Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Visiting jazz : quand les jazzmen américains ouvrent leur porte

Couverture du livre Visiting jazz : quand les jazzmen américains ouvrent leur porte

Auteur : Thierry Pérémarti

Postface : Alex Dutilh

Date de saisie : 02/12/2009

Genre : Musique, Chansons

Editeur : Mot et le reste, Marseille, France

Collection : Attitudes

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-915378-96-2

GENCOD : 9782915378962

Sorti le : 27/10/2009

  • Le courrier des auteurs : 13/04/2011

1) Qui êtes-vous ?
Un journaliste franco-américain dans le monde du jazz, passionné autant par la musique que par les musiciens. Un chroniqueur qui s'est détourné de la critique pour s'inventer portraitiste de jazz, friand de rencontres, de rendez-vous et de tête à tête ; qui a passé de très nombreuses années à poser des questions, à écouter des réponses, à ne rien dire aussi quand il n'y a rien à dire.

2) Quel est le thème central de votre livre ?
L'intimité de ces hommes et de ces femmes «jazzmen» qui savaient pour la plupart que la notoriété leur échapperait et jusqu'à la reconnaissance même par le public au sens large ; qui vivent une vie artistique à haut risque, qui ont fait des choix, et des concessions, avec détermination et rigueur, en se trompant, en recommençant l'ouvrage, en triomphant aussi. Il y est question de courage, de doutes, d'orgueil, d'abnégation, de liberté, et c'est en allant chez eux, en leur rendant visite qu'ils révèlent ce qu'ils sont.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de votre livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Il y a des notes qu'on ne trouve pas» ou «et maintenant que vas-tu foutre de tout ce baratin ?»

4) Si votre livre était une musique, quelle serait-elle ?
Mais justement mon livre est fait de 78 musiques très personnelles et authentiques, dont je ne suis ni le compositeur, ni l'arrangeur, encore moins le producteur, mais uniquement l'interprète.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'épaisseur de ces personnages... leur singularité... leur caractère révélé au quotidien.


  • Les présentations des éditeurs : 13/04/2011

Thierry Pérémarti a animé pendant dix ans, la rubrique " At home with... " pour Jazzman. L'idée consistant à rencontrer à leur domicile d'importants acteurs de l'histoire du jazz, Visiting Jazz regroupe quelques dizaines de ces entrevues menées sur les côtes ouest et est des États-Unis. Grâce à ces interviews accompagnées des photos prises par l'auteur, vous pourrez ainsi rencontrer sur le seuil de la porte, dans un canapé ou en chaussettes, les grands noms du jazz : Gato Barbieri, Ray Ellis, Chico Hamilton, Freddie Hubbard, Michel Petrucciani, Pharoah Sanders, Lalo Schifrin, Joe Zawinul...

Né en France en 1957, Thierry Pérémarti vit depuis vingt-cinq ans aux États-Unis où il est journaliste musical spécialisé dans le jazz. Il réside actuellement à Dallas, au Texas. Collaborateur aux revues Jazz Hot puis Jazzman depuis New York et Los Angeles, il a interviewé quelques centaines de musiciens. Il a également publié en France une douzaine de recueils de poésie.


  • Les courts extraits de livres : 13/04/2011

Central Park, en avance sur l'horaire, à poireauter sur un banc de la 59e Rue. Chapelet de calèches dans la moiteur d'août. Effluves insupportables de pisse et de crottin. Klaxons diffus des taxis. Sirènes stridentes venues on ne sait d'où. Et puis ce pressentiment idiot qui rend nerveux... que Gato Barbieri ne sera pas chez lui, qu'il s'est débiné au dernier moment. Non qu'il bosse comme un forcené cet été. L'Italie au programme. Trois, quatre concerts en vedette, précédés de cette aura immaculée et légendaire : écharpe de satin blanc, feutre vissé sur lunettes noires. Un ténor au son de chauffe, acre, pincé et altier, constant. Égosillé. Unique. Qui énerva les donzelles, les copains de régiment, le fleuriste d'en bas, mais dont raffolait cette rousse de la Nouvelle-Angleterre puritaine dont on ne se souvient que trop bien. Comprend qui peut. Gato Barbieri donc, au timbre timbré - radiant - brasero de braises italo-argentines. Il faut l'écouter... On cherche des équivalents. De ceux qui font chier le bourgeois : Sanborn, Garbarek, Desmond... Des sons persos comme des tatouages, indélébiles, entiers, avant qu'ils n'aient joué trois mesures.

Grand standing, l'immeuble. Valet de parking en uniforme. «Qui dois-je annoncer ?», demande le sbire en bras de chemise derrière ses télévisions. Du 9e étage, on a donné l'accord. Il est donc bien chez lui. On sauterait de joie dans l'ascenseur. Puis la porte s'ouvre. El Gato himself, kimono ouvert, sublime accent argentin. On sera mieux dans sa chambre, dit-il se déplaçant lentement. Pas la grande forme. Lui allongé sur le lit. Moi, assis côté passager. Tous deux à même le drap, comme si de rien n'était. Avec ce grand miroir sur tout le mur, on risque peu de se perdre de vue. Christian, son fils de neuf ans, vient nous tourner autour. Il le congédie au salon avec quelque autorité.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia