Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La mise à nu des époux Ransome

Couverture du livre La mise à nu des époux Ransome

Auteur : Alan Bennett

Traducteur : Pierre Ménard

Date de saisie : 31/10/2010

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Denoël, Paris, France

Collection : Et d'ailleurs

Prix : 12.00 €

ISBN : 978-2-207-10867-3

GENCOD : 9782207108673

Sorti le : 03/06/2010

La couverture vous laisse déjà imaginer l'univers très british que nous allons pouvoir découvrir dans ce nouvel opus d'Alan Benett.

Après la reine des lectrices qui nous avait brossé un portrait truculent de la reine d'Angleterre, l'auteur s'attaque cette fois aux couples bourgeois très snobs que sont les Ransome.

Monsieur est focalisé sur Mozart, Madame tente de gérer sa vie bon gré mal gré

Un soir où ils sont sortis pour un énième concert de musique classique, ils ont la mauvaise surprise de découvrir que leur foyer a été cambriolé, mais de façon très particulière puisque même les tapisseries ont été retirées, le parquet également...

Les époux Ransome vont devoir se confronter au monde extérieur pour réaménager leur maison, se mêler au commun des mortels... tout un programme...


  • Les présentations des éditeurs : 20/10/2010

Un soir, en rentrant de l'opéra, M. et Mme Ransome, incarnation de la bourgeoisie britannique contemporaine pétrie de convenances et de snobisme, retrouvent leur appartement cambriolé, ou plutôt absolument vidé. Tout a disparu, jusqu'aux plinthes et au papier toilette.

Monsieur cherche les coupables, Madame, d'abord effondrée, se rêve finalement une nouvelle vie et, pendant que le couple tente de faire face avec flegme aux événements, le fragile voile des conventions se déchire et les masques tombent. Il va falloir manger, se laver, trouver du linge et affronter le monde extérieur, ce grand inconnu peuplé d'individus aux manières extravagantes - épicier pakistanais, grossier inspecteur de police, ménagère abrutie de télévision. À la clef, une révélation : le mode de vie des Ransome et ses fondements sont bien partis avec les meubles !

Un pastiche social très réussi qui au passage égratigne sans vergogne le couple et ses petits compromis.

Alan Bennett est une star en Grande-Bretagne, où ses pièces de théâtre, ses séries télévisées et ses romans remportent un succès jamais démenti depuis plus de vingt ans. La Reine des lectrices, parue en 2009 aux Editions Denoël, l'a rendu extrêmement populaire auprès du lectorat français.


  • Les courts extraits de livres : 31/10/2010

Les Ransome avaient été cambriolés. «Volés», dit Mrs Ransome. «Cambriolés», corrigea Mr Ransome. Le vol s'applique aux personnes, le cambriolage aux habitations. Mr Ransome exerçait la profession d'avoué et estimait que le choix des mots revêt une certaine importance. Pourtant, «cambriolés» n'était pas non plus le terme approprié. Les cambrioleurs trient, sélectionnent, ils emportent tel objet, négligent tel autre. Il y a tout de même une limite à leur capacité d'extorsion : ils s'intéressent rarement aux fauteuils, par exemple, et plus rarement encore aux canapés. Mais les leurs n'avaient pas fait dans la dentelle. Ils avaient tout emporté.
Les Ransome étaient allés à l'opéra, pour voir Così fan tutte (ou plus simplement Così, comme Mrs Ransome avait appris à le désigner). Mozart tenait un rôle important dans leur union. Ils n'avaient pas d'enfant et, sans Mozart, ils se seraient probablement séparés depuis de longues années. Mr Ransome prenait toujours un bain lorsqu'il rentrait à la maison, après son travail. Puis il passait à table. Après le dîner, il allait prendre un second bain, cette fois en compagnie de Mozart. Il s'immergeait, barbotait, se vautrait dans Mozart, jusqu'à ce que le petit Viennois l'ait nettoyé de toute la crasse, de toutes les saletés qu'il avait dû supporter au bureau, au cours de la journée. Ce soir-là, il était allé prendre un bain public à l'opéra de Covent Garden, où le hasard avait voulu qu'ils soient assis juste derrière le ministre de l'Intérieur. Lui aussi était là pour se détendre et oublier les soucis de la journée, auxquels les Ransome devaient modestement contribuer, ne serait-ce qu'au plan statistique.
Mais d'ordinaire, le soir, Mr Ransome jouissait de ce bain musical dans la plus complète solitude : Mozart s'adressait directement à lui par le biais de ses écouteurs et d'une impressionnante chaîne hi-fi, ultra-sophistiquée et réglée avec la plus extrême minutie, que Mrs Ransome n'avait pas le droit de toucher. Son épouse accusa d'ailleurs l'équipement d'être à l'origine du cambriolage, puisque ce sont des appareils de ce genre qui attirent avant tout les voleurs. Le vol d'une chaîne hi-fi est parfaitement banal. Celui d'une moquette l'est moins.
- Peut-être se sont-ils servis de la moquette pour envelopper la chaîne, dit Mrs Ransome.
Mr Ransome haussa les épaules et lui répondit qu'ils avaient plus vraisemblablement utilisé son manteau de fourrure à cet effet. Mrs Ransome se remit à pleurer.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia