Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le grand exil

Couverture du livre Le grand exil

Auteur : Franck Pavloff

Date de saisie : 22/10/2009

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Romans français

Prix : 16.00 €

ISBN : 978-2-226-19394-0

GENCOD : 9782226193940

Sorti le : 19/08/2009

Il y a d'abord Tchaka, jardinier arrivé un beau matin dans le village mais dont on ne connaît ni l'origine, ni le véritable nom. Embauché comme jardinier dans l'hacienda de Don Rodrigo, il détient une science impressionnante des orchidées. Mais il connaît aussi la vie du volcan Tungurahua au point d'en reconnaître les changements d'humeur et le possible réveil.
Il y a aussi Don Rodrigo, propriétaire de l'hacienda, très attaché aux traditions ancestrales de sa famille qu'il transmet à son fils mais surtout à son petit-fils.
Il y a également Lucia, perchée sur les hauteurs du village, face au volcan, où elle relève des données météo qu'elle envoie à un analyste en France. Mais ces données vont aussi servir son projet caché : aider gratuitement les candidats à l'exil à passer les frontières, par les airs à bord d'un ULM, et éviter ainsi les passeurs - prêteurs sur gage qui s'enrichissent sur le dos des plus pauvres.
Mais le personnage principal du roman, c'est peut-être le volcan, lui qui fait peser chaque jour, chaque heure une véritable menace sur les habitants du village de Banos de Agua Santa au centre de l'Equateur. Et l'instabilité du volcan fait s'interroger chaque habitant : pourquoi rester dans cette région où l'on ne trouve que pauvreté et misère ? Ne vaudrait-il pas mieux s'exiler, partir vers un "ailleurs" forcément meilleur, quitter ses racines et son pays ?
Un livre à l'écriture simple, sobre à découvrir pour la beauté de l'histoire, des personnages et des paysages d'Equateur.


Dans un pays d'Amérique latine, un Européen vagabond, surnommé Tchaka, se fait embaucher comme jardinier par un grand propriétaire. Avec le même soin, il étudie la culture de ses orchidées et le comportement du grand volcan tout proche, apparemment endormi. Surgit une jeune militante mexicaine qui fait partie d'un réseau de passages gratuits pour clandestins. L'univers pavlovien s'est reconstruit dans un décor inattendu avec les mêmes ingrédients que dans «Matin brun» ou «Le pont de Ran-Mositar». Et nous voici comme Tchaka entraîné dans une aventure à la (dé)mesure des paysages et dont le souffle puissant nous fait rejoindre la part la plus essentielle de notre humanité.


  • Les présentations des éditeurs : 01/09/2009

Dans la ville de Banos de Agua Santa, au centre de l'Equateur, vient d'arriver un étranger, Tchaka, qui se fait engager comme jardinier par un grand propriétaire terrien. Installé sur les pentes du volcan Tungurahua dont il pressent la reprise d'activité, il découvre qu'une jeune femme y a établi en secret un camp de base pour faire passer la frontière aux candidats à l'émigration sans qu'ils tombent sous la coupe des «coyotes».
Pourquoi ont-ils échoué dans cette zone à risque où l'éruption peut à chaque instant tout saccager, est-ce le prix à payer pour qu'ils se réconcilient avec leur passé ?

Par l'auteur de Matin brun et du Pont de Ran-Mositar, prix France Télévision 2005, un roman magnifique, sensuel et luxuriant sur l'exil, la condition humaine, la beauté et la violence d'une nature capable d'exaspérer ou de briser les passions les plus fortes.

Auteur culte de Matin brun, succès international publié dans toutes les langues, Franck Pavloff a tout d'abord publié des romans policiers puis chez Albin Michel Haute est la tour, Le Pont de Ran-Mositar et La Chapelle des apparences.
Sélectionné pour de nombreux prix (Goncourt des lycéens, Giono, Interallié entre autres), Le Pont de Ran-Mositar a reçu le prix France Télévision en 2005.
L'auteur vit entre Grenoble et Gap.



  • La revue de presse Nils C. Ahl - Le Monde du 23 octobre 2009

Si ce dernier roman de Franck Pavloff entretient quelque parenté avec le chef-d'oeuvre de Malcolm Lowry, Au-dessous du volcan, ce n'est pas parce qu'il se situe en Amérique latine, ni parce que son action se passe effectivement au-dessous d'un volcan. Le Grand Exil ne donne pas dans les mêmes obsessions de carnaval, d'alcool et de mort, il est plutôt du genre à cultiver des orchidées ou à guetter le retour des baleines. Ses personnages sont plus discrets que Geoffrey Firmin, le consul de Lowry. Cependant, comme Au-dessous du volcan, Le Grand Exil repose sur une trame invisible de relations entre les hommes et le monde. L'essentiel se joue en sourdine, comme en coulisses, dans un sous-sol du texte et de la terre qui gronde et qui crache...
Métaphoriquement, cette mélodie invisible en sous-sol se propage sous les pieds de tous les habitants de Baños de Agua Santa : c'est le volcan Tungurahua qui se réveille. La grâce du roman est de ne pas confondre la rumeur de cette foule anonyme et les atermoiements des protagonistes, de les monter en échos, alors qu'ils n'ont parfois ni la même origine, ni le même caractère. Dissonants, peut-être, mais au rythme d'une même impatience, sous les mêmes latitudes, pareillement contenus et retenus. Invisibles, mais pas inaudibles. Le Grand Exil affirme et révèle un monde de murmures volcaniques. Il renchérit de sensualité et de subtilité pour ne rienmanquer.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia