Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La synthèse du camphre

Couverture du livre La synthèse du camphre

Auteur : Arthur Dreyfus

Date de saisie : 14/04/2010

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Blanche

Prix : 21.00 €

ISBN : 978-2-07-012736-8

GENCOD : 9782070127368

Sorti le : 18/02/2010

L'une se passe pendant l'occupation. De famille juive, Félix se réfugie, avec sa famille, chez son grand-père, à Montauban. Quand disparaît la zone libre, il interrompt ses études de chimie pour devenir passeur dans les Pyrénées avec son frère. Arrêté, il est déporté en Pologne où il découvre l'intimité du dénuement, la fraternité du désespoir. Et c'est par un chant somptueux que le lecteur est invité à partager à son tour l'horreur des camps.
L'autre histoire a lieu de nos jours. Elle est constituée des mails adressés depuis l'Amérique du Nord à un jeune correspondant français. Cet adolescent puis jeune adulte, c'est Ernest, le petit-fils de Félix, confronté au mal-vivre de son homosexualité. La complicité réconfortante fait peu à peu place au doute de l'imposture. Là aussi, l'intrigue est servie par une écriture dense et subtile.
Le point faible du livre est l'entrecroisement des deux récits, correspondant sans doute à une nécessité interne de l'auteur. Alain Dreyfus a reçu en 2009 le Prix du Jeune écrivain. Tout en poursuivant ses études en Sciences Politiques, il s'est engagé dans la carrière de prestidigitateur...
Atypiques et prometteuses, les facettes de ce romancier.

Extraits :
«Même en vous tenant chaud les uns les autres, sans distinction d'odeur, de saleté, de poux ou de vermine, le froid continue de coudre. Il tisse son voile glacial autour des membres, se fige sur les peaux. Quand il lui manque une maille, il plante ses aiguilles dans la chair.» (p. 101) «Ne jamais rien romancer, faire en sorte que le roman arrive vraiment : c'est ça le romantisme. Ne rien accepter de ce qu'on cherche à nous imposer. Ne pas signer les pactes tout au long de la vie. Ne pas rendre beau ! Vivre beau.» (p. 112)


  • Les présentations des éditeurs : 22/01/2011

Deux histoires. Celle de Félix, dont la passion pour la chimie est contrariée par l'Occupation. La guerre le séparera de son frère, de ses parents, le propulsera sur les sommets des Pyrénées et l'entraînera dans une vie clandestine, puis vers une mort probable en Pologne. Celle d'Ernest, dont l'existence est bouleversée par une rencontre sur Internet. De ce hasard naîtra une correspondance passionnée, qui l'aidera à supporter une vie secrète et le transportera du Canada à la Floride, vers un amour entier. Deux histoires qui se mêlent. Qu'advient-il quand le passé précipite le présent ? Quand la réalité dissout l'imaginaire ? Quand vérité et mensonge entrent en fusion ?

Scénariste et réalisateur, Arthur Dreyfus est né à Lyon en 1986. Il vit et travaille à Paris. La synthèse du camphre est son premier roman.



  • La revue de presse Baptiste Liger - L'Express du 17 mars 2010

Au début, on peine un peu à suivre les deux fils narratifs mais, rapidement, le parallèle entre ceux-ci fascine. Le jeune écrivain s'interroge ainsi sur toutes les formes de frontière (d'espace, de nationalité, de temporalité - sans oublier les rapports entre réel et virtuel) et, dès lors, le livre prend une ampleur qu'on ne lui imaginait pas. On est surpris, troublé, ému, et on constate qu'il y a du Michel Tournier chez Arthur Dreyfus. Gageons qu'on reparlera de lui très bientôt...


  • Les courts extraits de livres : 15/04/2010

L'autocar tremble de façon imperceptible, comme frissonnent en hiver les soldats empesés de Buckingham. La place à côté de la mienne était libre, j'y ai posé ma valise, ma caméra, mon sac à dos. Autour de moi, les gens se rapetissent pour laisser plus d'espace aux fantômes des prochains voyageurs.
Derrière la vitre je l'observe, assis sous l'abribus ensoleillé. Son pantalon est trop petit, son front trop plat, ses yeux dépourvus de regard. Ses cheveux ressemblent à des poils de radis noir trempés dans l'huile de tournesol, mais peignés soigneusement. U fume avec gravité.
La lumière orange, un son strident ; départ imminent.
Le garçon banal écrase son mégot, dilapide une dernière bouffée, fait signe au conducteur, s'engouffre dans l'autocar.
Il a repéré le siège qu'encombrent mes sacs. Il me demande à voix basse, d'un ton déférent, comme dans une bibliothèque, comme si mes bagages étaient aussi importants que lui, s'il peut s'asseoir. Je dis : «Oui.»
Une seconde.
Je le reconnais. C'est le parfum de Chris - qui m'assaille, m'envahit les narines. D'abord, ce souffle hespéridé de bergamote et d'orange, de pamplemousse, de citron vert. Aussitôt, l'offensive camphrée du poivre, de la lavande, de la cardamome. Je suis déjà sans défense quand débarquent le santal, le cèdre, la coriandre, le tabac ; et le musc. Je me rends.
Comme toujours, il m'a eu par surprise.
J'ai oublié l'autocar, les bagages, la fatigue, le garçon ordinaire, le soleil brûlant, le métal partout.
Je ne vois plus qu'eux : son père, une fosse, les portes du block, des os empilés, la Floride, une moustache, le château, les doutes, la neige des Pyrénées, un demi-carré de chocolat, des nuages de poussière, une prise de karaté, Limoges, Douaumont, le camphre, les bateaux à voile, mon lit, les étoiles transparentes, un brochet frétillant, New York, sa mère, la mienne, deux tours, un petit morceau de papier, l'hôpital, les gencives ; et puis toutes les disparitions.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia