Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Mamita

Couverture du livre Mamita

Auteur : Michel del Castillo

Date de saisie : 05/12/2010

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Fayard, Paris, France

Collection : Littérature française

Prix : 19.00 €

ISBN : 9782213633435

GENCOD : 9782213633435

Sorti le : 18/08/2010

  • Les présentations des éditeurs : 22/01/2011

Pianiste virtuose, Xavier s'installe sur le tard aux États-Unis pour préparer ce qui sera sans doute un de ses ultimes enregistrements. Toutes ses rencontres la ramènent au temps noir de sa mémoire : «Mamita», cette terrible figure de mère qui tour à tour lui fit partager ses séjours dans des hôtels de luxe, le trahit, l'abandonna, tout comme elle trahit ses amants et époux successifs, ses protecteurs espagnols, allemands, puis alliés, monstre d'égoïsme animé du seul souci de sauver sa peau et de mener la belle vie.

Du Steinway sous lequel le petit Xavier se cachait, à Madrid, chez sa grand-mère, dans l'attente du retour de Mamita d'une de ses frasques, à l'instrument solitaire, dans le hall d'un palace parisien, sous l'Occupation, sur lequel elle jouait pour se faire bien voir des officiers allemands, c'est la destinée d'un fils non désiré, nié, qui est comme l'arrière-paysage d'où s'élève le jeu sublime de l'artiste blessé à mort par le désamour de celle qui lui donna le jour.

Michel del Castillo est né à Madrid, de père français et de mère espagnole. De nombreux prix ont couronné son oeuvre. En 1975, il reçoit le prix Chateaubriand pour Le Silence des Pierres (René Julliard). Puis, en 1981, La Nuit du décret obtient le prix Renaudot. Michel del Castillo poursuit avec Rue des Archives (Gallimard, 1994), prix Maurice Genevoix, et avec Mon frère l'Idiot (Fayard, 1995), prix de l'Écrit intime. Michel del Castillo est par ailleurs l'auteur de Colette : Une certaine France (Gallimard, 2001), prix Femina de l'essai, Le Sortilège espagnol (Fayard, 1996), La Tunique d'infamie (Fayard, 1997), De père français (Fayard, 1998), Dictionnaire amoureux de l'Espagne (Plon, 2005), La Religieuse de Madrigal (Fayard, 2006), et La Vie mentie (Fayard, 2007).

En outre, Michel del Castillo a écrit plusieurs pièces de théâtre, dont Le Jour du destin, mise en scène par Jean-Marie Besset et Gilbert Desveaux et représentée, en 2002, au Théâtre Montparnasse. Michel del Castillo est membre de l'Académie royale de Belgique.



  • La revue de presse Pierre Assouline - Le Magazine Littéraire, novembre 2010

Ne vous demandez pas si ce roman a des accents autobiographiques : tous les livres de Michel del Castillo sont la sonate de sa vie. Louons cet interprète hors pair, car sa sensibilité est déchirante. Ce roman est son dernier enregistrement en date. Faites une place à ce Nocturne intérieur d'un enfant, d'un adolescent et d'un homme dont le voeu le plus cher aura été de se faire accepter.


  • La revue de presse Christian Authier - Le Figaro du 17 novembre 2010

Michel del Castillo est de ces auteurs qui ne cessent d'écrire le même livre tout en renouvelant les variations et les interprétations d'une partition subtilement déclinée...
Baignant à l'image de son narrateur - qui «n'était toujours de nulle part, comme exilé de lui-même» - dans la solitude, la fidélité aux ombres et les souvenirs d'une enfance blessée, Mamita est un roman douloureux, mélancolique et pourtant lumineux. Celui d'un écrivain en harmonie.


  • Les courts extraits de livres : 03/09/2010

Il était sûrement fou.
Invité à déjeuner chez Lasserre par son agent, Max Devyll, il s'y rendit en taxi depuis Montmartre. Il se sentait d'humeur paisible, content de revoir celui qui, en un quart de siècle, était devenu un familier, presque un ami. Ce n'était pas la première fois non plus qu'on l'invitait dans ce restaurant. Il n'éprouvait pas la moindre appréhension. En arrivant avenue Montaigne, il régla la course, sortit de la voiture, regarda autour de lui. Il n'avait que le trottoir à franchir, fit deux, trois pas quand, tout à coup, une sensation d'oppression le submergea. Étouffant et suffocant, il resta un instant paralysé. Puis, prenant un air dégagé, il marcha en direction de l'Aima, s'efforçant de respirer calmement.
Ces bouffées de panique tombaient sur lui aux moments les plus imprévisibles. Ce n'était pas de la peur, moins encore de la timidité. Une panne, une sorte de court-circuit. Son influx nerveux s'arrêtait brusquement. Tout se brouillait dans sa tête, il ne voyait rien. Une angoisse massive le foudroyait. Il ne pensait qu'à se cacher, s'évanouir.
Toute sa vie il avait connu ces crises d'angoisse incoercibles qui, le plus souvent, le frappaient au moment où il devait affronter des regards étrangers, entrer dans un lieu public. Pourtant, il avait réussi à vivre normalement, si bien que le mot «fou» n'était sans doute pas le plus adéquat. Il contrôlait ses terreurs, parlait, plaisantait, riait même. Il supportait le poids de sa notoriété, rencontrait des journalistes, répondait à leurs questions. Avec le sourire, il serrait des mains, signait des autographes. Durant des années, il avait, surmontant sa panique, poursuivi une carrière de pianiste, donnant partout dans le monde des récitals devant des publics aussi nombreux que divers. Il s'était montré capable de mener une existence sinon normale, à tout le moins sensée.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia