Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Considérations sur le gouvernement représentatif

Couverture du livre Considérations sur le gouvernement représentatif

Auteur : John Stuart Mill

Traducteur : Patrick Savidan

Date de saisie : 14/12/2009

Genre : Politique

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Bibliothèque de philosophie

Prix : 24.90 €

ISBN : 978-2-07-073543-3

GENCOD : 9782070735433

Sorti le : 15/10/2009

  • Les présentations des éditeurs : 16/12/2009

Quelle est la meilleure forme de gouvernement ? À cette question classique, John Stuart Mill apporte dans cet ouvrage, publié en 1861, une réponse puissante qui a contribué à définir les termes dans lesquels se déploient aujourd'hui encore les théories de la démocratie.
Soucieux d'intégrer l'exigence de participation populaire, John Stuart Mill s'est attaché en même temps à prémunir la démocratie contre les dangers d'une tyrannie de la majorité. Aussi sa théorie a-t-elle pu donner lieu aux interprétations les plus contradictoires. Certains y ont vu la promotion d'un modèle foncièrement élitiste de la démocratie. D'autres au contraire ont jugé que la prudence de Mill dans l'élaboration de ses propositions de constitution populaire ne l'empêche pas de souligner fortement les mérites de la participation citoyenne. De ce point de vue, la théorie du gouvernement représentatif de Mill pourrait presque paraître anticiper sur certains des arguments mobilisés par les théories contemporaines de la démocratie participative.
Une chose est sûre : John Stuart Mill est original précisément parce qu'il s'applique à articuler certaines des préoccupations qui inspirent les théories élitistes et certaines aspirations qui sont au coeur des conceptions participatives actuelles de la démocratie.



  • La revue de presse Philippe Chevallier - L'Express du 10 décembre 2009

Alors, ridicule la démocratie ? Les extrêmes l'ont toujours pensé ; certains n'hésitent pas à le dire de plus en plus fort : allons, un bon petit despote, un peu paternaliste, n'aiderait-il pas à mettre un peu d'ordre dans tout ça ? Certainement pas, répond en 1861 le philosophe anglais John Stuart Mill (1806-1873), fin observateur des moeurs politiques de son temps. Réédité en français pour la première fois depuis un demi-siècle, dans une nouvelle traduction, son essai sur le gouvernement représentatif reste un chef-d'oeuvre de philosophie appliquée...
Au-delà de ce plaidoyer convaincant, c'est la manière dont Mill aborde la question de la représentation qui demeure passionnante. Alors qu'en France la pensée politique s'est d'abord intéressée au fondement du pouvoir, à sa légitimité a priori, le philosophe ose poser cette question toute naïve et empirique : comment ça marche ? Ardent défenseur du scrutin proportionnel, pourfendeur des majorités imposant à tous leurs intérêts particuliers, il démonte la mécanique démocratique et propose des remèdes très concrets à son usure.


  • La revue de presse Pierre Rosanvallon - Libération du 19 novembre 2009

On peut faire deux types de lectures de ces Considérations. Elles constituent d'abord, en majeur, un témoignage historique exemplaire du mélange de lucidité intellectuelle et de préjugés caractérisant les plus grands esprits libéraux de l'époque. Elles retiendront surtout dans cette mesure l'attention de ceux qui s'intéressent à l'histoire de l'idée démocratique. Mais elles sont aussi riches, en mineur, d'intuitions sur la nature du régime représentatif. Et l'ouvrage mérite d'être relu pour son apport théorique propre...
Les Considérations sont aussi riches d'intuitions plus directement intéressantes pour le lecteur contemporain. Elles contiennent une puissante critique du décisionnisme, l'esquisse d'une théorie moderne de la délibération, et une façon très suggestive d'envisager le Parlement comme un espace de construction des controverses, de structuration dialectique des arguments, de régulation de la qualité d'une discussion par l'élément le plus fort. On trouvera en outre dans ce texte les linéaments d'une approche des «règles non écrites de la constitution», ou d'une conception informationnelle de la représentation.


  • La revue de presse Roger-Pol Droit - Le Monde du 30 octobre 2009

Dans la catégorie "méconnus célèbres", John Stuart Mill (1806-1873) occupe en France une place de choix. Bien qu'il figure dans la liste officielle des auteurs du baccalauréat, mieux vaut ne pas imaginer ce que pourrait donner une interro écrite dans le grand public, même cultivé. Si l'on connaît son nom, si on l'associe à l'utilitarisme, à l'économie politique ou à l'émancipation des femmes, le fait est qu'on le lit assez peu. Pire : on ignore trop souvent l'ampleur et la puissance de son oeuvre....
C'est au faîte de sa maturité qu'il publie, en 1861, ces Considérations sur le gouvernement représentatif, dont Patrick Savidan a eu la bonne idée d'entreprendre une nouvelle traduction française, permettant de mieux saisir la modernité du texte et sa relation avec nos préoccupations actuelles (une précédente traduction, par Charles Dupont-White, n'était plus disponible depuis... 1877). Si la réflexion de Stuart Mill s'inscrit dans le droit-fil d'une méditation classique et intemporelle que poursuit la philosophie politique sur "la meilleure forme de gouvernement", elle est aussi, et surtout, directement axée sur des problèmes fondamentaux de la démocratie moderne.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia