Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Non à la guerre : anthologie : poésies du monde, photographies, histoire

Couverture du livre Non à la guerre : anthologie : poésies du monde, photographies, histoire

Auteur : Francesca Fabbri | Olaf Müller | Lionel Ray | Erhan Turgut

Date de saisie : 04/12/2010

Genre : Beaux Livres

Editeur : Turquoise, Levallois-Perret, France

Prix : 38.00 €

ISBN : 9782951444874

GENCOD : 9782951444874

Sorti le : 20/10/2006

Savez-vous à quand remonte le premier mouvement pacifiste ? Connaissez-vous l'origine de la colombe comme symbole de paix ? L'eau, l'air, sont indispensables à la vie. La paix aussi. Une paix toujours fragile qu'il nous appartient de protéger et de défendre. Nous, c'est-à-dire bien plus qu'une poignée d'idéalistes : nous tous, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, citoyens du monde. Sous cette couverture immaculée, inattendue, une somme unique de photographies insolites et de poésies du monde à la gloire de la paix. Et plus encore...
Bien peu de choses à ajouter, ce livre est un magnifique livre blanc, à offrir au plus grand nombre, à lire, à faire lire, à murmurer, à hurler....


  • Les présentations des éditeurs : 18/05/2010

" On ne fait pas la guerre avec de bons sentiments - la paix non plus. " Ces mots issus de l'introduction donnent le ton d'un ouvrage consacré au thème - difficile - de la paix. Un thème que les éditions Turquoise, soucieuses d'éviter le lieu commun, ont choisi de traiter dans ses dimensions poétique, historique et photographique.

Le volet poétique revient à Lionel Ray, grand poète français, auteur d'une préface très documentée et d'une sélection de " poèmes du monde " (64 pays représentés, plus de 120 poètes) qui montre que la paix, ou plutôt la guerre, est une inspiratrice universelle.

Le volet historique est signé Olaf Müller et Francesca Fabbri. Le premier avec une histoire des mouvements pacifistes, la seconde avec un texte abondamment illustré retraçant l'origine de la colombe comme symbole de paix.

Le volet photographique, enfin, est présent d'un bout à l'autre de l'ouvrage avec une sélection de plus de 170 photographies dont les plus anciennes remontent à la guerre de Crimée, les plus récentes au conflit israélo-libanais de l'été 2006.

L'ensemble se veut un ouvrage cohérent, ambitieux et même courageux, puisque relié sous une couverture immaculée - comme la paix dont il fait l'éloge. L'événement, inédit dans le domaine du beau livre, signe l'originalité de l'ouvrage.


  • Les courts extraits de livres : 18/05/2010

Extrait de l'introduction

Si l'on n'est plus que mille, eh bien, j'en suis ! Si même
Ils ne sont plus que cent, je brave encor Sylla ;
S'il en demeure dix, je serai le dixième ;
Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là !
Victor Hugo, «Les Châtiments»

Si vis pacem, para bellum : si tu veux la paix, prépare la guerre. L'adage romain, explicable par la lutte ininterrompue entre l'Empire et ses voisins soumis ou à soumettre, vaut-il pour nous ? Ne vaudrait-il pas mieux, pour avoir la paix, préparer la paix ? L'ONU, créée en 1946, s'y emploie. Fondée au lendemain du second désastre humain de la première moitié du XXe siècle, version améliorée de l'impotente Société des Nations, l'Organisation des Nations unies était censée éviter à jamais de tels carnages, en travaillant au règlement pacifique des litiges entre les pays. L'affrontement des deux blocs en a décidé autrement et la seconde moitié du siècle fut tout aussi sanglante que la première, mais en d'autres lieux. Le spectre des génocides juif et tzigane, entre autres atrocités, aurait pu décourager toute velléité d'extermination massive, à tout le moins provoquer l'intervention immédiate de la conscience collective au premier sang versé ; il n'en fut rien. Le Tibet, l'ex-Yougoslavie, le Rwanda, ont montré, avec quel éclat, que l'on peut toujours exterminer son prochain jusqu'au dernier.
Et si ce n'était que la guerre... Les idéologies du XXe siècle n'ont certes pas démérité dans l'effort d'extermination de l'homme par lui-même, laissant derrière elles, à la chute de ces régimes tyranniques, la gabegie économique, le désastre écologique, l'hébétude collective, la perte de l'histoire.
On ne fait pas la guerre avec de bons sentiments. La paix non plus. Pas seulement, dirons-nous. Les formules rabâchées à l'envi depuis la guerre du Vietnam, les images récupérées par la publicité commerciale, ont peut-être affadi cette idée pourtant si goûteuse qu'est la paix, indissolublement liée aux mouvements hippies chantant «peace and love» dans les années 60 et 70, ressort de tout un courant musical à cette même époque, elle a finalement souffert de la légèreté de ses champions : trop écartés de la vie de chacun, ces prêcheurs de paix ont fait d'un idéal un refrain mièvre, un lieu commun d'adolescent, voire un slogan d'illuminé. Dans le même temps ou quelques années plus tard, des sociétés commerciales, en associant leur nom à des idées généreuses - la paix, la liberté, la fraternité entre les races-, les ont finalement ravalées au rang de rêve naïf qui fait vendre, et d'abord aux plus jeunes.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia