Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La chapelle des apparences

Couverture du livre La chapelle des apparences

Auteur : Franck Pavloff

Date de saisie : 22/08/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Romans français

Prix : 18.50 €

ISBN : 978-2-226-17965-4

GENCOD : 9782226179654

Sorti le : 22/08/2007

Franck PAVLOFF, avec "la chapelle des apparences", métaphore joliment poétique, écrit un roman du conflit du réel et de l'idéal, comme, en d'autres temps, et sous une autre forme, on a pu faire chanter "les Fleurs du Mal".
Il s'agit de mettre en scène, de réaliser un film : la vie de Mandrin, c'est à dire d'un révolté contre l'oppression.
Des personnages très différents ; un metteur en scène grec, qui a souffert de la dictature des colonels, un scénariste italien au passé terroriste - ou résistant ? - une chilienne martyrisée par l'oppression.
Quoi de commun ? la fêlure, la fragilité, le traumatisme incurable qui mêle le passé et le présent pour tenter de donner un sens a l'avenir. L'immobilité du temps : Mandrin, le Darfour, la misère africaine, la clandestinité, l'immigration, époques et pays dévalent et explosent en bombes de beautés baroques.
"La brièveté de l'instant, c'est sa beauté... les gens qui meurent ne sont pas des symboles" Derrière des aphorismes percutants, une écriture esthétisante.
S'il est un dénouement, qu'il serait inélégant de dévoiler, "Soldats perdus, terroristes, truands de Mandrin, résistants tchétchènes, réunis dans le même plan séquence", ce dénouement a "la luminosité d'un rapide mouvement de tête vers le ciel".


A la suite d'une rencontre à Venise, un journaliste au passé secret croise un vieux cinéaste grec qui l'entraîne avec une troupe de saltimbanques sur le tournage de son film. Film plein de démesure, de morts, de crames qui mêle passé et présent, de la province du Darfour à la Tchétchénie. Les destins se lient, se croisent ou se brisent.


Franck Pavloff - 01/10/2007


Franck Pavloff - 01/10/2007


  • Les présentations des éditeurs : 13/09/2007

«Vous êtes des hommes magnifiques. Ils ont la loi, vous avez la foi. Vous passerez.»

Franco-bulgare, Franck Pavloff, romancier, nouvelliste et photographe, est par ailleurs un spécialiste reconnu de la psychologie et du droit international des enfants, impliqué dans de nombreux projets de développement communautaire.
Auteur culte depuis le succès international de Matin brun (qui a été tiré à un million d'exemplaires et traduit en quinze langues mais aussi en plusieurs dialectes d'Inde en 2007), il a publié une dizaine de romans noirs, et chez Albin Michel Haute est la tour et Le Pont de Ran-Mositar, prix France Télévisions 2005, prix Lettres frontière 2006 (Suisse et Région Rhône-Alpes), sélectionné pour l'Interallié, les prix Giono, Goncourt et Goncourt des lycéens.


  • Les courts extraits de livres : 15/11/2007

L'EAU des rios renvoyait des senteurs de terre sèche, jardin d'automne et chemin de campagne ; le quartier Cannaregio s'éloignait d'une Venise trop fluide, exubérante.
À la hauteur de l'église Santa Sofia, Sisco bifurqua vers l'hôtel. Il devait transmettre son article sur le palmarès de la Mostra en fin de soirée et la nuit était proche. Un couple égaré le dépassa, l'homme, col de chemise entrouvert sur son smoking de fin de festival, elle, en robe de soie mauve, chaussures à la main. Leurs rires se perdirent dans le calme des ruelles.
L'heure d'avant, fuyant la foule et les cocktails de presse, Sisco s'était rendu au cimetière San Michèle, saluer la tombe d'Ezra Pound. Les dernières heures de sa semaine furtive en Italie le rendaient nostalgique, la poésie épique de l'Amé­ricain l'aidait à échapper au blues des exilés. Sur le vaporetto du retour, fasciné par les clapotis de l'eau du Canal Grande et les reflets de la Ca' d'Oro qui tiraient des flèches blondes jusqu'au marché aux poissons, il avait laissé tomber à mi-voix deux vers du poète :
«Et maintenant les fourmis semblent vaciller / quand le soleil du soir a pris au piège leurs ombres.»

À deux pas de là, aux abords du Lido, les festivaliers se pressaient par vagues au passage des stars, clamaient le nom des lauréats. Celui de Xerkés, le réalisateur qui revenait en compétition après des années de silence, courait sur toutes les lèvres. Le vieux Grec avait quitté l'île de Cortos pour présenter son film au scénario encore plus épuré que les précédents. Pendant trois heures de projection, un homme solitaire, un fugitif, se perdait aux confins d'un désert de dunes. Pas d'autres développements que la quête mystique du héros. Les images étaient somptueuses, les lumières subtiles, le rythme profond, magique.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia