Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Démon

Couverture du livre Démon

Auteur : Thierry Hesse

Date de saisie : 22/10/2009

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Ed. de l'Olivier, Paris, France

Collection : Littérature française

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-87929-656-2

GENCOD : 9782879296562

Sorti le : 20/08/2009

Jean Morzadec - 05/11/2009


  • Les présentations des éditeurs : 01/09/2009

Quelles furent les dernières pensées de Franz et Elena ? C'est la question qui obsède Pierre, après que son père, Lev Rotko, lui a raconté un soir de novembre 2001 ce qu'il lui avait obstinément caché durant des années : le destin de ses parents, Franz et Elena, des Juifs russes assassinés par les nazis, son exil en 1953, et tous les malheurs communs aux êtres pris dans la tourmente de la guerre. Pour Pierre, cette révélation est comme une déflagration : la guerre, qu'il connaît bien pour avoir sillonné, en tant que grand reporter, l'Afrique de l'Ouest, fait cette fois effraction dans son histoire intime. Il veut vraiment connaître Franz et Elena ? Alors il lui faut éprouver la vie avec la peur, la vie avec la mort. Du jour au lendemain, Pierre part pour Grozny, qui se révèle tragiquement parfaite pour faire l'expérience de l'abandon. Et Démon est le roman de cette expérience.

Dans ce livre au souffle épique défilent tour à tour le massacre des Juifs d'Ukraine, la mort de Staline, l'attaque des Twin Towers vue par Poutine, un attentat meurtrier dans un théâtre de Moscou. Thierry Hesse transforme notre actualité en histoires. En mettant en scène des dizaines de personnages, de lieux, d'époques, il nous prouve qu'il sait aussi transformer notre Histoire en roman, comme avant lui Tolstoï ou Vassili Grossman.

Thierry Hesse vit à Metz. Il a publié deux romans aux éditions Champ Vallon, Le Cimetière américain, en 2003 (prix Robert Walser), et Jura, en 2005, qui ont tous deux été très remarqués par la critique.



  • La revue de presse - L'Express du 22 octobre 2009

l y a parfois, au coeur des rentrées littéraires, de divines surprises. Démon, troisième roman d'un prof de philo originaire de Metz, est celle de la rentrée 2009. Ce livre tient à la fois de l'enquête historique, du document d'actualité, du récit de voyage, du reportage de guerre et du roman familial. Immense ambition !...
Ce roman épique évite le piège du didactisme et ne délivre aucun message. Il invite seulement - mais c'est énorme... - le lecteur à penser par lui-même. A déchiffrer quelques-unes des énigmes du monde. Et de l'Histoire.


  • La revue de presse Jean-Baptiste Harang - Le Magazine Littéraire, octobre 2009

Avec Démon, Thierry Hesse parcourt l'histoire de la fin du XXe siècle et notre actualité...
Démon est composé. Et le souffle de cette Histoire qui devrait tout emporter se cogne dans le labyrinthe d'une chronologie brisée, sans jamais se perdre ni perdre de sa puissance, pour secouer le lecteur, le tenir éveillé, lui glacer le cou et le porter vers l'épilogue, groggy et exaucé. Aux événements historiques connus, exacts, vérifiés, Thierry Hesse donne l'épaisseur du roman, c'est-à-dire l'épaisseur humaine, l'effet de réel supplante thèses et commentaires par le miracle de l'écriture...
De Stavropol à Caen, de Saguenay à Luanda, entre ces cartes battues pour être redistribuées par la maîtrise de la narration, le lecteur suit sans trébucher la boussole de ce Démon.


  • La revue de presse Raphaëlle Rérolle - Le Monde du 25 septembre 2009

Changer d'air ! Partir, prendre le risque du dehors. C'est ce qu'a fait, de manière très convaincante, le romancier Thierry Hesse dans son troisième livre, Démon. Du Caucase à Moscou, Paris, Luanda ou Washington, l'écrivain construit un récit particulièrement ambitieux, trop parfois - il ne parvient pas à embrasser la totalité des horizons qu'il approche -, mais toujours captivant. Et qui, loin de se limiter à une suite d'aventures épiques, est entièrement porté par la voix de son narrateur et sa réflexion sur l'opacité de l'Histoire...
Il arrive que Thierry Hesse, tout à sa passion, se laisse aller à un certain didactisme, à un penchant pour l'énumération et à des opinions contestables sur le sens de l'Histoire. Mais le lecteur lui pardonne volontiers ces faiblesses, tant sa fougue et son talent de conteur le rattrapent. Et tant sa voix, qui s'élève au-dessus du tableau frémissant dont il est le peintre, possède de force et de conviction - ce genre d'élan qui, parfois, peut laisser entrevoir le dessin caché dans le tapis de l'Histoire.


  • La revue de presse Pascal Jourdana - L'Humanité du 17 septembre 2009

Thierry Hesse va ainsi du détail au général en un mouvement maîtrisé, très fluide. Il suit des chemins multiples, dépasse tous les cadres temporels et géographiques, change avec brio de focale, de rythme et de tonalité. Ainsi le passage décrivant l'agonie de Staline est-il hilarant - les hauts dignitaires qui l'entourent, dont Khrouchtchev, faisant songer inopinément aux Marx Brothers ! - tandis que la photo d'une femme nue, conduite à la mort par un jeune soldat, suscite plus d'émotion et de révolte que toutes les tueries, ou qu'un procès pour délit sexuel dévoile les reniements d'un père...
Réflexion sur le mal, l'identité, l'amour filial, le renoncement des hommes à leur idéal, Démon est un grand livre, qui ne cesse d'aller en s'élargissant.


  • La revue de presse Antoine Perraud - La Croix du 17 septembre 2009

Démon se réfère sans le dire au dibbouk, l'esprit malin qui, dans la tradition ashkénaze venue de la Cabale, s'empare d'un individu et lui dicte sa conduite...
La judéité, subrepticement découverte, plane tout au long du livre. Le grand reporter se voit soudain sommé par son démon de rejoindre les juifs d'aujourd'hui- ces victimes abandonnées «dont l'existence est nue, soumise à tout, soumise au pire» -en Tchétchénie, où l'hécatombe fait rage. Avant d'être blessé, rapatrié, opéré au Val-de-Grâce, Pierre Rotko éprouve et récapitule, dans la détresse, toutes les souffrances familiales et universelles. Le roman s'érige en chambre d'échos. De Lénine à Poutine, de Stavropol à Grozny, les rumeurs et les répercussions de l'Histoire se répondent, en un récit aussi habilement construit que puissamment fluide. Il sonne toujours juste parce qu'il se niche dans la pulsation terrestre...
De l'effroi intime aux monstruosités collectives, Démon scande une interrogation sans fin : comment ce monde peut-il encore tourner ?


  • La revue de presse Baptiste Touverey - Le Nouvel Observateur du 3 septembre 2009

A chaque rentrée littéraire, son roman-monstre. En 2006, il y eut «les Bienveillantes», de Jonathan Littell, et l'an dernier «Zone», de Mathias Enard. Cette fois, c'est «Démon», de Thierry Hesse, qui pourrait bien les rejoindre sur le rayonnage des oeuvres ambitieuses où défilent les horreurs du plus atroce des siècles, le XXe...
Thierry Hesse ne se contente pas de ressusciter avec force l'un des épisodes les plus tragiques de la Seconde Guerre mondiale. Il s'interroge sur l'origine du mal et ses continuelles résurgences. «Comment l'idée de meurtre peut venir à des gens qui ne sont pas des meurtriers ?» se demande son héros. Cette permanence du mal a une implication évidente et terrible, la permanence des opprimés : «Le «Juif», au-delà d'un destin historique, est aussi une idée, un nom universel pour désigner celui dont l'existence est nue, soumise à tout, soumise à pire.» Et si, aujourd'hui, c'était le Tchétchène ? «Démon» pose la question.


  • La revue de presse Alexandre Fillon - Lire, septembre 2009

Une famille juive bousculée par l'Histoire dans l'ex-URSS. Un roman magistral sur la mémoire...
Romancier accompli, Thierry Hesse ne manque jamais de souffle. Il réussit aussi bien à recréer la Russie de Staline, l' «aiguilleur suprême», qu'à décrire Grozny en ruine, à évoquer les attentats du 11 septembre 2001 ou la prise d'otages dans un théâtre moscovite. Le manuscrit de ce grand livre qu'est Démon parvint aux Editions de l'Olivier par la Poste un jour de juin 2008. L'une des éditrices de la maison, Alix Penent, l'a ouvert sans tarder, ayant entendu beaucoup de bien des précédents travaux d'Hesse. Elle a été immédiatement transportée. «C'est un roman comme on en lit peu et dont on pressent d'emblée, en tant qu'éditeur, qu'il va séduire d'autres lecteurs, tant il est à la hauteur de l'ambition rare qui a dû présider à son écriture», dit Alix Penent à propos d'une oeuvre «qui ne s'épuise pas à la première lecture, que l'on a envie de relire immédiatement. C'est une chose rare». D'ici là, on ouvrira déjà au plus vite l'épopée à la fois intime et universelle de Thierry Hesse. Ceux qui reprochent à la littérature française contemporaine d'être nombriliste et étriquée y trouveront l'une des plus impressionnantes propositions romanesques de récente mémoire.


  • La revue de presse Nathalie Crom - Télérama du 19 août 2009

Hanté par la Shoah, un journaliste se bat pour la Tchétchénie. Une méditation incisive sur le cruel XXe siècle...
C'est un pan énorme de l'histoire du XXe siècle, et du début du XXIe, qu'il convoque et embrasse dans ces pages denses, de l'Union soviétique de Staline à la Russie de Poutine, en passant par l'Afrique postcoloniale et les attentats du 11 septembre 2001 à New York... Ne se contentant pas de décliner les faits mais faisant de son récit le support d'une méditation philosophique ouverte, et éventuellement polémique, sur l'Histoire avec un H majus­cule, la pente apocalyptique qu'elle a empruntée au XXe siècle, l'hypothétique bien qui pourrait naître de tant de souffrance et de malheur.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia