Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La Russie et la tentation de l'Orient

Couverture du livre La Russie et la tentation de l'Orient

Auteur : Lorraine De Meaux

Date de saisie : 05/05/2010

Genre : Histoire

Editeur : Fayard, Paris, France

Prix : 28.00 €

ISBN : 9782213638126

GENCOD : 9782213638126

Sorti le : 24/02/2010

  • Le courrier des auteurs : 19/03/2010

1) Qui êtes-vous ? !
Professeur agrégée, docteur en histoire, j'ai dirigé en 2003 Saint Pétersbourg, histoire, promenades, anthologie et dictionnaire (Bouquins, Robert Laffont), à l'occasion du tricentenaire de la ville.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'histoire des rapports de l'Empire russe avec sa dimension orientale, proche ou lointaine. La construction de l'identité russe au XIXe siècle.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Le terme «Orient» recoupe en Russie différentes réalités, géographiques, historiques et symboliques. Il a notamment la particularité d'être à la fois extérieur et intérieur. L'Orient est d'abord ce qui vient au-delà des frontières et n'est pas l'Europe, c'est-à-dire un monde vaste et hétérogène étendu du Caucase au Japon, un «étranger proche» dont la proximité même a favorisé heurts et échanges.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La fusion entre Shéhérazade, de Rimski-Korsakov, et le vieil hymne impérial russe, Dieu sauve le Tsar. Avec, déjà, quelques mesures de L'Oiseau de feu, d'Igor Stravinsky...

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Mon goût pour le Koumys, lait de jument fermenté, apprécié des Cosaques et des Tchétchènes... Ma passion pour l'Orient russe en général, continent méconnu de l'histoire contemporaine.


  • Les présentations des éditeurs : 22/01/2011

Si, à partir de Pierre le Grand, la Russie a tout fait pour s'arrimer à l'Occident, un voile recouvre l'autre versant de son identité : sa composante orientale. Au xixe siècle, la construction d'un vaste empire colonial pousse la puissance russe toujours plus loin à l'est et au sud, du Caucase jusqu'à l'océan Pacifique. Entre la fondation de Saint-Pétersbourg en 1703 et la création de Vladivostok en 1860, on assiste à une véritable «orientalisation» de l'Empire. Militaires, savants et diplomates, écrivains et artistes nourrissent alors l'imaginaire de la Russie et fortifient sa vocation universelle. De Catherine II à Lénine, de Pouchkine à Diaghilev, cet ouvrage offre pour la première fois une présentation générale de la colonisation russe en Orient, des rêves suivis parfois de réveils cruels qui l'ont accompagnée, et dont certains durent encore.

Lorraine de Meaux est agrégée et docteur en histoire. Spécialiste de la Russie, elle a dirigé l'ouvrage Saint-Pétersbourg. Histoire,promenades, anthologie et dictionnaire (Robert Laffont, collection «Bouquins», 2003).



  • La revue de presse François-Guillaume Lorrain - Le Point du 5 mai 2010

Cette "tentation de l'Orient", la jeune historienne Lorraine de Meaux l'explore bien au-delà du domaine politique et militaire. Pouchkine, Lermontov, Tolstoï diffusent dans leurs oeuvres une image positive d'un Caucase terre de liberté et de culture. Une façon de critiquer l'impérialisme russe, qui s'affirme alors avec violence par un rejet de l'Occident et une slavophilie qui vire à l'eurasisme, obsession de l'Idée russe. Obsession encore prégnante, malgré la longue parenthèse du communisme.


  • Les courts extraits de livres : 22/03/2010

Extrait de l'introduction

La Russie a été et reste aujourd'hui tentée par l'Orient. Cette attirance constitue un élément clef de sa construction nationale : elle a été particulièrement prégnante au XIXe siècle, «Grand Siècle russe» par excellence, période fondatrice en termes de matrice identitaire, durant laquelle la Russie a gagné ses galons de grande puissance sur les plans politique, économique et culturel. L'«Orient» sous ses différents avatars était alors omniprésent. D'une part, la Russie affirmait son orthodoxie, soit son christianisme oriental, contre l'Occident catholique et protestant ; d'autre part, elle s'engageait dans la construction d'un vaste empire colonial en direction du sud et de l'est. Alors que, depuis Pierre le Grand (1682-1725), l'État et la société russes étaient entrés dans un processus d'occidentalisation, l'expansionnisme en direction du Caucase, de l'Asie centrale et de l'Extrême-Orient - avec la fondation de Vladivostok, «maître de l'Orient», en 1860 - soulève la question d'une éventuelle orientalisation.
La notion d'Orient demande à être précisée. La définition de l'Ojegov, Petit Robert russe, est à la fois relative et européocentrée : «Direction opposée à l'ouest». Mais il ne faut pas se fier à cette trompeuse simplicité : le terme «Orient» recoupe en Russie différentes réalités, géographiques, historiques et symboliques. Il a notamment la particularité d'être à la fois extérieur et intérieur.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia