Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Correspondance (1858-1885)

Couverture du livre Correspondance (1858-1885)

Auteur : August Strindberg

Date de saisie : 13/11/2009

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Zulma, Honfleur, France

Prix : 22.00 €

ISBN : 978-2-84304-491-5

GENCOD : 9782843044915

Sorti le : 01/10/2009

Enfant terrible des lettres suédoises, Strindberg fut bien plus que le dramaturge réputé qu'il est devenu aujourd'hui. Romancier, essayiste, pamphlétaire, il fut un opposant acharné aux institutions politiques, sociales et intellectuelles de son pays au point de s'expatrier.
Ce premier tome de sa correspondance pléthorique dessine le portrait d'un jeune homme exalté, tumultueux, avide de reconnaissance et impatient de changer le monde. Le grand mérite de ces oeuvres intimes est de dévoiler en filigrane les bouleversements à l'oeuvre et ceux qui se préparent, et la manière dont l'écrivain les accompagne. Et cette approche nécessairement distancée du lecteur opérant une sorte de va et vient entre ce qu'il sait des évènements et ce qu'il en apprend de la mise en oeuvre, cette alternance d'anecdotique et de sens de l'histoire rend ces textes tout à fait passionnants à lire et précieux pour qui s'intéresse à la lecture de l'histoire culturelle et sociale.

Extrait :
" Parfois je retrouve mon calme en voyant que tout a été dit, mais l'instant suivant je suis fou de rage, car personne n'a rien entendu ! Je ne suis plus qu'une loque humaine. Des idées anciennes et nouvelles s'affrontent en moi, se livrent un combat, me déchirent - et, au fond, le public avide attend de nouveaux spectacles. Si je me tais, on me décrétera perdant ! Il faut donc que je continue à rugir ! Sans arrêt ! Et si j'arrive à faire des grimaces en même temps, tant mieux ! "


  • Les présentations des éditeurs : 17/12/2009

La correspondance d'August Strindberg est, à elle seule, un roman-fleuve, une saga de la réalité convulsive de son époque, le témoignage des contradictions d'un nouveau Jean-Jacques qui voulut mettre à bas la bourgeoisie et le capitalisme.
On y découvre un homme d'une santé créatrice en perpétuelle effervescence qui se plaint de tous les maux imaginables, un moraliste intransigeant qui emploie les pires ruses de Don Juan pour s'attacher l'une ou l'autre des femmes de sa vie, un poète sincèrement désintéressé qui harcèle la profession du livre pour obtenir des subsides, un authentique expert de la sensibilité féminine versant dans la plus outrée des misogynies, un misanthrope occupé à sauver l'humanité.
En près de dix mille lettres et plus d'un demi-siècle, la correspondance de Strindberg, immense archipel de la littérature scandinave, révèle une formidable entreprise d'investigation intellectuelle et sensible.

Son roman la Chambre rouge (1879) vaut à August Strindberg la célébrité à trente ans.
Il publie pamphlets, nouvelles, pièces de théâtre, se marie trois fois, voyage en Europe. Jusqu'à la fin de sa vie, il reste au c ?ur des débats poli-tiques et littéraires, fonde son propre théâtre et entretient une passionnante correspondance. Elena Balzamo est à l'origine de la présente édition de la correspondance de Strindberg, à paraître en trois volumes aux éditions Zulma. Essayiste et traductrice, elle a consacré plusieurs essais à la vie et à l' ?uvre de l'écrivain et traduit aussi bien son théâtre - Mademoiselle Julie, la Danse de mort - que ses oeuvres en prose, romans et nouvelles, dont le Rêve de Torkel (Zulma, 2007).



  • La revue de presse Nils C. Ahl - Le Monde du 13 novembre 2009

Premier d'une série de trois volumes, miraculeusement fluide, ce recueil de 129 lettres brèves ou longues est organisé par périodes et par lieux, de 1858 à 1885. Il épouse à merveille la chronologie de Strindberg, celle de sa vie et de ses publications. A moins d'être un historien ou un chercheur, on jugera du résultat à la qualité de la lecture. Même à considérer qu'il s'agit d'un collage, d'un arrangement ou d'une interprétation, ce livre est admirable. Et surtout lumineux...
La grande beauté de ce livre, c'est de faire le portrait en sourdine de ce "voyou" imprévisible et tonitruant, pénétré de l'idée d'un "bien commun", mais d'une sauvage indépendance. Capable d'admirer Emile Zola et de se moquer de lui dans une même phrase. De chercher à rencontrer Henrik Ibsen avant de railler ses "masturbations hystériques". Préoccupé par l'avenir de l'homme, la culture des asperges et le coût d'une pension en Suisse : un homme capable de tout.


  • La revue de presse Mathieu Lindon - Libération du 1er octobre 2009

«Je commence le bombardement !» Tel est le sous-titre, dû à l'épistolier lui-même, de ce premier volume de la Correspondance d'August Strindberg. De fait, le Suédois tape sur tout ce qui bouge, y compris lui-même. Dans sa présentation, Elena Balzamo parle d'«un gigantesque soliloque» pour évoquer ces dix mille lettres parues en vingt-deux volumes en Suède et dont Zulma publie un choix en trois tomes, le premier, qui paraît aujourd'hui, couvrant les années 1858 à 1885 (Strindberg est né en 1849 et mort en 1912). Sa correspondance est comme le laboratoire du dramaturge, romancier, nouvelliste, poète et pamphlétaire...
De tous les côtés, on retrouve ici la singularité de l'écrivain.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia