Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le cercle meurtrier

Couverture du livre Le cercle meurtrier

Auteur : Alexandra Sokoloff

Traducteur : Blandine Longre

Date de saisie : 09/01/2008

Genre : Jeunesse à partir de 13 ans

Editeur : Hachette Jeunesse, Paris, France

Collection : Black moon

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-01-201510-4

GENCOD : 9782012015104

Sorti le : 09/01/2008

Tout commence par un jeu innocent et se poursuit par un cauchemar que va vivre Roxane, Lisa, Caïn, Martin et Patrick. C'est à peine s'ils se connaissent, ne s'étant que croisé dans les couloirs de l'université, et pourtant le week-end de Thanksgiving va les rapprocher. Amour, méfiance, menace... comment garder l'esprit clair lorsqu'un démon apparaît dans leur vie et les traque ?
A ne mettre qu'entre les mains des amateurs de frissons...


Cécile Térouanne - 12/03/2008


  • Les présentations des éditeurs : 22/02/2008

Vacances de Thanksgiving. Le campus est déserté. Roxane est restée seule à Mendenhall. Ame solitaire, noyée dans ses idées noires, la jeune femme a décidé d'en finir avec la vie. Mais dans la salle commune où elle a trouvé refuge, d'autres étudiants sont également présents. Finalement, la découverte d'une vieille planche de Oui-ja promet une soirée excitante ! Bientôt, dans la pénombre du salon, l'esprit de Zachary, un ancien élève, semble vouloir jouer avec eux. Les corps s'enfièvrent et les questions se succèdent tandis que des lettres se dessinent sur la planche...
Mais qui est vraiment Zachary ? Et dans quel tourbillon les entraînent-ils ?


  • Les courts extraits de livres : 10/03/2008

On aurait dit qu'il pleuvait depuis que le monde est monde.
Dans les derniers gradins du vaste amphithéâtre de psychologie, Roxane Stone n'écoutait plus le cours depuis déjà un bon moment. Recroquevillée sur son banc, l'air absent, elle regardait la pluie tomber à verse derrière les hautes fenêtres cintrées, sans pourtant prêter attention aux bourrasques de vent qui ébranlaient le bâtiment à intervalles réguliers et faisaient vibrer les carreaux des fenêtres.
Quand le temps se montrait clément, il n'y avait pas d'endroit plus champêtre que l'université de Baird. Des sentiers boisés serpentant entre des édifices de pierre tapissés de lierre, des collines herbeuses, parsemées d'arbres, s'étendant à perte de vue... Mais ce jour-là, les nuages noirs déversaient une pluie glacée sur la cour déserte, où le vent fouettait les grands chênes. L'éclat de l'orage et les assauts de l'averse amplifiaient la sensation d'isolement sur le campus, qui semblait se replier sur lui-même, telle une cité médiévale assiégée.
Le froid avait pénétré Roxane jusqu'aux os et le vent bourdonnait à ses oreilles. Depuis la loin­taine estrade de bois, le léger accent germanique du Professeur Lister, qui citait Freud, était sopo­rifique, presque hypnotique :
«"L'état de sommeil nous fait nous détourner du monde extérieur réel et ainsi est donnée la condition qui convient au déploiement d'une psy­chose. L'inoffensive psychose du rêve est la consé­quence d'un retrait consciemment voulu et seulement temporaire du monde extérieur..."»
Dans la vitre, Roxane fixait son reflet vapo­reux : des yeux sombres, un rien fuyants, des traits délicats, un visage maussade et livide qu'encadrait une cascade de cheveux tirant vers le brun. Elle aurait sans doute été jolie si elle n'avait eu l'air aussi réservée, sur ses gardes.
Elle s'arracha à sa contemplation et posa un regard étonné sur les gradins, où la multitude d'étudiants étaient amarrés à leurs bureaux de bois. Ils remuaient, s'agitaient sur leurs bancs, lançaient des coups d'oeil à l'horloge accrochée au-dessus du tableau noir. On était mercredi, un peu avant trois heures. La veille de Thanksgi-ving. Tous attendaient avec impatience de s'éva­der pour les vacances. Tous, à l'exception de Roxane, qui voyait se profiler à l'horizon le long week-end de quatre jours.
Thanksgiving... l'action de grâce... Rendre grâce ? À quoi ?
Au moins, elle n'aurait plus à partager sa chambre avec Waverly. À cette idée, une petite étincelle la parcourut ; ce n'était pas du plaisir qu'elle éprouvait, rien d'aussi tranché, mais l'étau de béton qui lui comprimait la poitrine depuis quelque temps se desserra légèrement.
Ne plus entendre ses bavardages insipides et mesquins. Ne plus voir le bleu vif de ses yeux réprobateurs. Et ne voir personne d'autre non plus, songea-t-elle. Vraiment personne. Sans trop savoir pourquoi, elle frissonna d'inquiétude. Quatre jours dans la résidence universitaire de Mendenhall... Cette vieille bâtisse lui faisait un peu froid dans le dos. Toute seule...
La voix apaisante du professeur murmurait à l'arrière-plan.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia