Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

Les coups de cœur de Danielle Deloche de la librairie DELOCHE à MONTAUBAN, France


  • Le choix des libraires : Moi (2 choix) - Sabina Berman - Seuil, Paris, France - 06/04/2011

C'est souvent un peu agaçant, comme un ami à l'affection trop démonstrative, un roman qui se veut une fable et «Moi» l'est parfois. Cette histoire d'une autiste à la fois déficiente et surdouée qui apprend à regarder le monde avec les yeux d'un thon - elle badigeonne de noir ses lunettes de plongée, ne laissant la transparence que sur les côtés- ne vous fera pas frémir d'une écaille, pensez-vous. Mais vous voilà roulé dans les vagues d'un récit haletant, aspergé par des gouttes de tendresse et d'humour et vite pris au jeu de ce regard décalé sur la folie du monde. Non à Descartes ! Oui à Darwin ! Réconcilions-nous avec la nature et la vie ! Et si les autistes patentés avaient raison contre les autistes «normaux» que nous sommes ?


Au début, un roman noir. Dans la grande ville madrilène, rode un tueur en série. S'agit-il de ce médecin urgentiste qui bâcle ses consultations pour se réfugier dans les espaces virtuels de Second Life ? A moins que ce ne soit ce chauffeur de taxi de nuit qui ne se remet pas de la mort de sa femme ? Ou serait-ce cette superbe prostituée africaine accrochée à la vie grâce à son lézard qu'elle croit porteur de l'âme de son frère ? Ou encore cette vieille scientifique qui s'alcoolise toutes les nuits avec dignité dans le bar de l'Oasis, en face du bordel où officie l'Africaine et où vient se restaurer le veuf ? Dans le violent chaos de la modernité, l'écrivain-démiurge va faire se croiser les destins de ces quatre personnages et nous offrir le réconfort d'une fin allégorique cousue de fil rose. A défaut de nous délivrer des «instructions pour sauver le monde», elle nous rappelle la vieille recette pour sauver nos vies.

Extrait :
«Luzbella était l'une de ses personnes qui ont passé leur vie à prendre soin de tout le monde mais dont personne n'a jamais pris soin. L'un de ces êtres bons et stoïques qui ont une existence misérable et qui, néanmoins, s'acharnent à pressentir encore, contre tout pronostic, la beauté du monde. ( ?) Pour celui qui a été en enfer, la vie quotidienne est l'abondance».


  • Le choix des libraires : La synthèse du camphre (1 choix) - Arthur Dreyfus - Gallimard, Paris, France - 15/04/2010

L'une se passe pendant l'occupation. De famille juive, Félix se réfugie, avec sa famille, chez son grand-père, à Montauban. Quand disparaît la zone libre, il interrompt ses études de chimie pour devenir passeur dans les Pyrénées avec son frère. Arrêté, il est déporté en Pologne où il découvre l'intimité du dénuement, la fraternité du désespoir. Et c'est par un chant somptueux que le lecteur est invité à partager à son tour l'horreur des camps.
L'autre histoire a lieu de nos jours. Elle est constituée des mails adressés depuis l'Amérique du Nord à un jeune correspondant français. Cet adolescent puis jeune adulte, c'est Ernest, le petit-fils de Félix, confronté au mal-vivre de son homosexualité. La complicité réconfortante fait peu à peu place au doute de l'imposture. Là aussi, l'intrigue est servie par une écriture dense et subtile.
Le point faible du livre est l'entrecroisement des deux récits, correspondant sans doute à une nécessité interne de l'auteur. Alain Dreyfus a reçu en 2009 le Prix du Jeune écrivain. Tout en poursuivant ses études en Sciences Politiques, il s'est engagé dans la carrière de prestidigitateur...
Atypiques et prometteuses, les facettes de ce romancier.

Extraits :
«Même en vous tenant chaud les uns les autres, sans distinction d'odeur, de saleté, de poux ou de vermine, le froid continue de coudre. Il tisse son voile glacial autour des membres, se fige sur les peaux. Quand il lui manque une maille, il plante ses aiguilles dans la chair.» (p. 101) «Ne jamais rien romancer, faire en sorte que le roman arrive vraiment : c'est ça le romantisme. Ne rien accepter de ce qu'on cherche à nous imposer. Ne pas signer les pactes tout au long de la vie. Ne pas rendre beau ! Vivre beau.» (p. 112)


  • Le choix des libraires : Le grand exil (2 choix) - Franck Pavloff - Albin Michel, Paris, France - 01/09/2009

Dans un pays d'Amérique latine, un Européen vagabond, surnommé Tchaka, se fait embaucher comme jardinier par un grand propriétaire. Avec le même soin, il étudie la culture de ses orchidées et le comportement du grand volcan tout proche, apparemment endormi. Surgit une jeune militante mexicaine qui fait partie d'un réseau de passages gratuits pour clandestins. L'univers pavlovien s'est reconstruit dans un décor inattendu avec les mêmes ingrédients que dans «Matin brun» ou «Le pont de Ran-Mositar». Et nous voici comme Tchaka entraîné dans une aventure à la (dé)mesure des paysages et dont le souffle puissant nous fait rejoindre la part la plus essentielle de notre humanité.


  • Le choix des libraires : Sur le sable (2 choix) - Michèle Lesbre - Sabine Wespieser éditeur, Paris, France - 25/05/2009

Elle a quitté Paris et s'arrête sur la côte près d'une maison en flammes. Un homme est là qui ne cesse de lui parler, de déverser sur elle ses souvenirs. Elle aussi se plonge dans son passé, sa rupture récente, son amour perdu lors de l'attentat de Bologne. Les deux monologues se répondent, s'entremêlent harmonieusement, comme deux mouvements de la même partition. L'univers de Patrick Modiano colore le tout, des lieux aux personnages, du vocabulaire à la syntaxe.
Cette femme qui a choisi la «pente douce», disponible à l'offre du hasard, ressemble à l'héroïne du «Canapé rouge», le précédent roman de M. Lesbre, finaliste du Goncourt 2007.


  • Le choix des libraires : Indochine, dernière (1 choix) - Bertrand Godbille - Anne Carrière, Paris, France - 20/03/2008

Un samedi d'avril 1961, François rentre chez lui, à Genève, après une semaine au collège où il est pensionnaire. Pendant que ses camarades se précipitent pour retrouver leur famille, il s'attarde, comme chaque fois, pour contempler les nuages, les eaux limpides du fleuve, la maison où il a aperçu un jour une belle jeune fille. Il ne sait pas qu'une terrible nouvelle l'attend qui signe la fin de son enfance cossue et protégée : son grand-père paternel vient de mourir. Il va suivre sa mère à Lille et découvrir ses défaillances. Peu à peu va émerger une nécessité : connaître ses origines indochinoises et notamment les circonstances de la mort de son père. Un secret honteux, peut-être ?
Cette quête des origines, thème cher à Bertrand Godbille, est traitée avec une infinie délicatesse, par petites touches. Il procure au lecteur, au fil des pages, le plaisir de dévoiler un tableau impressionniste.


  • Le choix des libraires : Intérieur Sud (1 choix) - Bertrand Visage - Seuil, Paris, France - 16/02/2008

L'histoire débute sur une plage aux abords de Catane, en Sicile où des enfants découvrent le corps supplicié d'un agonisant. Une fois retapé, l'homme est expédié à l'autre bout du monde. Huit ans après, il revient pour retrouver la fille du mafieux dont il était amoureux. Polar ? Histoire d'amour ? Roman d'une ville ? Tout cela à la fois : l'intrigue distillée en touches subtiles, restitue parfaitement l'ambiance d'une Sicile mystérieuse et violente.


  • Le choix des libraires : Baptiste (2 choix) - Pierre Moustiers - Ed. de Fallois, Paris, France - 26/01/2008

Un vieil homme et une petite fille se rencontrent. Ils sont tous deux blessés, tous deux en marge de la société. Le vieil homme cultive le souvenir de sa femme dans leur grande maison au bord d'un village de montagne. La petite fille, qui a subi des sévices d'une mère folle, s'est retranchée dans le mutisme.
Ils vont aller l'un vers l'autre, s'apprivoisant lentement. Baptiste va apprendre à lire à la jeune Julie mais surtout à acquérir confiance en elle et en les autres. Cette mission lui donne un but. Chacun va poursuivre son chemin, l'un vers la vie, l'autre vers la mort, apaisés.
Ce beau roman, servi par une écriture dense et sobre a la dimension d'une allégorie universelle.


  • Le choix des libraires : Quelques ombres (1 choix) - Pierre Charras - Dilettante, Paris, France - 02/09/2007

Un recueil de nouvelles comme un recueil de portraits, d'histoires, brèves et denses, de romans concentrés. De la tendresse, de l'humour souvent noir, distillé avec subtilité même dans les pires scénarios, comme une antidote au désespoir, ou tout au moins à la mélancolie.
On y rencontre un amoureux fidèle à l'anniversaire d'un rendez-vous manqué ; un jeune homme qui, au sortir du comas, ne reconnaît pas la vieille dame qui ressemble à sa femme ; un comédien cabotin sûr d'obtenir la récompense tant méritée, et tant d'autres.
Homme de théâtre et écrivain, Pierre Charras nous fait entrer dans «le royaume de l'obsession, de l'idée fixe», et nous voici nous aussi hantés.


Copyright : lechoixdeslibraires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia