Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Mazarin : le maître du jeu

Couverture du livre Mazarin : le maître du jeu

Auteur : Simone Bertière

Date de saisie : 22/08/2007

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Ed. de Fallois, Paris, France

Prix : 24.00 €

ISBN : 978-2-87706-635-8

GENCOD : 9782877066358

Sorti le : 22/08/2007

Simone Bertière - 03/09/2007


  • Les présentations des éditeurs : 31/08/2007

Défiant un monde qui ne prévoyait pas de place pour lui, Mazarin, un étranger sans naissance ni fortune, a gagné sur tous les tableaux. À sa mort, il se trouvait maître de la France et arbitre de l'Europe, plus puissant que ne le fut jamais aucun ministre : ascension d'autant plus insolite qu'elle a échappé au naufrage final qui guette ce genre d'exploit. Il s'est fait lui-même, il a travaillé, il s'est battu, il a failli sombrer, il a triomphé de tous les obstacles. Il dut à son intelligence et à sa ténacité une victoire sans appel. Sa victoire était aussi celle de la France, à l'issue de la longue lutte qui l'opposait à la maison d'Autriche, et elle apportait à l'ensemble de l'Europe la paix ardemment désirée.

La présente biographie n'est pas un roman. Fondée sur l'information la plus rigoureuse, elle retrace sa fabuleuse aventure, telle qu'il la vivait au jour le jour dans l'incertitude de l'avenir. Elle met l'accent sur ses objectifs, ses convictions, ses choix. Elle fait surgir un homme sans illusions ni préjugés mais foncièrement optimiste, habile à piéger ses adversaires mais fidèle à ceux qu'il a choisi de servir, l'esprit libre, indulgent aux faiblesses humaines et dépourvu de toute cruauté, amateur passionné de bonne chère, de peinture et de musique.

Autour de lui, les papes Urbain VIII et Innocent X, Anne d'Autriche et le jeune Louis XIV, Condé, Turenne, le cardinal de Retz et tant d'autres, que le style alerte de Simone Bertière convoque pour dresser un panorama vivant et vrai de cette période charnière, qui fut la matrice du «Grand Siècle». Passionnante par elle-même, cette plongée dans un passé tumultueux ouvre au détour du chemin quelques réflexions salutaires sur notre présent.

Après avoir enseigné la littérature, Simone Bertière a publié une Vie du cardinal de Retz et une édition commentée de ses Mémoires, puis évoqué en une vaste fresque de six volumes la condition des reines de France des Temps Modernes. Le dernier volume, Marie-Antoinette l'insoumise, a reçu le Prix des Maisons de la Presse, le Prix des Ambassadeurs et le Grand Prix de biographie historique de l'Académie française.



  • La revue de presse Jean-Sébastien Stehli - L'Express du 11 octobre 2007

Parmi les succès de la rentrée littéraire, entre les cahiers où gribouiller, les livres sur le rugby, les conseils de grand-mère ou encore le choc des civilisations, s'est glissé un curieux visiteur : un livre de près de 700 pages consacré à un personnage du XVIIe siècle : Mazarin. L'ouvrage de Simone Bertière sur le cardinal qui gouverna la France à partir de 1642 est une heureuse surprise...
Son Mazarin est un régal, même pour le lecteur qui ne serait pas un fou d'histoire. On découvre, sous sa plume, un personnage exceptionnel, rejeton mal aimé de l'histoire de France, et un monde de complots et d'intrigues. La lecture du livre de Simone Bertière aurait pu rendre Alexandre Dumas jaloux.


  • La revue de presse Jean-Christian Petitfils - Le Figaro du 27 septembre 2007

Historienne appréciée à juste titre pour ses ouvrages sur les reines de France - synthèse d'érudition maîtrisée et de limpidité d'écriture - Mme Bertière connaît à la perfection son Grand Siècle. Elle est en effet l'auteur d'une biographie - la meilleure - du cardinal de Retz, l'ennemi juré de Mazarin ! «Je lui devais réparation», écrit-elle à propos de ce dernier. L'intérêt de cet ouvrage réside dans l'analyse psychologique de l'homme. Simone Bertière excelle dans l'art du portrait...
Simone Bertière n'omet pas d'aborder d'autres aspects de son héros : sa sensibilité artistique, son goût pour la peinture, la musique et l'opéra baroque, dont Louis XIV saura se nourrir. Sans doute, emportée par son admiration, glisse-t-elle un peu rapidement sur quelques-uns de ses défauts (sa ladrerie, son ingratitude) et ses erreurs politiques. Dans ses exils plus ou moins volontaires du temps de la Fronde, il piaffe de revenir et n'a pas toujours l'art du tempo. Mais comment ne pas reconnaître en lui un très grand homme d'État de «stature internationale», dont les leçons politiques - et c'est bien là la richesse inépuisable de l'histoire - demeurent toujours d'actualité ?


  • Les courts extraits de livres : 31/08/2007

UNE ENFANCE ROMAINE

À l'aube du XVIIe siècle, l'enfance de Mazarin se déroula sous les meilleurs auspices, du moins dans le milieu qui était le sien, celui de gens simples, sans fortune et sans ambitions particulières, mais fiers de leur qualité de sujets du Saint-Père. Le hasard le fit naître hors de Rome, mais c'est dans la capitale de la chrétienté qu'il passa sa jeunesse et elle garda une place privilégiée dans son coeur. Sa naissance a donné lieu, dans la tradition familiale, à un récit tenant du conte de fées, sans doute enjolivé au fil des années. Mais c'est sous cette forme qu'elle fut rapportée à l'intéressé, qui ne demandait qu'à y croire. Par là s'explique, en partie, l'indéracinable optimisme qui le soutint tout au long de sa vie.

Un enfant prédestiné

«C'est un garçon, un beau petit garçon ! Et il est coiffé !» La sage-femme désignait la membrane «fine comme une pelure d'oignon», qui couvrait le crâne du nouveau-né. «C'est un signe de bonheur assuré, tout le monde le sait. - Et en plus, il a deux dents», s'écria la servante qui l'examinait en commençant de le débarbouiller. «Et nous sommes aujourd'hui le 14 juillet, fête du bon saint Bonaventure, qui porte chance à ceux qu'il aime. Cet enfant ira loin, c'est sûr, et il vous fera honneur, signora Mazarini.» Comme pour confirmer le pronostic, l'intéressé, au lieu de pousser les hurlements traditionnels, que l'on avait coutume d'interpréter comme le chagrin de se voir projeté en ce monde de misère, arborait une grimace où l'on voulut lire de la joie.
La jeune femme, rayonnante, sentit s'envoler ses inquiétudes.
Sa première maternité s'était mal terminée, la petite fille née l'année précédente au mois de janvier n'ayant pas survécu aux miasmes du torride été romain. La seconde devant tomber en pleines chaleurs, on avait pris les devants. La future mère avait accepté l'hospitalité offerte par un de ses frères, prieur de l'hospice des Enfants trouvés de Pescina, dans les Abruzzes, à une vingtaine de lieues de la capitale, en direction de l'est. Accrochée au flanc de la montagne, proche du lac Fano qui lui apportait sa fraîcheur, cette petite ville bénéficiait d'un climat salubre et d'un air pur, prometteurs de santé.
Une tradition bien établie fait donc de Mazarin un «homme à augure», comme on disait alors, un prédestiné. Cette idée lui souriait assez, bien qu'il prétendît le contraire. Superstitieux comme tout le monde en ce temps-là, surtout en Italie, il était sensible aux présages. Il lui arrivait de rappeler, avec un sourire, qu'il était né sous le signe de la chance. Il ne lui déplaisait pas qu'on présentât l'histoire de sa vie comme l'accomplissement d'un destin.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia