Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Zola Jackson

Couverture du livre Zola Jackson

Auteur : Gilles Leroy

Date de saisie : 16/03/2010

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Mercure de France, Paris, France

Collection : Collection Bleue

Prix : 14.80 €

ISBN : 9782715228740

GENCOD : 9782715228740

Sorti le : 05/01/2010

Zola Jackson, institutrice noire américaine plus tout à fait jeune, habite le delta du Mississipi. Sa maison, modeste, avec vue sur la vie, construite solidement par son homme, est là pour résister aux tourments de toute nature. L'ouragan arrive, d'une violence destructrice inouïe. Seule avec sa chienne, tendre réconfort, elle se bat pour ne pas sombrer, sous l'oeil indécent des télévisions. Les flots nauséabonds l'envahissent. Les souvenirs remontent. Une jeunesse de peau trop foncée, un époux aimant, tolérant et surtout son fils unique tant chéri, si beau dans son regard vert liquide et dans sa différence, mort brutalement très jeune.
Avec force, Gilles Leroy nous dessine le beau portrait d'une femme, mater dolorosa, qui, envers et contre tout, reste douée de vie.


  • Les présentations des éditeurs : 13/04/2011

Zola Jackson Roman On nous l'avait promis. Juré. Que les nouveaux ouvrages jamais ne céderaient. Solides comme le roc. Plus forts encore que le barrage Hoover - un rempart infrangible. On nous l'avait promis et bêtement j'y ai cru. Zola ! sois maudite ! Zola, tu étais mère, comment as-tu pu t'aveugler à ce point ?... Mon enfant est loin depuis longtemps. Dieu merci, mon enfant vit au loin. Au nord. Mon enfant a préféré le froid où jamais la sueur ne trahit en auréoles fautives sous les bras. Il avait raison, ce pays sous la mer ne vaut rien. Nos métiers ne valent rien. Nos maisons de bois ne valent rien. Mais ce piège est le mien, c'est là que je vis, c'est ma maison, mon cabanon, je n'ai qu'elle, elle et Lady. Août 2005, delta du Mississippi : l'ouragan Katrina s'abat sur La Nouvelle-Orléans. Les digues cèdent sur le lac Pontchartrain et les quartiers modestes sont engloutis. La catastrophe touche de plein fouet la communauté noire. Tandis que ses voisins attendent des secours qui mettront des jours à arriver, l'institutrice Zola Jackson s'organise chez elle pour sa survie. L'eau continue de monter, inexorablement. Du ciel, les hélicoptères des télévisions filment la mort en direct. Réfugiée dans le grenier avec sa chienne Lady, Zola n'a peut-être pas dit son dernier mot. Sous la plume de Gilles Leroy, Zola Jackson, femme de trempe et mère émouvante, rejoint le cercle des grandes héroïnes romanesques.

Gilles Leroy est l'auteur notamment de Machines à sous, L'amant russe et Alabama Song, prix Goncourt 2007.



  • La revue de presse Xavier Houssin - Le Monde du 5 février 2010

Nous sommes fin août 2005, à Gentilly, au nord de La Nouvelle-Orléans, après le passage de l'ouragan Katrina. Le cataclysme a eu lieu voilà deux jours seulement. Zola Jackson, la vieille institutrice noire qui a élevé des générations de ce quartier pauvre, n'a pas voulu partir. "On ne quitte pas La Nouvelle-Orléans. On y naît, on y crève. C'est comme ça."...
Dans ce roman resserré de l'amour maternel, Gilles Leroy bouleverse la mémoire douloureuse des années passées, la mêle aux moments angoissants de l'inexorable crue. Le texte est d'une rare émotion. "Mon enfant, on dirait que c'est l'heure." Qui peut encore entendre la prière de Zola ? Dans le ciel, les hélicoptères des chaînes de télévision filment la désolation...


  • La revue de presse Grégoire Leménager - Le Nouvel Observateur du 14 janvier 2010

Avoir le Goncourt, c'est bien. Continuer à écrire sans se casser la plume sur le premier sujet venu, c'est mieux. Deux ans après s'être glissé dans la cervelle détraquée de Zelda Fitzgerald, Gilles Leroy ne s est pas laissé paralyser par son succès...
Le roman tout entier repose sur le monologue décousu de cette femme noire qui refuse d'abandonner sa chienne et ses souvenirs. Au fond, elle se moque de Katrina parce qu'elle a déjà vécu ce qui peut arriver de pire à une mère : elle a perdu son fils unique, plusieurs années plus tôt...
Mais c'est plutôt une femme puissante, comme on en croise chez Marie NDiaye. Car avec la sensibilité qu'on lui connaît, l'auteur d'«Alabama Song» évite tout misérabilisme. Grâce à l'habile construction d'un récit qui avance par glissements successifs, au gré des flash-backs et des associations d idées, il livre l'autoportrait d'un personnage dont on n'oublie ni la force de caractère ni les fêlures...
Gilles Leroy a décidément l'art de capter l'âme des femmes, surtout quand leur prénom commence par un Z.


  • La revue de presse Mohammed Aïssaoui - Le Figaro du 14 janvier 2010

En racontant la vie de cette vieille institutrice noire, prisonnière avec sa chienne dans sa maison submergée durant le cyclone, Gilles Leroy dit tout : le sentiment d'injustice, le destin d'une femme célibataire, la vie d'un prof métis, les liens entre deux hommes dans une Amérique pas si libérée, la constance de la nature à toucher les gens les plus démunis...
Ce qui surprend et emporte dans ce nouveau roman de Gilles Leroy, c'est sa capacité à incarner un personnage. Il n'est pas dans la peau du personnage, il est le personnage : Zola Jackson, c'est lui. Cette vielle femme noire, qui n'est bienveillante qu'avec son fils, possessive, qui fait le vide autour d'elle, et refuse toute amitié... Elle est d'une réalité fascinante, attachante et agaçante...
Sans doute seule la littérature est-elle capable de nous donner à voir le réel.


  • La revue de presse Sabine Audrerie - La Croix du 13 janvier 2010

Deux ans après son prix Goncourt pour «Alabama Song», Gilles Leroy publie un roman fort et poignant, la confession d'une vieille femme noire de La Nouvelle-Orléans, pendant l'ouragan Katrina. Qui goûte les subtilités du genre du monologue, surtout quand il est à plusieurs voix, trouvera registres à sa mesure dans ce nouveau livre de Gilles Leroy. Tour à tour attendrie, douce, effrayante ou effrayée, rageuse, implorante, nostalgique ou revancharde, tantôt elle-même et bien d'autres femmes, enfant ou adulte, folle ou raisonnable, Zola Jackson raconte son histoire, retranchée au dernier étage de sa maison inondée de La Nouvelle-Orléans pendant l'ouragan Katrina, en 2005, avec pour seule compagne sa chienne Lady, tel un Boudu américain. Les digues vont sauter les unes après les autres, dans tous les sens du terme, durant ces cinq jours et cette vie entière que dure la confession de Zola Jackson, prisonnière des eaux troubles de son passé. Qui aime s'emmitoufler dans le roman, s'y laisser bercer et surprendre, tremblera avec ce personnage touchant et fragile.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia