Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Lettres à Aube : 1938-1966

Couverture du livre Lettres à Aube : 1938-1966

Auteur : André Breton

Préface : Jean-Michel Goutier

Date de saisie : 30/03/2010

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Blanche

Prix : 28.00 €

ISBN : 978-2-07-012501-2

GENCOD : 9782070125012

Sorti le : 15/10/2009

  • Les présentations des éditeurs : 30/03/2010

Que ce soit dans sa correspondance ou dans ses essais, l'imbrication de la vie et de l'ouvre d'André Breton est étroite, nous sommes toujours dans sa maison de verre.
" Le merveilleux quotidien " du poète ne cesse de s'y constituer, comme le montrent ces très belles lettres à sa fille : le surréalisme, la préparation d'une nouvelle revue ou d'une exposition, les dessins de la main de l'auteur, l'affaire de la grotte de Cabrerets, les réactions indignées à la nouvelle de l'alunissage de la sonde soviétique en septembre 1959... Pour la première fois, grâce à l'autorisation d'Aube Breton, qui a souhaité rendre publique cette correspondance (tout en respectant la clause particulière du testament de son père), nous avons accès à des pans méconnus de la vie de Breton, qui ne pourront que combler ses lecteurs inconditionnels et éveiller la curiosité des autres.



  • La revue de presse Alexandre Fillon - Lire, décembre 2009

Ces superbes Lettres à Aube viennent aujourd'hui éclairer une partie méconnue de la vie d'André Breton dont les élans d'amour paternel touchent au coeur. Cette correspondance qui court sur vingt-huit années a en outre le grand mérite de ne pas s'adresser qu'aux spécialistes purs et durs de Breton et du surréalisme...
L'édition de Jean-Michel Goutier, qui signe une instructive postface, prend le soin de reproduire les cartes postales recto verso, les collages, les télégrammes, les coupures de presse ainsi que de nombreux et mémorables papiers à en-tête utilisés par André Breton.


  • La revue de presse Astrid de Larminat - Le Figaro du 19 novembre 2009

Pour se consoler et relativiser les déconvenues qu'infligent parfois les petits qui deviennent grands, il faut lire les lettres débordantes d'affection qu'André Breton adressait à sa fille Aube. Ces missives, publiées pour la première fois et merveilleusement éditées, sont un régal littéraire, à la hauteur de Nadja. Parfois rédigées sur du papier à en-tête du centre d'informations surréalistes, elles sont attendrissantes et drôles, tant l'écrivain s'y montre tenaillé entre son tempérament autoritaire d'une part et, de l'autre, son credo que le désir est «la seule rigueur que l'homme ait à connaître».


  • La revue de presse Marianne Payot - L'Express du 29 octobre 2009

"Chère petite fée Aube", "Ma petite Aube chérie", "Mon petit chéri".... Ce qui frappe au fil des lettres, c'est la constance de la passion d'André pour sa fille, dépositaire de l'espoir paternel de "transformer le monde". Les premières missives (Sucy, le 15 septembre 1939, Aube a alors 4 ans) sont agrémentées de merveilleux croquis - autoportrait d'André en "pauvre petit soldat", la porte de la caserne... - ou encore de collages (Noisy, le 9 octobre 1939). Les dernières cartes postales, datées de mai 1966, proviennent d'un voyage en Bretagne. Entre-temps, c'est tout un monde qui défile, hanté par les figures de Benjamin Péret, Matta, Yves Tanguy, Julien Gracq, Marcel Duchamp, Léo Ferré...


  • Les courts extraits de livres : 30/03/2010

Sucy, le 15 septembre 1939

Chère petite fée Aube

Je suis toujours un pauvre petit soldat derrière la porte de la caserne. Je voudrais bien te voir et jouer avec toi toute une journée. Ce matin rue Fontaine j'ai regardé toutes tes poupées qui sont bien sages. La Bretonne dormait dans ton lit, Chantai et les deux autres étaient debout sur ton fauteuil. Et puis j'ai vu Matta et Pajarito au café. Il y avait aussi Francés, Tanguy et Péret. Tout le monde t'embrasse, on a parlé de la jolie manière dont tu dis : Qu'est-ce tu dis ? Qu'est-ce que tu fais là-bas que je ne te vois plus ? Mon petit doigt me dit que Jacqueline est très, très gentille avec toi. Il faut m'écrire un petit mot avec un grand A que je garderai sur mon coeur. Je voulais t'envoyer une petite fleur qui pousse sur le fossé d'en face mais il pleut trop. Est-ce qu'il y a moins de moustiques au bord de la mer ? A quoi tu joues ? Est-ce que tu as trouvé de petits amis ?

le monsieur de garde [dessin]

la petite fleur
sous la pluie [dessin]

la petite Aube de mes rêves [dessin]

la porte de la caserne [dessin]
le petit chien du régiment [dessin]

moi, qui t'écris [dessin]
mon coeur, toujours [dessin]

Il faut dire à Jacqueline de m'écrire. Mon peut amour... N'oublie pas que je t'aime plus haut qu'on ne peut voir les petits oiseaux.
Je te serre dans mes bras.
Tu es ma petite Aube merveilleuse.

André


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia