Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Je voulais vous donner des nouvelles

Couverture du livre Je voulais vous donner des nouvelles

Auteur : Bernard Thomasson

Date de saisie : 19/10/2010

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Odile Jacob, Paris, France

Prix : 19.00 €

ISBN : 9782738123442

GENCOD : 9782738123442

Sorti le : 30/09/2009

  • Les présentations des éditeurs : 19/10/2010

«Je voulais vous donner des nouvelles, vous parler de journalisme en vous racontant des histoires parfois étranges !
Quête personnelle sur fond de 11 Septembre, une envoyée spéciale au passage d'un ouragan en Louisiane, une tornade médiatique qui bouleverse la vie d'une jeune fille, ce qu'inspire la chute du mur de Berlin, le dérisoire d'un sans-abri...
Petites ou grandes, ces histoires font le monde. Elles se croisent et s'entremêlent dans l'actualité. Rien n'est réel, mais tout pourrait être vrai... Rien n'est véridique, mais tout devient irréel.
Je vous invite à plonger au coeur d'un journalisme de fiction...»

B. T.

Bernard Thomasson est journaliste, rédacteur en chef adjoint à France Info. Vous pouvez le retrouver tous les jours sur cette antenne de radio.


  • Les courts extraits de livres : 19/10/2010

11 septembre 2001 :
la révélation

Décrire l'indescriptible.
Tomber les masques.

«À 10 h 15 précises, le Boeing 777d'Air France numéro AF022 prend son envol sur la piste de Roissy. L'avion est complet. Pour y trouver place, il fallait arriver tôt à l'aéroport. À l'enregistrement, priorité a été donnée aux citoyens américains, ceux qui avaient fait demi-tour au-dessus de l'Atlantique, mardi dernier, ou ceux qui n'avaient pas pu quitter Paris. Dans la cabine, aucune fébrilité, nulle émotion visible. Étonnamment, tout donne l'impression d'un vol ordinaire. Il n'empêche, voir bientôt Manhattan sous les décombres fumants - non plus à la télévision mais de ses propres yeux à travers le hublot - risque, à l'arrivée, de serrer les gorges et les coeurs. À bord du premier vol direct Paris-New York depuis le drame, Marie Thompson, Radio News.»
Après ce papier téléphonique posté du ciel, c'est l'arrivée à JFK, le jour même. S'éclipsant du ballet des techniciens lancés à monter le studio radio dans un salon privé de l'hôtel, miracle qu'ils parviennent à accomplir en moins de deux heures, la jeune journaliste arpente la Sixième Avenue. Rien à voir avec la ville telle qu'elle l'avait imaginée dans Taxi Driver. Il règne un silence total.
Un silence tellement incongru, ici, qu'il donne à entendre. Pas un moteur, pas un Klaxon de voiture, aucun cri de vendeur de donuts. Les musiques échappées des boutiques se sont tues. Nul entrechoc sur un proche chantier, pas de portes qui claquent, ni de portiques qui grincent, pas le moindre croassement de corbeau. Les sirènes de police des séries télévisées ont disparu. Aucun pas pour cadencer le bitume, pas d'éclats de voix crachés dans les portables, pas de groupe bousculant le calme d'un trottoir, nul roller frayant son passage à hauts cris. Rien de l'habituel bruissement humain. Rien. Rien d'autre qu'un silence envahissant, à peine dérangé par le souffle d'une bouche d'égout. Un silence de mort. Or c'est bien la mort qui règne sur la cité paralysée. Quelques passants errent, visage fermé, le long des longues avenues désertes. Ils confluent vers les lieux de communion que sont devenus les principaux squares. D'immenses bannières étoilées faseillent au pied des immeubles de bureaux, d'autres sont suspendues aux fenêtres des appartements, de plus petites flottent aux vitres des rares voitures qui s'enhardissent dans ce décor fantomatique.
Marie aurait préféré appréhender New York dans d'autres circonstances. Son unique approche de la ville fut, au-delà de Robert de Niro dans son taxi jaune, un livre de photographies reçu en cadeau, Vertical, sorte d'ode argentique aux gratte-ciel qui caressent l'infini de leurs lignes droites. Or la cime de cette forêt de béton et d'acier a été pulvérisée. Le World Trade Center, symbole de la puissance économique et planétaire du pays, vient de s'effondrer. Les tours jumelles dominant Manhattan ont disparu.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia