Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les ombres de la chute

Couverture du livre Les ombres de la chute

Auteur : Mark Henshaw

Traducteur : Aurélie Tronchet

Date de saisie : 10/01/2008

Genre : Policiers

Editeur : Bourgois, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 27.00 €

ISBN : 978-2-267-01954-4

GENCOD : 9782267019544

Sorti le : 10/01/2008

Fermez les yeux et imaginez : vous vous installez confortablement, peut être devant la cheminée par un après-midi glacial et venteux, vous allez commencer un livre, un polar, en espérant qu'il vous tienne en haleine qu'il soit bien écrit, que les personnages deviennent des amis ou des ennemis à abattre, et là, bingo c'est le cas !
Vous venez sans doute de vous plonger dans "l'ombre de la chute" un roman écrit à deux mains par des australiens.
Le postulat de départ est simple : un malade enlève des enfants et exige en échange de leur libération que leur mère se suicide, délicieux non ?
Vous avez compris je vous le recommande vivement !


  • Les présentations des éditeurs : 16/01/2008

Quand Amy est enlevée, tous craignent le pire. Le rituel est connu. Le kidnappeur envoie aux parents des morceaux de ses victimes et leur pro­pose un odieux marché : l'enfant sera relâché si la mère se tue.
Lorsque Salomon Glass se charge de l'enquête, l'histoire prend un nouveau tour. Ce détective énigmatique surmonte avec difficulté les suites d'une enquête douloureuse. Dans la course qu'il entreprend pour démasquer le kidnappeur, il est contraint de chercher les réponses au plus profond de lui-même. Découvrant le côté noir de sa personnalité, il réalise qu'il est en réalité totalement manipulé. Ainsi se met en place un jeu mortel du chat et de la souris, dont l'enjeu est le plus sacré de tous.
Enquête magistrale, d'une puissance psychologique incontestable, L'Ombre de la chute est un de ces romans noirs qui nous laisse difficilement en paix.

Né en 1951, Mark Henshaw a étudié la médecine et la musicologie. Il a vécu en France, en Yougoslavie et en Allemagne. Il travaille actuellement comme conservateur à la National Gallery of Australia, et vit à Canberra avec sa femme et sa fille.
Publié en France en 1990, Hors de la ligne de feu est considéré en Australie comme un classique de la littérature post-moderne.


  • Les courts extraits de livres : 16/01/2008

Glass savait ce que le paquet contiendrait. Du moins, il pensait le savoir. Après tout, il en avait déjà vu quatre similaires. Et maintenant, maintenant, il allait devoir dire à la mère d'Amy ce qu'il savait. La mère d'Amy qui le dévisageait. Qui avait tellement peur qu'elle ne pouvait se résoudre à regarder ce paquet, si petit, si innocent, dans la main de Glass.
Amy Gardner. Neuf ans. Un ange. Disparue depuis trente-six heures.
La petite Amy Gardner collait au schéma. Quatre enfants kidnappés au cours de l'année écoulée. Tous enlevés le 22 du mois. Le jour du changement de saison. Juste pour qu'il n'y ait pas d'erreur, pas de confusion. Ensuite, dans chacun des cas, quelques jours plus tard, un paquet. Adressé à la mère. Dans le premier paquet, un doigt. Un doigt d'enfant. Le doigt de Rachel McNeill. Le deuxième enfant ? Celui-ci avait été une exception. Jusqu'à aujourd'hui. Le paquet ne contenait ni un doigt, ni aucune autre partie du corps de l'enfant. Non, ce qu'il contenait, c'était un escargot. Un escargot mort. L'enfant, Rodney Springer, avait été relâché, indemne, deux jours plus tard. Avec un mot adressé à sa mère : Vous avez de la chance.
Pourquoi ? demandaient les gens. Pourquoi relâcher un enfant indemne et pas le suivant ? Ou le précédent ? Bien qu'ils aient été relâchés. Finalement. En vie. Défigurés. Traumatisés.
Glass pensait qu'il savait. Savait qu'il savait. De cette manière, on pouvait toujours croire que la libé­ration de l'enfant faisait partie du schéma. Un sur deux ? Un sur trois ensuite ? Peut-être une de ces morbides séries de Fibonacci. Un calcul arbitraire de l'espoir. Ou bien n'était-ce qu'une taquinerie malsaine et sadique ?
Il avait fallu deux paquets pour le troisième enfant. Deux paquets à dix jours d'écart. Un doigt, une oreille - et ensuite Mme Chen fit ce qu'on lui avait demandé de faire. Exactement ce que la mère de Rachel avait fait. Elle se suicida. Après, Mei Ling avait en effet été relâchée. Indemne. Un doigt et une oreille en moins. Quoi de plus juste ?
Alors, à présent, dans la cuisine de la mère d'Amy, Glass lui dit ce qu'ils savaient : pour une raison quel­conque, pour une raison irrationnelle et incompré­hensible, on lui demanderait de se plier au même sacrifice que les deux autres femmes. De sacrifier sa vie pour sauver celle de son enfant. À moins, bien sûr, qu'elle ne fasse partie des chanceuses.
«Vous êtes certaine ? demanda Glass. Nous pourrions le rapporter au labo.»
Mme Gardner secoua la tête.
«D'accord», dit-il.
Il se tourna, posa le paquet sur la table et sortit ses gants. Le photographe légiste, appuyé contre le montant de la porte, avança en levant son appareil à hauteur de visage. Cessa de mâchouiller. Flash. Cadra une nouvelle fois. Flash.
Puis Glass tira une chaise et s'assit. Il retourna le paquet une fois, l'examina. Il prit le couteau, glissa la lame sous le ruban adhésif. Écarta doucement le papier.
Flash.
Les côtés, ensuite. Le couvercle dorénavant familier était découvert. HABANOS NOCTURNOS, des cigares cubains, en lettres rouges sur le couvercle. Une nouvelle plaisanterie ? Une nouvelle pièce du puzzle ? Glass lança un regard à l'autre bout de la pièce vers son équipier Malone dont le visage, pâle, figé et au regard fixe, ne laissait rien transparaître.
Glass reporta son attention sur la boîte qu'il souleva pour la libérer de son emballage et la déposa nue devant eux. Le photographe décrivit un cercle autour de la table. Flash, flash, flash.
Puis Glass posa la boîte sur sa paume. Dans l'autre main, le couteau. Il écarta le couvercle avec la lame.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia