Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Questions et inventions diverses. Livre IX ou l'invention de la résolution des équations du troisième degré

Couverture du livre Questions et inventions diverses. Livre IX ou l'invention de la résolution des équations du troisième degré

Auteur : Niccolo Tartaglia

Préface : Lucette Degryse | Gérard Hamon

Date de saisie : 02/06/2010

Genre : Sciences et Technologies

Editeur : Hermann, Paris, France

Prix : 34.00 €

ISBN : 9782705670344

GENCOD : 9782705670344

Sorti le : 19/06/2010

  • Les présentations des éditeurs : 02/06/2010

NlCCOLÒ TARTAGLIA
Mathématicien autodidacte de la Renaissance italienne Questions et inventions diverses, Livre IX
ou
l'invention de la résolution des équations du troisième degré

«Questions et inventions diverses» : de Niccolò Tartaglia dont le Livre IX est présenté ici, pour la première fois, en traduction française.
Curieux personnage que ce mathématicien né à Brescia vers 1500 dont la vie et les travaux se situent à la Renaissance italienne, époque contrastée : au plan culturel, arts lettres et sciences rivalisent de prestige. Orphelin depuis l'âge de six ans, Tartaglia est grièvement blessé au visage en 1512 lors du sac de sa ville natale.
Les coups du sort n'ont cependant pas raison de la volonté et de l'aspiration au savoir qui animent ce jeune esprit : il entreprend de s'instruire lui-même en commençant par la lecture ; puis étudie seul le latin, les mathématiques et les sciences. À la suite de ce travail acharné et solitaire, il devient un mathématicien reconnu.
En conformité avec l'esprit belliqueux de l'époque, il arrive aux mathématiciens de se lancer des défis, voire de se «provoquer en duel». À la suite d'un tel défi, Tartaglia est amené à inventer une méthode de résolution algébrique des équations du troisième degré : c'est là le centre du livre, qui prend aussi en considération les péripéties et rebondissements qui en découlent. Il s'attarde en outre sur tous les travaux mathématiques de Tartaglia, ses autres écrits, ses élèves, ses relations. En somme, il ne fait pas abstraction du monde où évolue l'auteur soucieux de communiquer, de là des réflexions sur l'expression et la forme du dialogue qui accompagnent la traduction. A l'heure où l'Italie parle encore diverses langues, dont le brescian de Tartaglia, il est à noter que ce mathématicien autodidacte est l'un des premiers à exprimer dans un parler local des propos scientifiques, alors que l'usage du latin perdure. Cardan est aussi largement présent : d'abord ami de Tartaglia, il va entretenir avec lui des relations de plus en plus rugueuses allant jusqu'au conflit. En effet, lorsque Cardan révèle, malgré la parole donnée, ce que Tartaglia lui avait confié de son invention, ce dernier se sent trahi et en gardera toujours un vif ressentiment. Ceci ne fera qu'en rajouter aux multiples difficultés que Niccolò a dû surmonter tout au long de sa vie. N'ayant pas de reconnaissance universitaire, de nombreuses portes lui ont été fermées, sans toutefois que sa renommée n'ait eu à en souffrir.
En ouvrant ce livre, le lecteur y trouvera des mathématiques, abordables pour le plus grand nombre, mais aussi de l'histoire, de l'épistémologie et quelques pistes d'ordre linguistique.

Gérard HAMON agrégé de mathématiques et membre de la Commission Inter IREM Épistémologie - Histoire des mathématiques est auteur et co-auteur de plusieurs ouvrages de cours et de livres ayant trait à l'histoire des mathématiques dont dernièrement De grands défis mathématiques, D'Euclide à Condorcet.

Lucette DEGRYSE agrégée d'italien et docteur en Études italiennes a récemment co-publié Leçons sur l'Enfer de Dante de Galilée avec Jean-Marc LEVY-LEBLOND.


  • Les courts extraits de livres : 02/06/2010

Extrait du prologue

La rédaction de cet ouvrage est fondée sur une volonté de traduire en français le livre IX des Quesiti et inventioni diverse de Nicolo Tartaglia. Nous avons lu beaucoup de textes parlant de Tartaglia, mais pratiquement jamais de traduction conséquente, excepté ce qui concerne l'artillerie, de ses écrits en français, voire dans d'autres langues. Certes, on trouve ici et là des traductions de quelques phrases qui souvent se situent hors de leur contexte. Elles servent la plupart du temps à illustrer son conflit avec Jérôme Cardan, via Lodovico Ferrari, à propos de la résolution des équations du troisième degré. Or, on ne peut résumer le mathématicien Tartaglia à ce seul conflit, nous donnons des éléments de notre point de vue dans la partie qui précède la traduction des Quesiti.

Ce premier travail de traduction a demandé de relever plusieurs défis : d'abord, celui du passage d'une langue à une autre sans que l'auteur ne puisse donner de précisions sur ce qui est difficile à comprendre ; ensuite celui du passage d'un italien local, de la région de Brescia, du XVIe siècle, au français actuel. Nous nous exprimons assez longuement sur ces questions de langue. Enfin, le dernier défi est la compréhension d'un langage mathématique qui n'est pas encore le nôtre, et qui se situe avant sa stabilisation et l'apparition d'un consensus sur les termes utilisés et leur sens.

Rendre compte du Livre IX ne pouvait se résumer à sa seule traduction dans un français intelligible par un lecteur actuel. En effet, Tartaglia cite de nombreuses personnes sur lesquelles nous devions donner des informations. Nous tenions aussi à examiner ses autres livres des Quesiti et ses autres écrits mathématiques, plutôt conséquents, car ce livre IX n'est pas un objet isolé. Nous nous devions d'en examiner les conséquences, en particulier cet échange de textes, les Cartelli di sfida, entre lui et Ferrari, ancien élève de Cardan. Outre une information sur la nature des relations qui pouvaient exister entre mathématiciens à cette époque, ils donnent une idée sur les sources et les thèmes mathématiques qui mobilisaient ces scientifiques. Nous nous devions enfin d'examiner quel impact les écrits de Tartaglia ont eu sur les mathématiciens de son temps. Ce dernier aspect a posé à nouveau des problèmes de langue. Le deuxième Cartello de Ferrari est écrit en latin et, sauf un, tous les écrits de Cardan que nous avons trouvés, ainsi que ceux d'un ancien élève de Tartaglia, sont en latin. Ce latin du XVIe n'est pas toujours facile à interpréter.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia