Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Grand homme

Couverture du livre Grand homme

Auteur : Chloe Hooper

Traducteur : Antoine Cazé

Date de saisie : 04/11/2009

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Bourgois, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 24.00 €

ISBN : 978-2-267-02050-2

GENCOD : 9782267020502

Sorti le : 28/08/2009

  • Les présentations des éditeurs : 16/12/2009

"J'avais voulu en savoir plus sur mon pays et à présent j'en savais plus...
j'en savais plus que ce que j'aurais voulu savoir." Tel est le constat auquel aboutit Chloe Hooper à l'issue de l'impitoyable enquête qu'elle mène dans Grand homme, véritable plongée au coeur des ténèbres de l'Australie contemporaine. En novembre 2004, à Palm Island, petite île d'apparence paradisiaque située dans le nord du Queensland, Cameron Doomadgee, un jeune Aborigène, décédait dans sa cellule après avoir été brutalisé par le brigadier-chef Chris Hurley.
Deux ans d'enquête, d'instruction et de procès s'ensuivirent, au terme desquels Hurley fut acquitté. Au-delà du décès tragique d'un seul homme, Chloe Hooper raconte la destruction d'un peuple et d'une culture vieille de plusieurs dizaines de milliers d'années, assassinée par les abus et la rapacité de la colonisation occidentale.

«Le remarquable livre-reportage de Chloe Hooper est une sorte de polar moral qui traite du pouvoir, de la misère et de la violence.» (Philip Roth)

«Il est impossible de surestimer l'impor­tance de ce livre.» (Peter Carey)

Chloe Hooper, est née en 1963 à Melbourne. Elle y a grandi avant d'aller étudier à New York. Elle a notamment suivi des cours de créative writing. Son premier roman, Un vrai crime pour livre d'enfant, a été unanimement salué par la critique et a été sélectionné pour le «Orange Prize». Chloe Hooper a été reçu une Walkley Award (qui distingue les meilleurs journalistes australiens) pour ses articles relatifs à l'enquête concernant la mort de Cameron Doomadgee, parus dans The Monthly puis dans des journaux internationaux. Cette enquête est aussi le sujet de son deuxième roman : Grand homme. Elle habite à Melbourne.



  • La revue de presse Stéphane Bataillon - La Croix du 4 novembre 2009

Dans un livre-enquête minutieux, l'Australienne Chloe Hopper dresse le terrible constat de la condition des Aborigènes. Le lent déclin d'un peuple à force d'humiliations...
Le reportage de Chloe Hopper est triste, parce qu'il témoigne de la fin des chants. En 1850, jusqu'à cent langues aborigènes différentes étaient parlées dans le seul Queensland. Il en resterait moins de vingt à présent. Ces chants, qui pouvaient autrefois guérir les malades, ne sont plus opérants. Les rythmes du monde moderne les auront recouverts, sans offre d'échappatoire. Sauf à risquer l'emprunt des toutes dernières pistes où nous guide l'auteur. Celles de la politique de «réconciliation» initiée il y a dix ans dans le pays. En 2008, le premier ministre australien a présenté les excuses officielles du pays aux générations aborigènes pour les souffrances infligées par les déportations. Une voix d'aujourd'hui pour apaiser les plaies et redonner l'estime.


  • La revue de presse Philippe Lançon - Libération du 17 septembre 2009

Au nord-est de l'Australie, il est une île entourée d'eau cristalline, avec des montagnes couvertes de forêts, du sable blanc et fin, des chevaux sauvages, trois mille habitants et pas un coiffeur. On pourrait qualifier Palm Island de paradis tropical, mais, comme disait Rimbaud, il flotte «le pavillon en viande saignante sur la soie des mers et des fleurs arctiques». Les habitants, aborigènes, sont des âmes en peine plutôt musclées. Ils vont et viennent dans la fournaise où leurs ancêtres non massacrés au tournant du siècle passé furent déplacés, militairement évangélisés, comme dévitalisés. Ils sont violents, diabétiques, souvent sourds. Les Blancs ont «la loi dans la bouche», disent-ils. Le problème est qu'on est au pays où «la loi ne se rapprochait pas de la vérité, mais s'en éloignait»...
Journaliste, Chloe Hooper sait faire trois choses : enquêter, observer, relater. Romancière, elle compose et donne sa puissance à un monde en état d'enchantement par désespoir et d'apesanteur morale. Sa simplicité le prend et le suspend, comme un boeuf écorché, aux crochets des sensations et des lois.


  • La revue de presse Josyane Savigneau - Le Monde du 11 septembre 2009

Chloe Hooper, après avoir fait ses études à l'université Columbia de New York, vit à Melbourne, où elle est née en 1973. Son premier roman, Un vrai crime pour livre d'enfant (en français, éd. Christian Bourgois 2002 et, en poche, Points) avait reçu un excellent accueil critique. Le deuxième, Grand Homme, est une entreprise beaucoup plus périlleuse. Elle y prend le risque de la comparaison avec le magistral De sang-froid, de Truman Capote. Car, après avoir suivi pour plusieurs journaux australiens l'affaire Doomadgee - la mort d'un aborigène dans un commissariat de police -, elle a décidé d'enquêter plus avant et de tenter de comprendre "tout ce que l'Australie blanche ne veut pas savoir sur l'Australie noire".


  • Les courts extraits de livres : 16/12/2009

Sur la péninsule du cap York, aux confins de l'Australie, il existe des esprits aux longs bras maigres et aux longues jambes maigres qui se déplacent la nuit, inaperçus, pour faire le mal. Le jour venu, ils retournent se glisser dans les falaises de grès de la région, habitant les crevasses. Sur les parois rocheuses, dans les ravines, les gorges et les grottes, s'étire leur corps peint à l'ocre rouge avec des yeux blancs qui voient tout.
Pour les dénicher j'ai pris l'avion puis la voiture jusqu'à la minuscule ville de Laura, à l'extrême nord du Queensland, j'ai suivi un guide le long d'étroites pistes de marche vieilles de plusieurs millénaires qui grimpent un escarpement abrupt. Une fois au sommet, le guide a lancé une retentissante salutation aux esprits. Sinon, m'a-t-il dit, ils viendraient nous prélever la graisse des reins.
Cela faisait des années que personne n'était venu à cet endroit. Des pluies récentes avaient fait reverdir les arbrisseaux, et les fougères poussant entre les rochers formaient des jardins suspendus. Il s'agissait d'un camp pour la saison humide, réseau de gros rochers et de grottes aux murs et aux plafonds recouverts de peintures superposées, vieilles de peut-être quinze mille ans : kangourous, crocodiles, émeus, dingos, ignames et leurs racines torses, armes, ruches avec essaims d'abeilles, étoiles - toutes les choses du cosmos dessinées là pour pouvoir se multiplier et laisser les richesses de la terre se propager.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia