcasse et fait quelque pas en titubant, ivre de conduite. Il n'a même pas pris la peine de se ranger sur le bas-côté. Il s'est contenté d'arrêter le break au milieu de la route.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia